Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/11/2020 à 16h53 Plastic Omnium +3,61% 29,260€
  • POM - FR0000124570
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Plastic Omnium : repli marqué après les revenus trimestriels

Plastic Omnium : repli marqué après les revenus trimestriels
Plastic Omnium : repli marqué après les revenus trimestriels
Crédit photo © Plastic Omnium

(Boursier.com) — Plastic Omnium fait partie des mauvais élèves du jour sur la place parisienne. A la mi-journée, le titre de l'équipementier automobile abandonne 5,3% à 21,8 euros, les investisseurs sanctionnant l'activité un peu juste par rapport aux attentes au troisième trimestre, ainsi que la communication prudente (trop) du management. Sur les trois mois clos fin septembre, le groupe a vu son chiffre d'affaires consolidé reculer de 4,9% à 1,92 milliard d'euros.

Le management a confirmé ses objectifs financiers pour 2020, à savoir un Ebitda supérieur à 8% du chiffre d'affaires consolidé et une marge opérationnelle positive mais certains espéraient un rehaussement des prévisions.

Cette publication devrait décevoir compte tenu d'une surperformance moindre mais surtout de l'absence de relèvement de guidance malgré un environnement objectivement meilleur, affirmait ce matin Oddo BHF. Pour autant, plusieurs éléments dans le communiqué semblent suggérer qu'il s'agit avant tout de prudence (traditionnelle) dans la communication du management, et que, sauf évolution très défavorable du contexte sanitaire sur le T4, les résultats 2020 pourraient largement être en mesure dépasser ces objectifs officiels. Ainsi, le broker profitera d'une probable faiblesse du titre pour se renforcer et maintient son opinion favorable sur le titre. En effet, le courtier reste convaincu que l'équipementier va bénéficier, dès le second semestre, d'un levier opérationnel (et cash) significatif grâce aux mesures de réduction de coûts déployées au cours des derniers mois. Surtout, le plein effet de ces mesures (et notamment du plan Omega de 200 ME) ne devrait se voir qu'en 2021-2022 dans un contexte bien meilleur que ce que craignait le management (et sur lequel il a basé ses réductions de coûts).

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !