Marc Renaud, Président de Mandarine Gestion

Marc Renaud Président de Mandarine Gestion

Le scénario le plus probable consiste en une remontée des taux américains à 10 ans autour de 3%...

Interview de Marc Renaud, Président de Mandarine Gestion

Boursier.com : Quel est votre sentiment au sujet du comportement actuel des marchés financiers ?

M.R. : Les investisseurs sont en proie à l'euphorie. Aucune mauvaise nouvelle ne semble en ce moment pouvoir les atteindre. La crise bancaire en Italie, qui aurait fait plonger les marchés il y a encore peu de temps, bénéficie d'une indulgence nouvelle de la part de l'Europe. L'Etat italien est prêt à s'engager pour sauver les banques locales en difficultés. On invoque un risque systémique alors que les règles européennes interdisaient encore récemment les recapitalisations par les Etats. Les banques italiennes ont vendu à leurs clients des emprunts obligataires adossés sur elles-mêmes. Mais si on soulage le marché à court terme, on ne va pas régler l'ensemble de ce problème... On estime en effet que 300 Milliards d'Euros sont nécessaires pour renforcer les bases du système bancaire transalpin.

Boursier.com : Les risques liés au Brexit semblent également ignorés...

M.R. : Pour l'heure, on ne voit pas d'effets liés au Brexit. Mais l'effondrement de la livre sterling sur le marché des changes va contribuer à augmenter l'inflation du pays avec la hausse des prix des produits importés. On peut s'attendre à une baisse du pouvoir d'achat des britanniques avec une réduction des investissements. La conjoncture du Royaume-Uni devrait prochainement se dégrader. Le Brexit justifie que les marchés financiers de l'Europe affichent une prime de risque par rapport au reste du monde. L'élection de Trump est une bonne nouvelle pour la conjoncture américaine alors que la croissance allait se retourner. Rappelons que l'Europe n'a pas la capacité de croître de manière endogène... Mais si Donald Trump veut engager une relance budgétaire, avec quel argent compte-t-il le faire ?

Boursier.com : Quel est votre scénario concernant l'évolution des taux ?

M.R. : Le scénario le plus probable consiste en une remontée des taux américains à 10 ans autour de 3%. En Europe, les taux 10 ans devraient se situer selon les pays entre 1,5% et 2%.

Boursier.com : Avez-vous effectué dernièrement des arbitrages ?

M.R. : Le rattrapage des valeurs massacrées a été le fait marquant de la période récente. Avec un biais naturel lié à une approche 'value', Mandarine Valeur a fortement bénéficié de cet environnement. Le secteur bancaire a repris une vingtaine de pourcents en ligne droite alors que les valeurs liées aux matériaux bondissent en moyenne de 60% depuis le début de l'année. La rotation sectorielle a été brutale... Le marché est mono maniaque ce qui génère de nouvelles idées d'investissement pour Mandarine Valeur. Nous allons chercher la décote là où elle se trouve...

Boursier.com : Quelles sont ces nouvelles idées ?

M.R. : L'action Air Liquide a été achetée alors que sa valorisation est redevenue raisonnable. Même si la croissance de Veolia Environnement est actuellement décevante, les marchés sur lesquels le groupe est présent sont porteurs et le titre est intéressant. Essilor entre également dans mon spectre en raison du dégonflement des multiples. Il existe encore une certaine sous-valorisation sur ArcelorMittal alors que le sidérurgiste se négocie sur la base de 0,5 fois ses fonds propres.

©2016-2017,

Marc Renaud, Président de Mandarine Gestion

Partenaires de Boursier.com