Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h29

Agripower 0,00% 8,600€

  • ALAGP - FR0013452281
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Eric Lecoq, PDG d'Agripower

Eric Lecoq PDG d'Agripower

Toujours un objectif de 40 ME de chiffre d'affaires, mais en 2024
Eric Lecoq, PDG d'Agripower

Boursier.com : Vous évoquez un contexte commercial difficile au 1er semestre (le deuxième de l'exercice de la société clos le 30 juin, NDLR). Qu'en est-il désormais ?

E.L. : Notre modèle est assez proche de celui de la construction et la crise sanitaire a logiquement perturbé notre activité et notre croissance. Nous avons souffert de 3 mois d'absence de commandes et de 6 mois de reports administratifs, avec des difficultés pour nous déplacer sur site. Depuis juillet, les principaux freins liés au Covid-19 s'estompent. Au niveau commercial, les choses ont redémarré dès juillet, au niveau administratif, nous sommes revenus à des délais d'avant Covid, et concernant la construction, tout est rentré dans l'ordre, sous réserve de respecter les règles sanitaires.

Boursier.com : Les donneurs d'ordres reportent-ils des projets étant donné la crise actuelle?

E.L.: Les deux segments que nous adressons connaissent des situations différentes : les groupements d'agriculteurs et industriels n'ont pas renoncé à leurs projets de méthanisation. Concernant les petites exploitations individuelles, la crise est bien plus aiguë, notamment pour les producteurs de lait dont le prix a baissé. Nombreux sont ceux qui ont été fragilisés. Mais d'un autre côté, cela les convainc aussi de trouver des revenus décolérés des aléas des prix agricoles...

Boursier.com : Mais vous évoquez la non-poursuite de certains contrats en méthanisation individuelle. Expliquez-nous...

E.L. : Les producteurs déjà en situation précaire ont été fragilisés. Nous avons passé en revue les dossiers commerciaux en cours et avons préféré renoncer à certains d'entre eux dont la signature nous paraissait désormais plus qu'hypothétique.

Boursier.com : Visez-vous toujours 40 ME de chiffre d'affaires en 2023?

E.L. : Par mesure de prudence nous avons indiqué que nous décalions d'un an cet objectif, pour l'exercice 2024.

Boursier.com : La levée de fonds de 5 ME lors de l'introduction en Bourse était-elle suffisamment dimensionnée pour faire face à vos développements?

E.L. : Nous n'envisageons pas de revenir devant les Marchés à court ou moyen terme. Le "stress test" que nous venons de passer en raison de la crise, démontre que nous avons les reins solides et notre Trésorerie est suffisante. Nous avons dégagé un résultat bénéficiaire à fin juin et n'avons pas touché la levée de fonds : nous disposons don cd'une Trésorerie équivalente à celle de l'après IPO. Cela reste un atout pour la suite.

Boursier.com : Le versement d'un dividende, annoncé lors de l'introduction en Bourse est-il remis en question?

E.L. : Le résultat de l'exercice clos le 30 juin est assez faible, cela n'aurait pas beaucoup de sens de distribuer un coupon dans ces conditions. Mais c'est la prochaine AG de novembre qui sera souveraine sur la question!

©2020,