»
»
»
»
»

Consultation

Cotation du 25/09/2015 Société d'Edition de Canal Plus 0,00% 7,990€
  • AN - FR0000125460
  • SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Société d'Edition de Canal Plus : Décriptage boursier

Décriptage boursier
-

Achetez à moyen terme

(Boursier.com) — La valeur Canal+ est soumise à rude épreuve depuis quelques séances, sous le feu nourri de la spéculation. En fait, cela fait près de 5 ans que le titre n'apporte que des déceptions à ses actionnaires.

Selon nous, la reprise en direct de la chaîne criptée par Vivendi (depuis le rachat complet du capital d'Havas) pourrait marquer le début de la reconquète boursière. Pour Jean-Marie Messier, patron de Vivendi, Canal+ est désormais la pierre angulaire du recentrage du groupe sur les services, en particulier sur le multimédia. Les analystes anglo-saxons le reconnaissent tous, de JP Morgan à Smith Barney en passant par Merill Lynch, C+ dispose d'un énorme potentiel de croissance.

A court terme, la course aux parts de marché coûte cher surtout pour Canalsatellite à la lutte avec TPS. L'objectif du million d'abonnés à la fin de l'année sera cependant tenu.

Côté câble, l'intégration récente de la Compagnie Générale de Vidéocommunication a fait de C+ un cablo-opérateur incontournable avec deux millions de foyers en carnet. Dans les deux cas, Canalsatellite et la CGV rejoindront l'équilibre en 1999. De même, l'acquisition du néerlandais Nethold ne pèsera plus dans les comptes d'ici l'an prochain.

C'est aussi à ce moment que l'alliance AOL-Bertelsman-Havas Online montera en puissance dans l'internet.

Sur un plan international, les ennuis de Léo Kirch outre-Rhin ne doivent pas faire regretter à la direction de C+ son désengagement du marché allemand (contrairement aux rumeurs récentes C+ touchera bien l'argent que lui doit Kirch). En Espagne et en Italie les problèmes devraient se tasser, C+ disposant désormais d'une très bonne assise dans ces deux pays, malgré une concurrence locale acharnée. en attendant, comme le rappelle Merill Lynch dans sa dernière étude, C+ doit être considéré comme une valeur d'actif.

Sur cette base, et sur les perspectives de croissance, un cours de 1500 francs ne semble pas hors d'atteinte à moyenne échéance..

— ©1998-2019, Boursier.com

Actualités Société d'Edition de Canal Plus

Partenaires de Boursier.com