»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 15/02/2019 à 17h35 Rexel +2,78% 10,905€
  • RXL - FR0010451203
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Rexel : Introduction sur le compartiment A

Introduction sur le compartiment A
Acheter

Souscrire

(Boursier.com) — Nouveau "Come back" Les entreprises faisant leur grand retour en bourse, quelques mois seulement après avoir été retirées de la cote, sont de plus en plus nombreuses... Une façon de matérialiser leurs plus-values, pour les fonds, qui bien souvent sont à l'origine de leurs sorties du marché boursier. Legrand il y a un an, Fraikin à l'automne dernier, voici Rexel. Comme pour Fraikin d'ailleurs, on trouve Eurazeo au capital de Rexel (à hauteur de 30%)... On se souvient que la société de portefeuille avait finalement décidé de ne pas aller au terme de l'opération Fraikin, trouvant un acheteur à son goût... Cette fois-ci, Eurazeo est aux côtés de Clayton, Dubilier & Rice, Merrill Lynch et Global Private Equity... Des fonds pas vendeurs immédiatement, puisqu'ils conserveront les 2/3 des titres à l'issue de l'opération, mais qui n'ont pas vocation à rester au capital indéfiniment, de l'aveu même de la direction du distributeur de matériel électrique...

Montrer ses muscles... L'opération est de taille : plus de 1 Milliard d'Euros, soit très probablement l'introduction la plus importante de l'année 2007 à la Bourse de Paris... Une fois cotée, Rexel pèsera entre 4,3 et 4,7 MdsE sur le Marché. Et pour convaincre le marché du bien fondé de son introduction, Rexel a décidé de montrer les muscles : la direction annonce clairement la couleur : Rexel aura un rôle actif de consolidateur du marché. Une enveloppe de 150 à 250 ME par an sera consacrée aux acquisitions. Il faut dire que le "numéro un mondial" du secteur qu'est Rexel ne possède que 7% des parts de marché.

Bilan attractif... Rexel avait été retiré de la cote il y a deux ans sur une valorisation de 2,6 MdsE. Elle vaudrait donc aujourd'hui près du double... Il faut dire qu'entre temps, la société a vu sa rentabilité opérationnelle s'envoler : ne serait-ce qu'en 2006 où le résultat opérationnel courant a progressé de 56,4 %, à 581 ME, dont 57 millions d'impact non récurrent lié au prix du cuivre... Le bénéfice net a lui quasiment doublé, à 267 ME (+ 96 %). En milieu de fourchette le PER 2006 ressort donc à 16,5. La direction ne donne aucune prévision pour son bénéfice 2007, si ce n'est un taux de croissance compris entre 3 % et 5 % et une opérationnelle de 6,4 %, mais en 2009-2010..., contre 5,4 % l'an dernier. L'introduction se traduira positivement avant tout sur le plan du Bilan puisque la société va voir son endettement fondre de 4 MdsE à 1,9 MdE, tandis que les fonds propres seront presque doublés à 1,9 MdE... De quoi lui donner encore plus de marge de manoeuvre...

— ©2007-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com