Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/11/2020 à 17h18 OL Groupe +1,88% 2,170€

OL Groupe : comptes publiés

OL Groupe : comptes publiés
OL Groupe : comptes publiés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Fortement impactée par la crise sanitaire liée à la COVID-19 sur le plan financier, la saison 2019/2020 a été marquée, sur le plan sportif, par des performances globales de haut niveau. Ainsi, l'Olympique Lyonnais est le seul club européen à avoir qualifié l'ensemble de ses équipes (masculine, féminine et jeunes), pour les phases finales des compétitions UEFA.
L'équipe masculine a disputé sa 23ème coupe d'Europe consécutive et a atteint les 1/2 finales de Champions League après avoir éliminé la Juventus en 1/8èmes de finale, et Manchester City en 1/4 finale. Elle s'est également hissée en 1/2 finale de Coupe de France (PSG) et en finale de Coupe de la Ligue (PSG).

L'équipe féminine a réalisé un quadruplé en obtenant son 14ème titre consécutif de Champion de France, son 7ème titre d'UEFA Womens'Champions League (dont 5 titres consécutifs), sa 9ème coupe de France ainsi que la 1ère édition du Trophée des Championnes (septembre 2019).
L'équipe des jeunes a, quant à elle, atteint les 1/4 de finale de Youth League.
La performance financière de l'entreprise a été fortement impactée au second semestre par la crise sanitaire, qui s'est traduite par l'arrêt brutal des principales activités du Groupe à mi-mars.

Au 30 juin 2020, le total des produits des activités s'établit ainsi à 271,6 ME (vs. 309 ME au 30 juin 2019, -12%), alors qu'il était en progression de 19% (+41,9 ME) à fin mars 2020 (vs. fin mars 2019).
De même, l'Excédent Brut d'Exploitation, qui enregistrait un niveau semestriel record au 31 décembre 2019 à 61,8 ME, en croissance de 15%, a été fortement pénalisé par la crise sanitaire mais atteint, dans un contexte économique difficile.

Les frais de personnel s'établissent à 132,5 ME (130,9 ME en N-1) et représentent 49% du total des activités (42% en N1). Dans le cadre des mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire, le Groupe a pu activer différents dispositifs tels que le chômage partiel pour les effectifs sportifs et une large partie des effectifs administratifs. Ces économies sont néanmoins masquées par l'augmentation des charges de personnel générée par le renforcement de l'équipe masculine lors du mercato d'été 2019 et d'hiver 2020, en liaison notamment avec les blessures importantes de plusieurs joueursclés, ainsi que celui des effectifs administratifs en relation avec le développement du plan stratégique.

Le résultat opérationnel s'établit à -18,4 ME (vs. 22,2 ME en N-1). Cette évolution reflète la hausse des amortissements et provisions nettes (76,2 ME contre 52,3 ME en N-1), en relation avec le trading de début et milieu de saison (amortissements contrats joueurs).
Le résultat opérationnel au 30 juin 2020 intègre une aide exceptionnelle de 12,9 ME, enregistrée sur la ligne " Autres produits opérationnels courants " au titre du PGE (Prêt Garanti par l'État) souscrit par la LFP, équivalente au solde des Droits TV LFP non perçu par le club.

Le résultat financier s'élève à -17,9 ME, en liaison principalement avec l'impact d'opérations de financement de créances joueurs sans recours réalisées au cours de l'exercice.

Le résultat avant impôt s'établit à -36,3 ME, contre 8,2 ME pour l'exercice précédent. Le résultat net part du Groupe s'élève ainsi à -36,5 ME.

ÉQUILIBRE FINANCIER ET LIQUIDITÉ PRÉSERVÉS

Les capitaux propres (y compris intérêts minoritaires) s'élèvent à 230,1 ME au 30 juin 2020, contre 266,4 ME au 30 juin 2019.

La trésorerie globale (brute) s'établit à 32,5 ME, contre 11,6 ME au 30 juin 2019 (+20,9 ME).
L'endettement net de trésorerie globale (hors dettes et créances contrats joueurs et hors impact IFRS16) s'élève à 184,1 ME au 30 juin 2020 (vs. 210,3 ME au 30 juin 2019), en amélioration de +26,2 ME, en relation notamment avec l'augmentation de la trésorerie brute (+21 ME). La dette RCF (Revolving Credit Facility) est de 48 ME au 30 juin 2020, niveau équivalent à N-1.

L'application de la norme IFRS16 sur l'exercice 2019/2020 impacte l'endettement net de trésorerie globale à hauteur de 10 ME.

La dette nette sur contrats joueurs s'élève à 101,1 ME au 30 juin 2020 (en augmentation de 153,7 ME vs. N-1), en lien notamment avec le renforcement de l'effectif masculin à l'été 2019 et l'hiver 2020, les opérations de financement de créances joueurs sans recours de l'exercice écoulé et le décalage du mercato à l'international post clôture de juin 2020 du fait de la crise sanitaire.

Ainsi l'endettement net de trésorerie (y compris créances et dettes nettes sur contrats joueurs) s'établit à 295,2 ME au 30 juin 2020 (vs. 157,7 ME au 30 juin 2019).
Au 30 juin 2020, le Groupe a bénéficié des reports d'échéances des crédits long terme stade, autres emprunts, et crédits baux négociés dans le contexte de la crise COVID-19, pour un montant total de 9,1 ME (sans impact sur l'endettement net).

RENFORCEMENT DE LA LIQUIDITÉ À COURT TERME

OL Groupe a mis en place et souscrit, le 23 juillet 2020 (exercice 2020/2021), un PGE (Prêt Garanti par l'État) de 92,6 ME, d'une maturité de 12 mois, au terme de laquelle une option d'amortissement de 1 à 5 ans pourra être activée.
Au 30 septembre 2020, le Groupe disposait d'une trésorerie bancaire d'environ 49 ME, plus la réserve de la totalité de la ligne RCF (Revolving Credit Facility) portée temporairement à 115 ME jusqu'au 31 janvier 2021 (vs. 100 ME), soit une trésorerie brute globale disponible de 164 ME.

Ces financements viennent renforcer la trésorerie disponible d'OL Groupe dans le contexte actuel de crise liée à la COVID 19 et donnent au Groupe la flexibilité nécessaire pour envisager, avec sérénité, la poursuite de ses développements futurs.

MAINTIEN D'UN FORT POTENTIEL DE PLUS-VALUES SUR L'ACTIF JOUEURS

Au 30 juin 2020, la valeur de marché de l'effectif professionnel masculin a encore progressé et atteint 480,2 ME (436,5 ME au 30 juin 2019, soit +12%), induisant un niveau toujours très élevé de plus-values potentielles relatives à l'actif joueurs estimées à plus de 300 ME.

FEUILLE DE ROUTE 2023/2024

Dans le cadre de sa stratégie de développement basée sur le concept de "Full Entertainment" autour de son coeur d'activité football, mais également sur le développement, la récurrence et la diversification de son offre "Events", notamment avec le projet d'une nouvelle Arena, le Groupe reste confiant, si la crise sanitaire actuelle est résolue à court terme, dans sa capacité à atteindre les objectifs à horizon 2023/2024, présentés en février dernier, de 420 ME à 440 ME de Total des produits des activités (incluant le trading joueurs, selon IAP défini plus avant) et d'un EBE supérieur à 100 ME.

Le Groupe oeuvre activement au projet d'implantation d'une nouvelle salle événementielle à proximité du stade, d'une capacité de 12.000 à 16.000 personnes. Cette nouvelle enceinte, qui devrait représenter un investissement d'environ 140 ME (objectif de mise en exploitation au cours du 2ème semestre civil 2023, sous réserve de l'obtention des autorisations administratives en cours), viendrait compléter l'offre "Events" avec l'objectif d'organiser 80 à 120 événements par an (concerts, séminaires et salons professionnels de grande ampleur, mais également des compétitions sportives et e-sport).

En parallèle, le Groupe poursuit également le développement d'OL Vallée, avec la finalisation progressive des nouvelles infrastructures prévues sur la zone. Le centre de loisirs devrait ainsi être inauguré en février 2021, l'académie de tennis ("All In Tennis Academy") en 2022/2023.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !