Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/11/2020 à 16h13

Netgem -0,62% 0,962€

  • NTG - FR0004154060
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Mathias Hautefort Directeur Général de Netgem

En mesure d'atteindre rapidement l'équilibre d'EBITDA
Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Boursier.com : Pourquoi ce transfert sur Euronext Growth?

M.H. : De par notre taille, notre capitalisation boursière actuelle d'environ 30 ME et la stratégie d'innovation et de croissance qui est celle de Netgem, il semblait évident qu'Euronext Growth correspondait plus à la dimension de la société. Nous continuerons à publier notre activité de façon trimestrielle, les investisseurs seront toujours aussi bien informés. Et sur ce segment, nous espérons aussi, nous retrouver plus en capacité d'attirer l'attention d'investisseurs à la recherche de sociétés de croissance. Nous ne sommes pas encore totalement identifiés comme un fournisseur de services grand public pour l'ultra haut-débit.

Boursier.com : Le chiffre d'affaires du troisième trimestre, en recul de 11% par rapport au 2ème, est toujours tributaire de votre modèle abandonné de vente de Box. Arrive t-on au bout de ce cycle?

M.H. : Notre nouveau modèle "as a service" représente 90% de l'activité désormais. La croissance du revenu net se confirme trimestre après trimestre. Il progresse de 2% entre le troisième et le deuxième trimestre. La base d'abonnés progresse, en Finlande et Grande Bretagne, ainsi qu'en France. Concernant les livraisons de Box, nous enregistrerons encore un dernier reliquat en fin d'année, mais de façon plus résiduelle, ce qui signifie que comptablement, le quatrième trimestre doit aboutir à une croissance plus marquée. On va enfin pouvoir dire "ça y est", nous avons fait ce que nous promettons depuis le repositionnement de la société!

Boursier.com : La dégradation de la situation sanitaire et donc économique en Europe ne va t-elle pas vous pénaliser en fin d'année?

M.H. : Le Covid au Royaume-Uni, la situation en Finlande, l'évolution du BtoC : il y a encore trop d'inconnues dans l'équation en jeu, pour imaginer la consistance de la tendance de la fin d'année, mais nous tablons sur une croissance plus marquée.

Boursier.com : La rentabilité opérationnelle est-elle en vue?

M.H. : Nous sommes en mesure d'atteindre rapidement l'équilibre d'EBITDA. Il s'agit d'une question de trimestres... Nous ne sommes pas loin du niveau de chiffre d'affaires pour lequel tout point de marge brute est un point d'EBITDA... Le délai sera un peu plus long pour ce qui est de l'équilibre de l'EBIT. De façon générale, la question de la structure de coûts sera "réglée" en 2021, autrement dit notre nouveau modèle pourra se lire dans nos comptes en 2021.

Boursier.com : Vous avez fait le choix de couper le dividende au printemps dernier. Etait-ce conjoncturel étant donné la crise..?

M.H. : C'était une décision voulue et validée par les actionnaires. Cela a permis à la société de conserver du cash pour investir. A l'avenir, nous verrons et arbitrerons selon les impératifs de développement, tout en tenant toujours compte de l'avis des actionnaires.

©2020,