Sicav et FCP

Entretien avec Alexandre Hezez, Directeur de la Gestion chez Auris Investment Manager Google, Facebook, Apple ou Amazon qui ont surfé sur la globalisation risquent de souffrir de l'élection de Trump...

Alexandre Hezez Directeur de la Gestion chez Auris Investment Manager
Alexandre Hezez

Boursier.com : La réaction des marchés suite à l'élection de Trump est globalement favorable, contrairement aux anticipations de nombreux analystes...

A.H. : On peut effectivement s'étonner de la bonne tenue des marchés actions... Rétrospectivement, les intervenants ont été rassurés quand Bernie Sanders a été éliminé de la course à la présidence des Etats-Unis. C'est ce candidat qui leur faisait vraiment peur !... De nombreux grands investisseurs soutiennent en revanche Donald Trump. Mais la bonne tenue des indices cache une rotation sectorielle de grande ampleur. Ce mouvement est dangereux pour les gérants du fait de sa rapidité...

Boursier.com : Que doit-on retenir du programme de Donald Trump ?

A.H. : Donald Trump entend doper la croissance américaine, il veut développer l'industrie, relancer l'emploi et "contrer la pauvreté"... Avec Trump au pouvoir, on pourrait assister à la fin de la mondialisation telle que nous la connaissons, alors que le nouveau président américain va probablement prendre des mesures protectionnistes. Des sociétés comme Google, Facebook, Apple ou Amazon qui sont surfé sur la globalisation risquent de souffrir... D'autres secteurs vont tirer leur épingle du jeu comme la santé qui a contribué à la remontée récente des indices. Quant aux banques, elles profitent d'un environnement de taux qui devient plus favorable...

Boursier.com : La réaction des marchés obligataires est brutale...

A.H. : Une forte hausse des taux longs a été observée suite à l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Ce mouvement a entraîné une tension sur les taux européens. Cette situation est de nature à fragiliser le vieux continent...

Boursier.com : Comment expliquez-vous cette remontée des taux ?

A.H. : Donald Trump devrait maintenir les taux courts sur de faibles niveaux pour faire repartir l'inflation. Mais avec la hausse des taux longs, les banques sont incitées à distribuer davantage de crédit avec un effet favorable sur la consommation et l'investissement... Cette remontée de l'inflation américaine vers 2% ou 3% est de nature à détériorer la compétitivité des Etats-Unis. Mais comme Trump veut prendre des mesures protectionnistes, cette moindre compétitivité sera atténuée...

Boursier.com : Que pensez-vous du déficit budgétaire américain qui devrait augmenter sensiblement ?

A.H. : La hausse du déficit budgétaire américain va conduire à faire tourner la planche à billets avec des conséquences inflationnistes... Aujourd'hui, on doit surveiller ce phénomène de remontée des taux qui est de nature à gommer les mesures de la Banque Centrale Européenne. La situation devient également plus compliquée pour les pays émergents qui risquent d'exporter moins facilement vers les Etats-Unis et qui subissent la hausse des taux. On rappellera qu'en relatif, la dette privée est plus élevée dans la sphère émergente que dans les pays développés...

Propos recueillis par — ©2016-2017, Boursier.com

Forums
Valeurs les plus actives
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 10
  • Catana GroupAcitivité: 8
  • RenaultAcitivité: 8
  • Engie (EX GDF SUEZ)Acitivité: 6
  • ParrotAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 4
  • Air LiquideAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Vague de froid : les particuliers appelés à maîtriser leur consommation 29
  • Henri de Castries soutient officiellement Fillon 36
  • Un jeune tente de gifler Manuel Valls en Bretagne 32
  • Les professionnels de l'immobilier et du tourisme attaquent Airbnb 7
  • Tous les forums
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Fortuneo
Partenaires