Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 28/10/2020 à 17h35 SES-imagotag -1,84% 23,950€

SES-imagotag : Introduction sur l'Eurolist

Introduction sur l'Eurolist
Conserver

Le dossier est digne d'intérêt, mais l'opération le valorise de façon excessive... On restera à l'écart.

(Boursier.com) — Fini les erreurs! Vous avez peut être déjà été victime d'une "erreur d'étiquette" dans un supermarché... Ce ne serait pas surprenant puisque selon la société Store Electronic Systems, il y aurait... 12 millions de prix erronés dans les grandes surfaces françaises..! C'est cette société qui s'apprête à faire ses premiers pas à la bourse de Paris. Après plusieurs foncières et quelques "biotechs", fin 2005, la cote parisienne s'enrichit, en ce début 2006, d'une société positionnée sur un métier original (fabrication d'étiquette électroniques), après déjà un fabricant d'instruments de mesure de la pollution (Environnement SA). SES est donc spécialisée dans la conception et la communautarisation d'étiquettes électroniques destinées à l'ensemble des magasins de vente au détail d'une surface supérieure à 200 mètres carrées. L'étiquette de gondole est associée à d'autres éléments permettant de la faire fonctionner. Certes, le secteur de la grande distribution est concentré et les 600 clients différents du groupe (en France et à l'international), qui sont essentiellement des grandes surfaces alimentaires, sont en fait constitués des groupes Carrefour, Casino, Intermarché, Leclerc, Monoprix, et Systèmes U.

"Grande distrib". Ils représentent une part très significative de son chiffre d'affaires : au 30 juin 2005, le premier client du Groupe représente environ 24 % du chiffre d'affaires du Groupe, les cinq premiers clients du Groupe environ 43 %. Mais la question qui se pose est surtout celle concernant le taux d'équipement des magasins, et l'intérêt qu'auraient à s'équiper ceux qui ne el sont pas encore... Pour ceux-ci, SES mise sur le gain de temps dans l'affichage de prix (grâce à la fin de l'impression et de l'installation des étiquettes papier) et l'éradication des erreurs entraînés par le système et donc des litiges en caisse: les afficheurs à cristaux liquides sont mis à jour par ondes radio de basse fréquence. Concernant le potentiel de développement, si 600 magasins ont passé le pas, il en reste potentiellement 10.000 en alimentaire, et encore plus dans les grandes surfaces non alimentaires (ayant encore le statut de prospects)... Le marché pour la seule Union européenne est évalué à 14 MdsE! SES reste soumis au processus de prise de décision des grandes surfaces qui dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels l'évolution de leur situation financière et de leur budget d'investissement, néanmoins, le processus semble en marche.

Les chiffres. Pour ce qui est des chiffres, SES a réalisé un chiffre d'affaires de 19,4 Millions d'Euros en 2004, alors que son résultat d'exploitation atteignait 4,4 ME (il était déjà de 4,2 ME sur les six premiers mois de 2005). Pour sa part, le chiffre d'affaires devrait atteindre 26,7 ME en 2005. Les modalités de l'introduction valorisent SES plus de 160 Millions d'Euros, soit 6 fois le chiffre d'affaires, avec un PER 2005 de plus de 30... Des niveaux extrêmement élevés... On notera aussi que 70% des actions proposées (hors sur-allocation) proviennent de cessions de titres par les actionnaires actuels, constitués de nombreux fonds. En l'occurrence, ce sont 42% du capital qui sont cédés... On notera aussi que, les Fonds LBO France, dans le cadre de la constitution de la société en holding le 5 novembre 2004, avaient arrêté une valeur de 33,2 millions d'euros, un prix largement inférieur à celui proposé aujourd'hui...

— ©2006-2020, Boursier.com