Quels sont les acteurs des marchés financiers ?

Pour réussir une recette il convient de disposer des bons ingrédients... Sur un marché financier qui fonctionne de façon efficiente, il faut des investisseurs qui placent leur argent en bourse, des émetteurs qui viennent chercher de l'argent, des intermédiaires qui facilitent leur rencontre et un régulateur... Mode d'emploi.

Les Investisseurs

Parmi les investisseurs qui placent leur argent, les particuliers ont un rôle clé par le biais de la gestion de leur épargne. Ce sont soit des personnes privées, soit des clubs d'investissement qui regroupent les actionnaires individuels et qui recherchent la meilleure performance pour leur argent en plaçant leurs économies en bourse dans les sociétés cotées.

Les entreprises peuvent aussi investir directement en bourse pour placer leur trésorerie ou se prémunir, "se couvrir" dans le jargon financier, face à un risque en devises ou de taux d'intérêt...

Enfin, dernière catégorie à mentionner au sein des investisseurs, les "institutionnels" pèsent de plus en plus lourd dans la balance, à savoir les fonds de pension, souvent anglo-saxons, qui placent l'argent de leurs clients, les banques ou les sociétés d'assurance qui viennent investir leurs liquidités, mais aussi les gérants de placement collectif (fonds ou Sicav) et les fonds spéculatifs (hedge funds).

Les Emetteurs

Du côté des émetteurs, on retrouve donc les entreprises qui viennent financer leurs projets en bourse en levant des capitaux propres (actions) ou en empruntant (obligations)...

L'Etat français qui est fortement endetté est aussi un très gros émetteur puisqu'il doit se refinancer périodiquement sur les marchés via des émissions de titres dont le pilotage revient à l'Agence France Trésor. Les titres d'Etat se retrouvent ainsi placés dans les portefeuilles des investisseurs institutionnels français ou étrangers.

Enfin, les institutions financières, comme les banques d'investissements, émettent sur les marchés des produits financiers qui sont des outils de couverture de risque, d'épargne ou de spéculation comme les Turbos, les Warrants, ou encore les Certificats etc...

Les Intermédiaires

Parmi les intermédiaires on retrouve tout d'abord les entreprises de marché comme Euronext qui chapeaute les bourses de Paris, Lisbonne, Bruxelles et Amsterdam et qui sont réglementées et soumises aux autorités de surveillance. Euronext Paris pilote les marchés réglementés, principalement l'Eurolist sur lequel on retrouve toutes les grandes valeurs de la cote, mais aussi non réglementés (Euronext Growth, Euronext Access) qui sont soumis à un code moins strictes, notamment en ce qui concerne les informations des émetteurs.

En second lieu, les membres des marchés (banques, courtiers...) sont des prestataires de services d'investissement (PSI). Ce sont eux qui sont autorisés à transmettre et à traiter les ordres de bourse sur les marchés. Ils sont agréés par les autorités de régulation et agissent pour leurs clients ou leur propre compte. Ils sont habilités à ouvrir des comptes au nom de leurs clients, à recevoir et conserver des titres et des espèces.

Les compensateurs, enfin, sont des établissements qui se chargent des opérations de règlement / livraison de titres  sur les marchés : systèmes ou chambres de compensation, etc... Une fois que les ordres sont exécutés, les compensateurs assurent le transfert des titres à livrer aux acheteurs et le règlement des sommes dues aux vendeurs. Les acheteurs seront livrés et les vendeurs payés dans des délais réglementaires propres à chaque marché.

Les Régulateurs

Enfin, les autorités de marchés (ou instances de régulation) sont des institutions qui assurent la surveillance des marchés et de leurs acteurs... Ce sont des autorités publiques indépendantes qui ont pour mission de veiller à la protection des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés financiers. Chaque pays a sa propre autorité de marchés : En France, il s'agit de l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui a été créée en 2003 et qui a succédé à la Commission des Opérations de Bourse (COB). Ses trois missions premières sont la protection de l'épargne investie dans les instruments financiers, l'information des investisseurs et le bon fonctionnement des marchés d'instruments financiers

A quoi sert L'AMF ? L'organisme a quatre prérogatives :

  • la réglementation : l'AMF réglemente les opérations financières et l'information diffusée par les sociétés cotées.
  • l'autorisation : l'AMF autorise la création des produits d'épargne collectifs (OPCVM) et leur présentation aux investisseurs.
  • la surveillance : l'AMF définit les principes d'organisation et de fonctionnement sur les marchés et leurs infrastructures. L'AMF s'assure que les entreprises de marchés, les systèmes de règlement-livraisons, les dépositaires centraux (Euroclear France) et les chambres de compensation (Clearnet) respectent les règles.
  • la sanction : la Commission des Sanctions de l'AMF a le pouvoir de sanctionner les Prestataires de Services d'Investissement. Elle fixe les règles de bonne conduite et les obligations que doivent respecter ces prestataires.