Cotation du 26/11/2020 à 17h10 CAC 40 -0,05% 5 568,49
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 recule de 0,64%

Clôture Paris : le CAC40 recule de 0,64%
Clôture Paris : le CAC40 recule de 0,64%
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 a renoncé à s'attaquer à la barre des 5.000 pts ce mardi, en baisse de 0,64% à 4.947 pts en clôture. Le marché est resté calme en attendant la saison des trimestriels qui va commencer. La prudence domine à Wall Street aussi, en attendant... la présentation des nouveaux iPhone d'Apple ce soir !

ECO ET DEVISES

Sur le front économique ce jour, l'indice des prix à la consommation aux États-Unis pour le mois de septembre 2020 est ressorti en augmentation de 0,2% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus. Hors alimentation et énergie, le CPI a également progressé de 0,2% par rapport au mois d'août, ce qui ressort ici encore en ligne avec les attentes. En glissement annuel, par rapport à septembre 2019, le CPI a progressé de 1,4% (+1,7% hors alimentaire et énergie).

L'indice des prix à la production sera révélé demain mercredi, avec l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. Jeudi, le programme économique sera bien plus étoffé, avec les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, l'indice Empire State de la Fed de New York, les prix à l'import et à l'export, ainsi que le rapport hebdomadaire du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers domestiques américains. La semaine se terminera vendredi sur les ventes de détail, la production industrielle US, les stocks des entreprises et l'indice du sentiment des consommateurs américains.

Les marchés restent à l'affût du nouveau plan de relance de l'activité aux Etats-Unis, face à l'impact du coronavirus. L'administration Trump a demandé avant-hier au Congrès américain d'adopter un texte d'une portée limitée, utilisant le solde d'un fonds d'aide aux petites entreprises arrivé à expiration. Les pourparlers entre républicains et démocrates sur un plan global restent quant à eux dans l'impasse. D'ailleurs, la dernière proposition républicaine est estimée insuffisante par les démocrates.
Selon Bloomberg, des membres de la Chambre des représentants ont prévenu qu'il ne fallait pas s'attendre à une action cette semaine...
Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le secrétaire général de la Maison Blanche, Mark Meadows, avaient indiqué, dans une lettre adressée aux parlementaires, désirer poursuivre les discussions avec le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, en vue d'un projet de loi global. En attendant, ils estiment que le Congrès devrait valider l'utilisation des 130 milliards de dollars constituant le solde du 'Paycheck Protection Program' du gouvernement fédéral américain, mis en place au début de la crise et ayant pris fin il y a deux mois. La démocrate Nita Lowey, qui dirige la commission des crédits de la Chambre des représentants, a rejeté cette proposition, décrite comme très insuffisante.
Vendredi, la Maison blanche avait proposé un plan de 1.800 milliards de dollars, encore trop court face aux 2.200 milliards exigés par les démocrates... Pelosi et Mnuchin devraient reprendre leurs discussions afin de tenter une fois encore de rapprocher ces deux propositions. Même en cas d'accord, il est peu probable qu'une législation soit validée avant l'élection...
Sur les devises, l'euro revient à 1,1750/$. Le pétrole pointe à 42,50$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Navya : +16% suivi de EOS Imaging (+8%) et Inventiva (+7,7%)

Balyo : +5% avec Vetoquinol (+3,7%) et Groupe Gorgé

Jefferies est également à l'achat sur Worldline (+2,5%) avec un objectif relevé de 92 à 110 euros.

Unibail-Rodamco-Westfield (+2,5%) a conclu un accord avec un consortium d'investisseurs institutionnels français (Primonial REIM, La Française et EDF Invest) pour la vente de l'immeuble de bureaux SHiFT, siège de Nestlé. Le Prix de Cession de 620 ME représente une prime par rapport à la valeur comptable au 30 juin 2020.

Interparfums : 2% avec Thermador, Onxeo, Synergie, Trigano, Dior, Manitou,

Orange : +1,6% suivi de Iliad

Publicis : +1% avec Remy Cointreau, Pernod Ricard, Legrand

Sanofi progresse de 1%. Un essai pivot de phase III consacré à Dupixent (dupilumab) a atteint ses critères d'évaluation primaire et secondaire chez des enfants âgés de 6 à 11 ans souffrant d'asthme modéré à sévère. Dans une large population de patients atteints d'asthme porteur d'une signature inflammatoire de type 2, défini par des taux élevés d'éosinophiles ou une fraction de monoxyde d'azote expiré (FeNO) élevée, en particulier avec un phénotype éosinophilique, Dupixent en association avec un traitement standard a significativement réduit le nombre de crises d'asthme (exacerbations) et amélioré la fonction respiratoire dès la deuxième semaine suivant l'administration de première dose, comparativement au traitement standard seul.

VALEURS EN BAISSE

Voluntis : -12% suivi des bancaires comme Natixis (-6,5%), BNP (-4%) ou SG, des parapétrolières Vallourec et CGG (-5%) et de l'aérien Air France (-4,5%) avec ADP

Airbus recule aussi de 3,5%, alors que le groupe aéronautique a annoncé avoir livré 341 appareils sur les 9 premiers mois de l'année, soit une chute de 40% par rapport à la même période de l'année dernière (571 avions livrés). Le nombre des commandes brutes sur la même période est ressorti inchangé par rapport à août dernier (370). Les commandes nettes, après annulations, s'élèvent à 300, soit trois de moins qu'en août. Sur le seul mois de septembre, Airbus a livré 57 avions... Parmi les derniers avis de brokers, JP Morgan est repassé de 'neutre' à 'sous-performance' sur le dossier.

Eramet : -3,5% avec Rexel, Eramet, Eiffage, Nexity, Cie des Alpes

Vinci cède 2,5%. Le trafic passagers au 3e trimestre affiche un recul de 79,1 % par rapport au 3e trimestre 2019, avec un total de 15 millions de passagers accueillis dans les 45 aéroports du réseau Vinci Airports. En cumul depuis le début de l'année, il recule de 67,9 % par rapport à la période comparable de 2019.

Danone recule de 1,2%. Bernstein a débuté le suivi à 'sous-performance' en ciblant 53 euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !