Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/11/2020 à 11h06 Accor -3,57% 29,160€

Accor : une publication finalement bien accueillie

Accor : une publication finalement bien accueillie
Accor : une publication finalement bien accueillie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Touché de plein fouet par la crise sanitaire actuelle, Accor a encore souffert au troisième trimestre. Le groupe, qui exploite des chaînes haut de gamme telles que Raffles et Sofitel ainsi que des enseignes économiques telles qu'Ibis, a réalisé un chiffre d'affaires de 329 millions d'euros sur la période, en repli marqué de 63,7% (à périmètre et change constants). Le RevPAR, indicateur très suivi dans l'industrie, a diminué de 62,8%, soit une amélioration séquentielle significative après -88,2% au cours des trois mois précédents.

"Le plus fort de la crise est aujourd'hui derrière nous mais nos principaux marchés restent toujours fortement impactés par les mesures mises en place pour lutter contre la crise sanitaire. Seule la Chine affiche des très bonnes performances et devrait rapidement retrouver ses niveaux d'activité d'avant crise", indique Sébastien Bazin, PDG d'Accor.

Citi ('vendre') évoque une publication "faible" avec peu de signes d'amélioration à venir. La baisse du RevPAR est plus importante que prévu et les tendances sous-jacentes devraient rester "très faibles" au cours des prochains trimestres, selon la banque américaine.

Jefferies ('achat') se montre plus optimiste, affirmant que le recul du RevPAR au 3e trimestre marque malgré tout une amélioration par rapport au trimestre précédent tandis que la forme de la reprise est conforme à ce que le courtier attendait. Le broker apprécie le model asset-light d'Accor, son 'endurance' en matière de liquidités et estime à 2,5 milliards d'euros la valeur d'actifs non essentiels qui pourrait être débloquée.

Bien que la reprise soit lente, Oddo BHF maintient sa recommandation 'achat' alors que la firme devrait bénéficier à court terme d'un news-flow positif concernant un vaccin, qui pourrait permettre une reprise des voyages et du secteur hôtelier courant 2021. Sur le long terme, Accor bénéficie de fondamentaux solides : une exposition géographique diversifiée, avec une forte exposition à la clientèle domestique (2/3) qui sera un facteur de soutien de la reprise hôtelière ; un plan d'économies de coûts de 200 ME qui a vocation à flexibiliser davantage la structure du groupe ; un bilan sain permettant à Accor de faire face au choc actuel : plus de 4 MdsE de liquidités à fin septembre (soit 50 mois de visibilité dans l'environnement actuel). L'objectif est réduit de 31 à 28 euros.

Le titre progresse de près de 5% à 24,6 euros à la mi-journée à Paris.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !