Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h29 Spineguard -1,20% 0,165€
  • ALSGD - FR0011464452
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

SpineGuard : fortement impacté par la crise sanitaire et économique

SpineGuard : fortement impacté par la crise sanitaire et économique
SpineGuard : fortement impacté par la crise sanitaire et économique
Crédit photo © Spineguard

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires consolidé de SpineGuard décroît de -23% au 3e trimestre 2020 à taux de change réel (20% à taux de change constant) par rapport au 3e trimestre 2019, mais affiche une hausse de +47% par rapport au précédent trimestre (2e trimestre 2020) qui avait été fortement impacté par l'irruption de la pandémie de COVID-19 à travers le monde. La société enregistre une baisse de 29% sur le trimestre aux Etats-Unis à taux de change réel (26% à taux de change constant) et une hausse de 10% dans le reste du monde par rapport au 3e trimestre 2019.

Sur les 9 premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaire a diminué de -30% à 3,6 millions d'euros par rapport aux 5,17 ME sur la même période en 2019.

Au total, 3.846 unités équipées de la technologie DSG ont été vendues sur les 9 premiers mois de 2020 (2.299 unités aux Etats-Unis soit 60% du total des unités vendues), comparés aux 6.014 de la même période en 2019.

SpineGuard a été fortement impactée par la crise sanitaire et économique provoquée par la propagation de la pandémie de COVID-19 à travers le monde. A l'instar de la plupart de ses pairs de l'industrie Medtech, le chiffre d'affaires de SpineGuard est en effet directement lié à l'activité chirurgicale dans les hôpitaux.

Le chiffre d'affaires de SpineGuard a repris des couleurs au 3e trimestre dans un marché néanmoins instable avec des disparités importantes d'un pays à l'autre, liées aux contextes sanitaires et économiques actuels. Notre croissance à deux chiffres, hors Etats-Unis, résulte de la bonne tenue de nos ventes en Europe, notamment en France et en Allemagne, ainsi que de notre partenariat avec la société Confident ABC pour l'application dentaire de notre technologie DSG. Aux Etats-Unis, certains patients sont encore réticents à l'idée de se faire opérer, de peur de contracter le virus à l'hôpital ou en raison de la perte de leur emploi et de leur couverture santé, toutefois les analystes américains spécialistes de notre secteur prévoient une amélioration de la situation au cours des prochains mois. Nous tablons par ailleurs sur l'homologation de l'interface DSG Connect par la FDA d'ici à la fin de l'année, commente Pierre Jérôme, Président Directeur Général et Co-fondateur de SpineGuard.

Procédure de Sauvegarde (France) et Chapter 11 (Etats-Unis)

Une audience est prévue le 21 octobre prochain au Tribunal de Commerce de Créteil dans le cadre de la période dite d'observation dont la fin est prévue le 12 novembre et en préparation de la présentation du plan de sauvegarde en cours d'élaboration avec l'administrateur judiciaire, Maître Thévenot. Cela sera l'occasion pour les dirigeants de SpineGuard d'informer le Président du Tribunal de Commerce de l'avancée des discussions avec les principaux créanciers et différents partenaires stratégiques potentiels.

Dans l'attente de l'établissement du plan de sauvegarde, le paiement des dettes antérieures à l'ouverture de la procédure est gelé. Il convient également de rappeler que la procédure de sauvegarde gèle toute faculté d'exercice des sûretés ou des nantissements existants. Pour mémoire, au 31 janvier 2020, le capital restant dû s'élevait à 3,8 ME contre 4,5 ME à la conclusion de la dette obligataire 'venture' et de 0,9 ME contre 1,5 ME pour l'emprunt FEI Innovation.

Objectifs et perspectives

Hormis l'établissement du plan de sauvegarde, SpineGuard demeure focalisée sur les objectifs suivants au 4e trimestre :
1) Poursuivre le pré-lancement en Europe de la nouvelle génération de PediGuard munie du module DSG-Connect, interface tablette sans fil qui ajoute le signal visuel à l'audio pour optimiser l'exploitation du signal, permettre l'enregistrement de données comme preuve médico-légale et réaliser des études cliniques sur la qualité osseuse.
2) Obtenir l'approbation réglementaire de la plateforme DSG-Connect aux Etats-Unis et y initier son pré-lancement avant fin 2020.
3) Continuer à apporter les preuves scientifiques de la valeur de DSG pour la robotique chirurgicale.
4) Maintenir, autant que possible, le cap de la profitabilité opérationnelle dans le contexte encore changeant de la pandémie de COVID-19.
5) Intensifier la collaboration avec ConfiDent ABC sur l'application dentaire avec le co-développement d'une nouvelle génération de produits intégrant la technologie DSG.
6) Aboutir à la conclusion d'autres partenariats industriels et stratégiques, notamment pour l'application robotique, sous l'impulsion de la banque d'affaires Healthios Capital Markets.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !