Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/11/2020 à 17h16

Bilendi (ex-Maximiles) 0,00% 10,000€

  • ALBLD - FR0004174233
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Marc Bidou, PDG de Bilendi

Marc Bidou PDG de Bilendi

Bilendi serein quant à la gestion de cette crise
Marc Bidou, PDG de Bilendi

Boursier.com : Bilendi a réussi à dégager une croissance de 8% au premier trimestre, mais vous expliquez que la crise vous a tout de même coûté 3 à 4 points... Sur quels segments cela se matérialise t-il chez vous?

M.B. : Jusqu'au 15 mars l'activité se révélait très bonne. Et d'une trajectoire de +11 à +13% de croissance organique, nous sommes tombés à +8%. Dans l'activité "Panels" l'a rupture s'est fait ressentir dans tous les pays hormis l'Allemagne et les pays nordiques. Concernant la "Fidélisation", certains clients ont fermé par exemple des catalogues clients.

Boursier.com : Les panels en ligne ont-ils souffert d'arrêts de commandes à l'image de budgets "communication" ou "publicité" toujours coupés en premier lors de crises ou est-ce qu'ils relèvent d'une logique différente ?

M.B. : C'est différent. Tout d'abord il y a les études récurrentes de suivi, avec les mêmes questions tous les mois. Elles permettent de suivre l'évolution d'une tendance de consommation ou de perception de produits par exemple. Celles-ci se poursuivent. Ensuite, de nombreuses enquêtes ont été brutalement arrêtées, car n'ayant plus de sens dans le contexte de confinement. Par exemple, celles ayant trait aux intentions de voyages. Enfin, de nouveaux types d'enquêtes ont vu je jour, concernant le confinement et la façon dont les personnes le vivaient. Mais au global, ces dernières ne suffisent pas à compenser l'arrêt des précédentes...

Boursier.com : Vous évoquez un chiffre d'affaires à venir en baisse de 10 à 15% au deuxième trimestre. Avril est-il le point bas selon vous?

M.B. : Ce ne sont pas de bons chiffres, mais ils n'ont rien de dramatique et ne remettent pas en jeu la survie de l'entreprise! Le point bas diffère selon les pays et leurs dates de confinement puis de déconfinement... On constate un décalage dans la reprise d'environ un mois entre le pays le plus en amont et celui le plus en aval dans la gestion de la crise sanitaire. On estime que le point bas d'activité se situera courant mai.

Boursier.com : Comment cela se passe t-il sur la fidélisation ?

M.B. : Cette activité est assez protégée de la crise actuelle. Nous avons contractualisé un certain nombre de contrats pluri-annuels qui ne sont pas touchés. Et nous continuons à travailler pour ces comptes-là pas concernés par la crise. Certains clients ont fermé leurs catalogues cadeaux, stoppant donc leur programme, mais avec la volonté de le rouvrir rapidement.

Boursier.com : Avez-vous eu recours aux aides gouvernementales?

M.B. : Nous avons eu recours au chômage partiel lorsque cela était nécessaire. Nous sommes en réflexion à propos d'un PGE. Rien n'est arrêté à ce stade. Bilendi n'est pas en risque aujourd'hui, sa Trésorerie est solide, mais nous aurions tort de ne pas profiter de capacités de financement.

Boursier.com : Le départ de Qwamplify vous rend-il la gestion de crise plus facile?

M.B. : Nous mesurons, dans la crise actuelle, l'importance d'avoir pu conserver notre Trésorerie il y a un an, lorsque le projet de prise de contrôle menaçait de la faire remonter chez notre principal actionnaire d'alors ! En conséquence, nous sommes aujourd'hui sereins quant à la gestion de cette crise. L'exercice 2020 sera certes affecté, mais notre plan de développement de moyen terme n'est pas remis en cause. Au contraire, le contexte actuel pourrait bien accélérer la migration des études du offline vers le online.

©2020,