»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 18/04/2019 à 17h35 Bic +0,55% 81,650€

Bic : Fait front dans l'adversité

Fait front dans l'adversité
-

Renforcez.

(Boursier.com) — Toujours loin des plus hauts. Conseillé vers les 50 Euros au moment de la crise boursière de l'automne dernier, le titre Bic s'est légèrement repris depuis sans vraiment convaincre sur le fond. La valeur reste ainsi très éloignée de ses sommets.

Une image à rajeunir. Pour beaucoup d'analystes, le groupe souffre d'une image tournée vers son glorieux passé, comme figée sur ses acquis. La direction tente de casser cette caricature en partant à l'assaut de nouveaux marchés en Amérique Latine et en Asie où Bic a lancé de nouveaux produits adaptés à la culture locale (stylo à bille à écriture verticale en Asie ...)

Résistance à la crise. La crise qui secoue les marchés émergents ne peut laisser indifférent le groupe Bic qui réalise plus de 10% de son CA en Amérique du Sud. La direction souligne à ce propos que la dévaluation du Real brésilien (-40% depuis début janvier) sera plutôt bénéfique dans la mesure où le groupe réalise sa production sur place, ""l'effet prix"" jouant donc favorablement. En terme de demande, la direction reste prudente sur les conséquences de cette crise non encore résolue, en soulignant que les produits Bic sont des biens de grande consommation donc peu sensibles à la perte de pouvoir d'achat qui résulte de cette chute de la devise locale."

Renforcement de la recherche. En Europe, Bic tente de s'adapter à un marché mature par un souci permanent d'innovation. La sortie de nouveaux produits vise ainsi à l'amélioration des marges qui tendent à plafonner. Bruno Bich, le président, devra saisir l'occasion de la présentation des comptes demain pour convaincre la bourse que le groupe a les moyens de ses ambitions et des idées à revendre à défaut de mener une diversification réussie en dehors du triptyque stylo/briquet/rasoir.

Des résultats en ligne. Aucune surprise n'est en revanche à attendre du côté des résultats avec un bénéfice net de 800 mf hors exceptionnel sur 1998 qui devrait passer à 900 mf en 99, considérée comme une année de consolidation. C'est pour l'exercice 2000 que la barre du Milliard de francs de profits sera dépassée, les efforts de créativité devant vraiment porter leurs fruits d'ici deux ans. Cette anticipation se paie 18 fois dans les cours actuels ce qui peut laisser une marge d'appréciation de 20% à moyen terme avec l'aide d'un dollar de nouveau proche des 6 francs..

— ©1999-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com