Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 27/06/2017 Euro Disney 0,00% 2,000€
  • EDL - FR0010540740
  •   SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Euro Disney : Confirmation

Confirmation
-

Achetez à titre spéculatif sur repli, vers 1,30 euros

(Boursier.com) — Confirmation . Après avoir été réservée à la hausse à l'ouverture de la séance pour la reprise des cotations, le titre Eurodisney se comporte de façon plus rationelle à la mi-séance, même s'il est encore en avance de 7% par rapport à son cours de clôture d'hier. Les rumeurs qui circulaient hier sur le marché se sont révélées exactes dans le sens où l'hypothèse de la création d'un nouveau parc d'attraction a été confirmée. Nous évoquions hier le fait qu'une convention signée avec les pouvoirs publics prévoyait cette ouverture, qui avait d'ailleurs été confirmée par la direction il y a quelques mois.

Un temple du multimedia. D'un montant de 6 Milliards d'euros, le nouveau parc sera dédié aux monde du cinéma, des dessins animés et de la télévision. Les nouvelles technologies et le multimedia auront donc la part belle dans ce qui sera en fait une extension physique de l'EuroDisney actuel. Le nouveau parc sera financé par une augmentation de capital et par un prêt pour près des 2/3 de l'engagement. La DisneyCo, pour laquelle tout ne va pas pour le mieux sur son marché domestique, a toutefois indiqué s'engager à souscrire à l'augmentation de capital à hauteur des 2/5.

Ouverture en 2002. Les investisseurs ne semblent ce matin aucunement préoccupés par l'augmentation de l'endettement du groupe induit par l'opération. D'un point de vue stratégique, il s'agit pour EuroDisney de rendre encore plus captive sa clientèle, l'idéal étant de faire passer plus de journée dans le nouveau parc et donc de bénéficier de retombées plus importantes réhaussant la rentabilité. Ce sénario idéal n'est pas gagné, le nouveau parc devant être opérationnel en 2002. Pour faire passer la pilule, le PDG a annoncé avoir renégocié une partie de ses prêts.

Pas de droit à l'erreur. Malgré la reprise du paiement des royalties, le bénéfice net par action du groupe devrait cette année ressortir autour de 0,14 euros. Mais la croissance bénéficiaire semble limitée à court terme et les nouveaux investissements vont encore venir peser sur la situation financière. La groupe n'ayant pas vraiment le droit de se tromper, cela demeure un pari... Après un aller retour en un jour il y a quelques mois, on pourra tenter sa chance en cas de repli vers 1,30 euros..

Cours à la date du conseil : 1,36€

— ©1999-2020, Boursier.com