Claudio Arenas-Sanguineti, Président de Vestathéna et gérant de portefeuilles

Claudio Arenas-Sanguineti Président de Vestathéna et gérant de portefeuilles

Nous pensons que l'économie de l'UE et celle de la France ont le potentiel pour repartir sur un cycle de croissance bien plus favorable

Boursier.com : Quelle est la philosophie de gestion qui anime les équipes de Vestathéna ?

C.A. : Nous sommes optimistes quant à l'évolution des marchés européens à moyen terme. La consommation européenne est bridée depuis des années ! Le pouvoir d'achat n'as pas reculé, bien au contraire, mais le climat pessimiste, voire déprimé, pousse les consommateurs à épargner par crainte de l'avenir. Or, cette situation ne peut pas perdurer indéfiniment... Nous pensons que l'économie de l'UE et celle de la France ont le potentiel pour repartir sur un cycle de croissance bien plus favorable et dans ce cadre, les marchés boursiers ont un vrai potentiel d'appréciation.

Boursier.com : Combien de fonds gérez-vous chez Vestathena ?

C.A. : La société, créée en 2014, est encore jeune : nous gérons six fonds ouverts pour un total d'encours d'environ 300 ME. Quatre des six fonds proviennent de maisons de gestion où nous exercions auparavant et présentent donc un historique établi. Nous venons d'en créer deux nouveaux : le fonds ENERGIE 2025 géré par Sandrine Cauvin, dédié aux sociétés dont l'activité est liée au secteur de l'énergie et le fonds AmaterrA fonds actions de sociétés de toutes tailles de capitalisation au sein de l'univers agro-alimentaire de la zone euro géré par Eve Navarre.

Boursier.com : Plus précisément, quel est l'univers d'investissement du fonds ENERGIE 2025 ?

C.A. : Nous construisons le portefeuille ENERGIE 2025 autour de valeurs internationales dans les secteurs du pétrole, gaz, énergies renouvelables et efficacité énergétique. Nous n'avons pas de contraintes de capitalisation minimale et pouvons investir sur des dossiers de petite taille. Le fonds a pour objectif la recherche d'une performance supérieure de son indice de référence MSCI World Energy Total Return - Euro.

Boursier.com : Quelles sont vos principales convictions sur le marché français ?

C.A. : Nous apprécions deux valeurs qui doivent toutefois encore rassurer : GTT qui est sous-valorisée en raison de l'environnement pétrolier défavorable et qui a souffert de l'enquête diligentée en Corée du Sud. Pour autant, la société continue d'engranger des commandes et affiche une rentabilité impressionnante. Elle doit rassurer quant au départ récent de sa Directrice Financière. Global Bioénergies suscite aussi l'intérêt d'industriels de premier plan, mais doit encore démontrer sa capacité à signer des partenariats dans un environnement pétrolier difficile... Nous aimons aussi Rubis qui a prouvé sa capacité à piloter au mieux dans un environnement pétrolier baissier et sa capacité à faire passer des hausses de prix. La stratégie est bonne, la politique d'acquisitions bien menée. Schneider Electric, Technip ou encore Direct Energie sont aussi des titres de sociétés cotées à Paris qui figurent dans le portefeuille...

Boursier.com : Qu'anticipez-vous concernant le baril de pétrole ?

C.A. : Le marché pétrolier n'est pas encore totalement assaini, avec des stocks et une sur-offre qui persistent... Pour autant, je pense que le prix du baril devrait s'orienter à la hausse sur la deuxième partie de 2017 et 2018, ce qui devrait entraîner une revalorisation des titres des acteurs du secteur...

©2016-2017, Boursier.com

Claudio Arenas-Sanguineti, Président de Vestathéna et gérant de portefeuilles