Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 23/11/2020 à 17h35 Interparfums -1,62% 42,450€

Interparfums : capacité de résistance confirmée

capacité de résistance confirmée
Acheter

Nous sommes positifs à moyen terme.

(Boursier.com) — Croissance retrouvée. Inter Parfums vient de rassurer le marché en publiant un Chiffre d'affaires en croissance de 15% sur le troisième trimestre 2002. Avec des ventes de 24,8 Millions d'Euros sur la période, le groupe retrouve la croissance en affichant désormais une hausse de 2% de son CA à 68,9 ME sur les 9 premiers mois de l'exercice. La performance du T3 résulte selon le groupe d'une activité soutenue de toutes les marques du portefeuille notamment au mois de septembre. Les lignes du couturier Paul Smith se sont en effet bien rattrapées sur les 3 mois d'été, les parfums Burberry ont renforcé leur part de marché, les lignes Céline se sont vendues conformément aux attentes et la nouvelle ligne "Bazar" de Christian Lacroix tient ses promesses en enregistrant des taux de réassorts élevés.

Haut de fourchette. Inter Parfums qui avait revu en baisse ses prévisions de croissance annuelle au mois de juillet en tablant sur un CA compris entre 85 et 90 ME (contre une prévision initiale de 93 ME) annonce désormais viser un CA supérieur à celui de l'an passé compte tenu de l'évolution favorable de son carnet de commandes. Le groupe devrait donc être en haut de fourchette de ses prévisions avec un CA proche des 90 ME. Le 4ème trimestre sera marqué par le lancement des nouvelles lignes ST Dupont "Essence Pure" et Paul Smith "Extrême". Après avoir maintenu de belle manière ses marges au premier semestre malgré des ventes décevantes, Inter Parfums devrait donc pouvoir les confirmer sur l'ensemble de l'année.

Marges solides. En tablant sur un niveau de marges maintenu, Inter Parfums devrait être en mesure de dégager cette année encore environ 8 ME de bénéfices. Des niveaux historiquement élevés pour le groupe alors que le titre est revenu sur ses cours de février 2000 malgré le rebond de l'action aujourd'hui (+17%!). Avec un PE de moins de 15 sur 2003 la prime sectorielle "luxe" a fondu sur ce dossier qui dispose d'une structure financière parfaitement saine avec un endettement quasi-nul et une trésorerie nette de 17 ME au 30 juin 2002. Nous conseillons donc de conserver cette action, voire de renforcer dans une optique de moyen terme.

Cours à la date du conseil : 35,50€

— ©2002-2020, Boursier.com