Conseil sur l'introduction en Bourse de Cerenis Therapeutics

18/03/2015 à 10h55

Introduction de Cerenis Therapeutics sur le compartiment B

(Boursier.com) -- Toujours biotech... Voici la 10ème introduction de l'année à la Bourse de Paris, un niveau remarquable alors que le premier trimestre n'est toujours pas achevé... Et si les candidats présentés proviennent de différents secteurs économiques, les " biotechs " constituent toujours le bataillon principal. Cerenis Therapeutics en fait partie et sera la 5ème du secteur en 2015. Œuvrant dans le domaine des maladies cardio-vasculaires, elle vise à éliminer le cholestérol par HDL thérapie. En l'occurrence, elle a imité le HDL, bon cholestérol, avec son produit CER-001, le plus avancé dans le domaine. Deux indications sont ciblées par Cerenis : les syndromes coronariens aigus (SCA) soit 2,8 millions de patients aux Etats-Unis et en Europe et les maladies liées à une déficience génétique en HDL, soit entre 100.000 et 150.000 patients.

HDL vs LDL Cerenis mise donc sur l'effet du bon cholestérol (HDL) et non sur la réduction du mauvais cholestérol (LDL). Le CER-OO1 vise en effet à réduire la plaque d'athérome, alors qu'une approche LDL est sans action sur la plaque et ne réduit le risque cardiaque que d'1/3. Les médicaments LDL, Lipitor de Pfizer, Crestor d'AstraZeneca, Zetia de Merck, sont donc relativement limités selon Cerenis, ce qui ne les empêche pas de se partager un gâteau de 30 Milliards de Dollars ! Cerenis considère que son candidat médicament est susceptible de capter une part de ce marché géant. Le principal rendez-vous est fixé en 2017, avec les résultats de deux études, pour les patients souffrant de syndromes coronariens aigus (2ème phase II) et ceux souffrant de déficience chronique en HDL (phase III). La société vise une mise sur le marché en 2018, elle la programme même au troisième trimestre. Cerenis se fonde, pour le moment, sur une preuve d'efficacité en Phase II, avec une régression significative du volume de la plaque d'Athérome, supérieure aux traitements existants. La dose optimale a été identifiée, reste à définir le nombre d'administration.

Participer au mouvement. La valorisation ressort à environ 200 ME en milieu de fourchette. Elle provoquera inévitablement débat entre ceux jugeant le prix attractif étant donné les perspectives de Cerenis et ceux jugeant le prix irréel étant donné l'absence de revenus avant plusieurs années et le pari à prendre... Tout ceci nous fait dire que le dossier est réservé aux investisseurs friands de " biotechs " spéculatives. En gardant tout de même à l'esprit que les récentes réussites des introductions de " biotechs " à Paris plaident pour un minimum de prise de risque, histoire de bénéficier du mouvement haussier qui les entoure!

Souscrire à titre spéculatif.

Arnaud Bivès — ©2015-2017, Boursier.com