Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h35

Gensight -3,70% 7,030€

Thomas Gidoin, Directeur Financier de Gensight

Thomas Gidoin Directeur Financier de Gensight

Gensight a pour ambition de commercialiser seul son produit
Thomas Gidoin, Directeur Financier de Gensight

Boursier.com : Où en est Gensight à l'issue du premier semestre 2020?

T.G. : Suite aux résultats inattendus de l'essai de phase III REVERSE publiés mi-2018, nous avons connu un deuxième semestre 2018 et une année 2019 compliqués! Je rappelle que le traitement a provoqué un effet bilatéral : les deux yeux ont été concernés par l'effet et non un seul oeil, ce qui était le critère principal de l'étude. Nous avons pris le temps de comprendre l'effet bilatéral mis en évidence. Le fait est que l'oeil visé par le traitement, une fois traité, échange avec le 2ème. Mais il a fallu le démontrer, dans une nouvelle étude prenant en compte cet effet bilatéral. Désormais, la société est sur les bons rails d'un point de vue scientifique et médical pour atteindre ses objectifs et se trouve financée pour y parvenir.

Boursier.com : Quelle est la suite du newsflow pour la société?

T.G. : Nous comptons déposer le dossier d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en Europe en septembre. Je rappelle que nous avons obtenu une Autorisation Temporelle d'Utilisation (ATU) de la part de l'ANSM, ce qui témoigne à la fois du fort intérêt de la communauté médicale pour LUMEVOQ et de l'impact auprès des patients. C'est une forme de "derisking" pour l'AMM en Europe... Les résultats de l'étude mesurant l'effet bilatéral seront publiés à la fin du premier trimestre 2021 et le dépôt de la demande de BLA aux Etats-Unis est prévu fin 2021.

Boursier.com : L'effet du traitement persiste t-il dans le temps?

T.G. : L'efficacité et la sécurité de LUMEVOQ ont été maintenues chez des patients 3 ans après une injection unique de cette thérapie génique. Ce résultat a été observé dans l'étude de suivi à long terme CLIN06, proposée aux participants des études pivots de Phase III RESCUE et REVERSE. Ces nouvelles données viennent renforcer le dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché de LUMEVOQ en Europe. L'étude REVERSE a abouti à une amélioration pour 76% des patients. L'étude RESCUE pour 71% des patients, contre 11% sans traitement. En outre, il est nécessaire de traiter les patients le plus tôt possible. Au-delà de 2 ans, il y a de fortes chances que les cellules défaillantes soient mortes...

Boursier.com : Quel sera le prix du traitement?

T.G. : L'ATU a été fixé à 700.000 Euros par patient. Nous nous sommes alignés sur le prix du Luxturna, car il s'agit aussi d'une première thérapie génique assez proche, dans la dystrophie rétinienne héréditaire.

Boursier.com : Financièrement, quel est l'horizon de la société?

T.G. : Le PGE obtenu et la seconde tranche d'emprunt obligataire de Kreos nous apportent plus de 10 millions d'euros de trésorerie disponible. La société est financée jusqu'à mi-2021, autrement dit jusqu'à l'obtention des AMM. Au-delà, nous ferons face au financement du développement commercial. Plus la société avance, moins nous courrons après les licences. Un grand laboratoire ne nous apporterait pas forcément de vraie valeur ajoutée pour ce qui est de la commercialisation, qui est relativement facile étant donné les caractéristiques de la patientèle. L'idée est d'y aller seuls, sauf offre considérable...

©2020,

Actualités Gensight

Plus d'actualités