Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 12/12/2014 Bull 0,00% 4,900€
  • BULL - FR0010266601
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Bull : Ingenico en ligne de mire

Ingenico en ligne de mire
-

Achetez à titre spéculatif Bull et Ingénico

(Boursier.com) — Avec trois annonces en deux jours, Bull a décidé de passer à l'offensive en confirmant sa stratégie de recentrage sur l'activité monétique/carteà puces. Le groupe décroche ainsi un gros contrat (non-chiffré) au Brésil et en Argentine avec Visa et Mastercard afin de développer l'installation de terminaux de paiements. Le potentiel est énorme, le continent sud-américain utilisant encore le procédé de la bande magnétique, l'avenir de la carte à puce est considéré là-bas comme particulièrement prometteur. Plus près de chez nous, Bull annonce son entrée dans le capital d'Ingenico spécialisé dans la monétique, contre l'apport de sa participation dans le groupe espagnol Telesincro qui détient 70% du marché espagnol du paiement électronique. La valorisation de cet échange n'a pas encore été arrèté mais Bull se pose déjà comme le futur actionnaire de référence d'Ingenico. Fidèle à sa réputation Jean-Jacques Poutrel le président fondateur du groupe et actionnaire principal d'Ingenico fait mine d'être surpris par tant d'empressement. Alors que Jean-Jacques Poutrel ne cache plus son désir de se retirer prochainement, ce dernier sera-t-il tenté de faire monter les enchères pour le contrôle de son groupe? L'éclatement du capital se prète à une telle manoeuvre: derrière la famille Poutrel (29% du capital/37% des droits de vote) figure l'anglais De La Rue fraîchement installé dans le tour de table (15,3%) et la Caisse des Dépots (10%). Un nouvel et ultime épisode pour le groupe Ingenico et son sémillant patron, affaire à suivre...

Enfin Bull dans le domaine des réseaux, autre priorité du groupe, vient d'annoncer avec l'américain Netscape, un accord afin de renforcer la sécurité des transactions sur Internet. Un produit commun sera distribué d'ici à la fin de l'année pour profiter du développement des échanges sur le réseau des réseaux. A 10 fois les résultats attendus cette année, le marché ne semble plus croire dans la capacité du groupe à mener à bien sa mutation. Les boursiers refusent donc de payer le prix du risque. Pour un investisseur patient, le pari mérite pourtant d'être suivi..

— ©1998-2020, Boursier.com