Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 18/09/2020 à 17h35 Navya -2,35% 2,290€

Navya : Introduction sur le Compartiment B

Introduction sur le Compartiment B
Vendre

Ne pas souscrire.

(Boursier.com) — Véhicule autonome. On va pouvoir jouer directement le véhicule autonome en Bourse de Paris via les actions Navya. La société vise le compartiment B et une levée de fonds de 50 ME minimum. Présente sur toute la chaîne de valeur du véhicule, la société conçoit, assemble et commercialise des véhicules autonomes capables de circuler dans tout type d'environnement. Près de 90 ont déjà été vendus fin juin. A 260.000 Euros l'unité pour la navette... Et il faut compter 350 000 Euros pour le taxi autonome, le deuxième véhicule conçu par la société. Une chose est certaine : le véhicule autonome n'est plus en phase de test... Il est opérationnel : "Les navettes fonctionnent et transportent tous les jours des passagers dans 17 pays à travers le monde, dans différentes configurations : routes ouvertes, sites privés et dans des conditions d'exploitations différentes, en Australie, au Japon, en Europe, aux émirats... Nous sommes désormais réellement dans le déploiement de flottes, au-delà de l'expérimentation ", a expliqué Jérôme Rigaud, Directeur Général Délégué de Navya dans une interview publiée par Boursier.com.

Actionnaires. Navya prévoit un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros cette année, multiplié par 3 par rapport à 2017 et vise un Ebitda à l'équilibre fin 2019. En attendant, les pertes sont lourdes : plus de 11 ME en 2017 et le Free Cash Flow a été négatif de 17 ME en 2017. A l'occasion de l'introduction, la société doit lever un montant lui permettant, sans doute, d'atteindre ce point d'équilibre fin 2019 : le montant nécessaire à la poursuite des activités au cours des 12 prochains mois étant estimé à 31 millions d'euros. Les actionnaires de la société montrent l'exemple et remettent au pot : 6 ME par Valeo et Keolis, 2 ME par Robolution, le fonds de Bruno Bonnell, et 575.000 euros par Gravitation, le fonds de Charles Beigbeder.

Concurrents. La capitalisation boursière de Navya oscille entre 245 et 330 ME... Soit une valeur d'entreprise, en ajoutant la petite dette, entre 8,5 et plus de 10 fois le chiffre d'affaires annoncé pour 2018 ! Considérable... Tout reposera donc sur l'atteinte des objectifs très élevés de la société : au-delà de 480 ME de chiffre d'affaires en 2021 ! Soit une croissance exponentielle sur un marché se chiffrant certes en centaine de millions de dollars dans les années à venir, mais qui attire logiquement des géants comme Google avec Waymo, ou Baidu... Il ne faudra donc pas se rater pour Navya ! Le Français explique disposer d'une avance technologique importante et que la levée de fonds va lui permettre de la maintenir. Cela sera-t-il suffisant ? Le pari technologique est aujourd'hui réussi, l'écosystème de partenaires de premier plan doit permettre la réussite commerciale, il n'empêche que la barre annoncée nous parait très haute à franchir... Le pari est risqué pour les actionnaires individuels qui tenteraient l'aventure sur un tel niveau de valorisation. Cette 12ème introduction de 2018 se fera sans nous, mais nous surveillerons de près le dossier une fois coté, quitte à se positionner dessus plus tard...

— ©2018-2020, Boursier.com