»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 23/08/2019 à 09h00 AudioValley 0,00% 4,500€
  • ALAVY - BE0974334667
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

AudioValley : Introduction sur Euronext Growth

Introduction sur Euronext Growth

Ne pas souscrire.

(Boursier.com) — Vivendi. Audiovalley vient lever des fonds en Bourse pour faire face à une première échéance d'un crédit à 0% accordé par Vivendi dans le cadre du rachat de Radionomy, spécialiste de la radio digitale. Rachat d'une filiale cédée à Vivendi en 2015... L'échéance de ce mois-ci est de plus de 5 ME. La suivante n'est pas attendue avant décembre 2019. Ce qui laisse un peu de temps à la société. Elle compte cependant rembourser, avant le 30 juin 2019, au moins une partie des 7 échéances suivantes comprises chacune entre 2,97 ME et 4,34 ME, pour bénéficier d'un discount sur le total de plus de 30 ME. Au mieux elle obtiendra -30%, explique-t-elle, alors qu'elle laisse ouvertes toutes les possibilités de financement de ce total. Il comprend d'ailleurs plus de 16 ME issus d'un litige entre Vivendi et un éditeur de musique, soldé par un accord confidentiel entre le plaignant et Vivendi.

Radio digitale. L'expérience Radionomy chez Vivendi pèse donc lourdement sur la santé financière de la société qui, dans ce contexte, va devoir accélérer sur ses marchés pour atteindre la rentabilité. C'est ce qu'elle promet, visant plus de 25 ME de chiffre d'affaires cette année et plus de 50 ME en 2020, contre 20 ME en proforma en 2017. Avec pour principal levier de croissance le développement de Radionomy. On peut en déduire que le point mort, pour l'exploitation, pourrait s'approcher dès 2018, malgré plus de 7 ME de pertes en 2017. Le développement de Radionomy doit résulter de l'accélération du marché des radios digitales. La société propose une offre sur toute la chaîne : de la création de la radio à sa monétisation via une régie dédiée. Radionomy dénombre 10 000 radios digitales passant par son offre. La totalité des 70 000 radio digitales accumule 20 ME de recettes publicitaires, face à 600 ME pour les radios traditionnelles. Un écart encore considérable mais promis à se réduire.

Deux segments rentables. Les deux autres segments du groupe sont rentables, mais pas assez pour combler les pertes totales du groupe : StoreEver qui propose du contenu musical pour les boutiques, affiche un ROC de 1,6 ME pour 6,6 ME de chiffre d'affaires et Jamendo, plateforme de licence pour gestion des droits d'artistes, a atteint l'an passé 2,7 ME de chiffre d'affaires et un bénéfice de 0,3 ME. Le parcours boursier du titre va dépendre de la capacité de la société, valorisée environ 37 ME en milieu de fourchette, à trouver les fonds nécessaires pour rembourser Vivendi au plus vite. Nous préférons nous abstenir de participer à cette aventure qui recèle beaucoup d'inconnues. Les récentes introductions en Bourse ont proposé des dossiers avec des perspectives plus attrayantes.

— ©2018-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com