Once d'Or
FIXPM - XC0009655157
Cotation du 23/02/2017 à 15h36
$ 1 247,90 +0,91%

L'or au plus haut depuis plus de deux ans

L'or se dirige en direction des 1.370$ ce mercredi après une petite pause hier, au plus haut depuis plus de deux ans, depuis mars 2014. Le métal jaune continue à profiter de son statut de valeur refuge, alors que les incertitudes entourant le devenir du Brexit restent nombreuses dans un climat politique toujours aussi confus outre-manche depuis le résultat du référendum.

Rappelons que le 22 juin dernier, l'once se négociait encore dans la zone des 1.250$, ce qui correspond à un gain de 10% en l'espace de deux semaines, alors que les opérateurs anticipent par ailleurs de nouvelles mesures de soutien des banques centrales, comme au Royaume-Uni...

Investisseurs pas rassurés...

Rappelons que les taux longs se sont aussi détendus de façon spectaculaire ces derniers jours, avec des emprunts d'Etat toujours plus recherchés, en guise ici aussi de valeurs refuges, tandis que les actifs risqués comme les actions rechutent depuis trois séances.
Les cambistes, qui attendaient le discours de Mark Carney hier, n'ont pas été particulièrement rassurés... Ce dernier a confirmé dans l'ensemble ses craintes déjà exprimées d'une détérioration des perspectives économiques du pays, qui justifieront "un assouplissement monétaire durant l'été"...
Dans un rapport publié mardi, la BoE a estimé que les risques liés au Brexit avaient "commencé à cristalliser"... Mark Carney a notamment souligné que l'investissement étranger dans l'immobilier commercial au Royaume-Uni avait chuté de 50% au premier trimestre 2016, avant même le vote en faveur du Brexit, le 23 juin.

Les banques en question

Le gouverneur de la BoE a par ailleurs annoncé une série de mesures en faveur des banques britanniques, destinées à faciliter la distribution de crédit à un moment où la confiance des investisseurs vacille...
La Banque centrale britannique a ainsi décidé de renoncer à son initiative de mars de durcir les conditions de constitution des fonds propres imposées aux banques pour se protéger des retournements de cycle. Cette mesure libérera jusqu'à 150 milliards de livres (177 milliards d'euros) pour le crédit, a indiqué M. Carney.
Par ailleurs, la BoE accordera un délai aux assureurs pour s'adapter aux nouvelles exigences de l'Union européenne. L'objectif est d'éviter que les assureurs ne cèdent les obligations d'entreprise qu'ils détiennent dans le but de s'exonérer d'une éventuelle surcharge en fonds propres dans un contexte de baisse des taux.

Mark Carney, qui apparaît plus que jamais comme un havre de stabilité au milieu du chaos politique ambiant qui a suivi le vote pro-Brexit au Royaume-Uni) a encore expliqué de "les trois quarts des banques britanniques, représentant 90% de l'encours de crédit, auront sur le champ plus de latitude d'apporter du crédit aux ménages et aux entreprises britanniques". Il s'est voulu rassurant sur la solidité du système financier britannique, estimant que "le coeur de ce système reste très solide".

Trois fonds gelés

Depuis 48 heures, des craquements se sont fait entendre du côté des fonds immobiliers britanniques... Trois d'entre eux, assaillis par les demandes de rachat par les investisseurs, ont décidé de geler leurs actifs afin de calmer le jeu.

Après Standard Life lundi, Aviva Investment puis M&G ont bloqué mardi les transactions pour les investisseurs particuliers sur leurs fonds immobiliers... Les porteurs de parts de ces fonds craignent que de nombreuses entreprises, notamment financières, quittent Londres en raison du Brexit, ce qui fera chuter les prix de l'immobilier de bureau dans la capitale britannique.

Pour tenter de calmer le jeu, le ministre des Finances, George Osborne, a annoncé un projet de baisse de l'impôt sur les sociétés, qui passerait de 20% à moins de 15%. Une telle mesure pourrait inciter les sociétés à rester à Londres, voire à s'y installer, profitant au passage de la faiblesse de la livre...
L'issue de ces débats dépendra à terme des futurs accords qui doivent être négociés entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour remplacer les accords actuels prévoyant la liberté de circuler et de travailler, pour les personnes et les entreprises, y compris les banques, au sein de l'UE...

Actualités Once d'Or

Forums
Valeurs les plus actives
  • Air France KLMAcitivité: 10
  • Artprice.comAcitivité: 7
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 7
  • ArchosAcitivité: 5
  • AccorHotelsAcitivité: 5
  • CAC 40Acitivité: 5
  • FacebookAcitivité: 5
Sujets à la une
  • Enquête financière sur la famille de Théo 28
  • Présidentielles: le match Fillon-Le Pen serait serré au 2ème tour 37
  • Le Pen progresse en tête au premier tour, selon un sondage 77
  • Des jeunes bloquent des lycées parisiens pour soutenir Théo 46
  • Tous les forums
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Fortuneo
Partenaires