Cotation du 27/07/2017 à 12h21 Once d'Or +1,34% 1 262,05$
  • FIXAM - QS0010039905

Or : les investisseurs se sont rués sur le métal au premier semestre

La demande d'or a atteint un niveau quasi record au premier semestre 2016, à 2...

Or : les investisseurs se sont rués sur le métal au premier semestre
Crédit photo © CPoR

(Boursier.com) — La demande d'or a atteint un niveau quasi record au premier semestre 2016, à 2.335 tonnes. Les achats de métal sont restés soutenus au deuxième trimestre, en hausse de 15% sur un an, à 1.050 tonnes, montrent les données du World Gold Council. Et comme pour les trois premiers mois de l'année, ce sont les investisseurs qui ont soutenu la tendance puisque la demande de ces derniers a été multipliée par près de 2,5 sur un an à 448 tonnes. Seul le deuxième trimestre 2010 avait enregistré une demande plus forte à 606 tonnes. Sur l'ensemble du semestre, les investisseurs ont acheté l'équivalent de 1.064 tonnes d'or, soit 16% de plus que le précédent record du premier semestre 2009.

Engouement pour les ETF

Dans un environnement chahuté et caractérisé par de nombreuses incertitudes (Brexit, élections américaines...), le WGC explique que les investisseurs ont cherché à diversifier leurs risques et à se positionner sur des valeurs refuges. Et ce sont les ETF qui ont profité de ce dynamisme puisque les investissements dans le métal jaune via ces produits cotés ont atteint 579,2 tonnes sur six mois contre un niveau cumulé de 616,1 tonnes sur les dix derniers trimestres ! La demande d'or en pièce et lingots progresse également sur la première partie de l'année mais dans des proportions nettement moindres (+4% à 485 tonnes).

Nette baisse de la demande dans la joaillerie

Conséquence de cet engouement pour la relique barbare, le prix du métal s'est envolé de 25% (en dollars) sur le semestre, du jamais vu depuis le S1 1980. Face à cette flambée des prix, la demande de la joaillerie (-14%) et de l'industrie technologique (-3%) a reculé au deuxième trimestre. De la même manière, les achats des banques centrales ont fondu de 40% sur les trois mois clos fin juin, à 76,9 tonnes.

Alistair Hewitt, analyste en chef au CMO au World Gold Council, a déclaré: "L'image globale du marché de l'or est dominée par la demande d'investissement considérable et continue, entraînée par l'Occident, alors que les investisseurs rééquilibrent leurs portefeuilles en réponse à l'expansion constante du nombre d'obligations d'État à rendement négatif et de l'incertitude politique et économique".

©2016-2017, Boursier.com

Or : les investisseurs se sont rués sur le métal au premier semestre