Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Conseils
»
Historique
»

Consultation

Cotation du 30/10/2020 à 17h35 Plastic Omnium +0,98% 19,550€
  • POM - FR0000124570
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Plastic Omnium : À vendre?

À vendre?
-

Renforcez-vous.

(Boursier.com) — Malgré un mondial de l'automobile sur-médiatisé et pris d'assaut par le grand public, la rentrée boursière des titres du secteur a été plus que difficile . Il faut dire que les propos (hors micro) de certains acteurs tranchent avec l'optimisme de façade affiché par les principaux groupes automobiles. C'est du côté des équipementiers que l'inquiétude est la plus vive face au ralentissement du marché mondial attendu en 1999. Dans ce contexte, la pression sur les prix reste extrêmement forte, ce qui explique en partie, la performance décevante de Plastic Omnium au premier semestre, dont le bénéfice d'exploitation a reculé de 17,7% à 204 mf. Le bénéfice net passe lui de 80 à 66 mf malgré un CA en progression de 14% à 4,5 Mds de francs.

Il faut cependant rappeler que la direction avait dès le début de l'année averti du caractère transitoire de cet exercice, compte tenu des frais de démarrage de trois nouvelles usines en Belgique, en Angleterre et en Allemagne. L'activité au 2ème semestre restera soutenue par le succès de la nouvelle Clio, de la Coccinelle revisitée par Volkswagen et par le lancement de la Peugeot 206. Malgré cela la direction n'envisage pas de redressement de la rentabilité du groupe à court terme, la marge de manoeuvre étant limitée par un endettement élevé (125% des fonds propres).

"La baisse violente des cours sous les 450 francs a par ailleurs relancé la spéculation sur les intentions de la famille Burelle actionnaire de référence, qui pourrait être tentée par une opération de rapprochement avec un autre équipementier afin de sortir de cette situation ""par le haut"". Nous avions conseillé le titre avant l'été pour cet aspect spéculatif. la baisse des cours renforce cette hypothèse alors que la bourse valorise le groupe moins d'1,5 Mds de francs (associé à un PER de 10 sur 1998). Selon les études intégrant un possible rapprochement (les noms de Valéo et de l'américain Delphi circulent), le prix plancher pour une telle transaction se situe à un peu plus de 2 Mds de francs. Cette correction exagérée accusée par la valeur justifie de moyenner les positions.""

— ©1998-2020, Boursier.com