»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 17/05/2019 à 17h35 Celyad (ex-Cardio 3 Biosciences) +0,46% 17,500€
  • CYAD - BE0974260896
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Celyad : Introduction sur NYSE Euronext

Introduction sur NYSE Euronext
Conserver

Ne pas souscrire à l'offre, quitte à se positionner plus tard.

(Boursier.com) — Régénération du muscle cardiaque. Les sociétés de biotechnologies continuent d'alimenter le flux des introductions en Bourse de Paris. C'est une belge qui se présente devant les investisseurs en cette fin de semestre : Cardio3 BioSciences vise d'ailleurs une double cotation à Paris et Bruxelles. La société a mis au point un procédé, nommé "C-Cure" qui permet d'implanter des cellules dans le coeur pour régénérer le muscle cardiaque. Plus précisément : des cellules cardiopoiétiques prélevées dans la moelle osseuse du patient sont ensuite injectées dans le muscle cardiaque. Elles y achèvent leur maturation et le muscle cardiaque se régénère alors.

Phase III. La société a terminé une phase II dont les résultats ont été jugés " "très probants". Elle a débuté une phase III dont les résultats ne sont pas attendus avant fin 2015. Celle-ci est "européenne" uniquement, mais la société compte lancer une autre phase III aux Etats-Unis dès l'aval de la FDA obtenu. Vraisemblablement avec des partenaires : " Si les propositions sont rémunératrices pour nos actionnaires, autrement dit si la perte de propriété est suffisamment contrebalancée par les revenus, nous pourrons alors envisager un partenariat aux Etats-Unis ", explique Christian Homsy, président, fondateur de la société dans une interview publiée par Boursier.com. En attendant, la société voit sa consommation de Trésorerie fortement progresser... La perte nette est passée de -6,70 ME, à - 9,30 ME et -13,50 ME, en 2010, 2011 et 2012...

Plus de 100 ME... Comme toujours avec ce genre de dossiers, les perspectives de rentabilité sont bien lointaines et incertaines car soumises aux aléas des études cliniques... De plus, à ce stade, la phase III aux Etats-Unis n'est pas financée. Nous conseillons aux investisseurs particuliers de rester à l'écart du dossier, même si l'opération a toutes les chances de réussir dans la mesure où deux actionnaires majeurs se sont engagés à participer à hauteur de plus de la moitié de la levée de fonds. Toutefois, les plus téméraires parmi les particuliers pourront prendre un ticket. Plutôt petit : en effet, étant donné les performances boursières post introduction des biotechs ou medtechs récemment introduites en Bourse de Paris, et compte tenu de la valorisation de la société (environ 110 ME en milieu de fourchette), on n'engagera qu'une somme modeste dans l'opération, quitte à (re)prendre une position à un niveau plus bas dans le futur...

— ©2013-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com