Accueil > Sicav FCP » Consultation
Cotation du 12/05/2017 CPG CROISSANCE PME +1,43% 218,90€
  • PEA
  • PEA-PME
  • FR0007051453
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Fonds : un gérant mise sur l'effet coupe du monde de football

(Boursier.com) — Le fonds " Actions Loisirs et Sports " géré par Conseil Plus Gestion investit sur des actions européennes, dont au moins 75 % d'actions des pays de la communauté européenne, présentes sur le vaste marché des loisirs et du sport.

En termes de décisions de gestion, les gérants expliquent que malgré leur forte exposition au Tourisme et voyage (20%), secteur qui a souffert de l'éruption volcanique en Islande et de l'impact catastrophique sur le segment des compagnies aériennes (1,7Md$ environ), le fonds a bien résisté au mois d'avril. Sa performance s'élève en effet à +2,6% contre un repli de 4,2% pour le DJ EuroStoxx 50.

Plusieurs arbitrages ont été effectués, le cash étant stable à 4,5% du portefeuille sur le mois. Ainsi, deux nouvelles lignes ont été initiées en Amadeus et Praktiker. La ligne en OPAP a été totalement vendue ainsi que la position en Club Med au profit de l'obligation convertible dont le remboursement aura lieu en octobre. Enfin, Accor a été allégé à la marge.

Parallèlement, le fonds affiche sa confiance sur le secteur des articles de sport, à travers les titres Adidas et Puma. Ils ont profité de la publication de résultats supérieurs aux attentes et du relèvement d'estimations en hausse pour l'année. " L'effet coupe du monde de football commence à avoir un impact favorable sur les résultats ", estiment les gérants du fonds.

Les principales lignes en portefeuille se concentrent en Canal+ (5,5%), Kingfisher (5,4%), Adidas (5,3%), Royal Caribbean (4,9%), Compagnie des Alpes (4,5%), William Hill (4,4%), Pierre et Vacances (4,4%), Carnival (3,9%), Walt Disney (3,9%) et Fermière de Cannes (3,6%).

©2010-2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Fonds : un gérant mise sur l'effet coupe du monde de football