Rubrique SICAV et FCP


Entretien avec Michel Juvet, Membre du Comité Exécutif de la Banque Bordier and Cie Il y a fort à parier que la croissance va demeurer faible en 2012

Boursier.com : Comment jugez-vous l'évolution de la crise des dettes souveraines ?

M.J. : Le "puzzle" se met progressivement en place... On doit mettre en oeuvre plusieurs solutions face aux différents problèmes qui se présentent : Il s'agit ainsi de s'attaquer à la recapitalisation des banques ou à la restructuration de la dette grecque. On a besoin d'un vrai plan qui est train de se construire progressivement.

Boursier.com : La décote appliquée à la dette grecque est-elle suffisante selon-vous ?

M.J. : La décote de 21% décidée en juillet dernier est trop faible. Le marché traite la dette grecque avec un niveau de décote de 50 à 60%, c'est sur cette base qu'il convient de régler le problème... De plus, les banques grecques sont actuellement financées par la BCE. On doit mettre en place un plan de financement de ces banques en difficulté avec des injections de capitaux publics ou privés.

Boursier.com : Comment recapitaliser les banques européennes ?

M.J. : Les Etats peuvent intervenir, mais il s'agit de la plus mauvaise solution... L'intervention de fonds privés est compliquée et le timing n'est pas très bon car la rentabilité des banques est actuellement sous pression. Une autre solution consisterait à faire entrer les créanciers au capital via la transformation de créances obligataires en actions...

Boursier.com : Pensez-vous que l'Europe va pouvoir éviter la récession dans les prochains mois ?

M.J. : La définition généralement admise d'une récession consiste en une baisse du Pib sur deux trimestres consécutifs... On constate actuellement une baisse généralisée de l'ensemble des agrégats économiques. La contraction économique va de paire avec un grand stress financier, ce qui génère une contraction de la distribution de crédit... Il y a fort à parier que la croissance va demeurer faible en 2012.

Boursier.com : Où doit-on placer son épargne dans ces conditions ?

M.J. : Les obligations d'Etat ne sont pas attrayantes. Il faut s'intéresser aux actions des entreprises évoluant sur des marchés en croissance et offrant un bilan sain. On peut ainsi profiter de la baisse actuelle des marchés pour acheter des valeurs dans de bonnes conditions.

Boursier.com : Quels secteurs doit-on privilégier selon vous ?

M.J. : Il faut suivre les secteurs offrant une croissance à long terme tels que l'alimentation ou l'énergie...

Propos recueillis par — ©2011-2014, Boursier.com

Michel Juvet Membre du Comité Exécutif de la Banque Bordier and Cie
Michel Juvet

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Groupe PartoucheAcitivité: 10
  • ArchosAcitivité: 3
  • AlstomAcitivité: 1
  • SoitecAcitivité: 1
  • GenfitAcitivité: 1
  • CAC 40Acitivité: 1
  • GaussinAcitivité: 1
Sujets à la une
  • Jodie Foster a épousé sa compagne, Alexandra Hedison 51
  • L'UMP veut une Europe "à géométrie variable" 11
  • Alstom : General Electric négocierait un rachat à plus de 30 euros par action 24
  • Espagne / Eco : le PIB a augmenté de 0,4% au premier trimestre 7
  • Tous les forums
  • BforBank, épargne et bourse en ligne
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Fortuneo : Banque en ligne moins chère
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
BforBank