Dow Jones Industrial
DJIND
Cotation du 09/12/2016 à 22h56
19 756,85 +0,72%
Ouverture : 19 631,35
Clôture veille : 19 614,81
+Haut : 19 757,74
+Bas : 19 623,19

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Wall Street : reste dans le rouge après les sommets

US2605661048

(Boursier.com) — Après une série de records historiques, et trois semaines de hausse d'affilée, Wall Street s'affiche en légère baisse ce lundi soir à trois heures de la clôture, subissant logiquement quelques prises de bénéfices, alors que l'actualité en ce début de semaine reste assez limitée...

La place américaine pourrait néanmoins voir la volatilité s'accentuer dans les prochains jours, puisque la semaine sera marquée par une réunion cruciale de l'Opep mercredi, les chiffres du PIB US du troisième trimestre (seconde lecture) demain ou encore la publication du rapport sur l'emploi de novembre vendredi.

Sur le front économique du jour, l'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Dallas ressort nettement plus solide que prévu.

Du côté des valeurs, Time Inc et Cognizant s'offrent un puissant rebond, tandis que les dossiers de la distribution restent surveillés après Thanksgiving jeudi, le Black Friday vendredi, et le Cyber Monday aujourd'hui...

Le DJIA perd 0,18% à 19.118 pts, le Nasdaq recule de 0,21% à 5.387 pts et le S&P500 recule de 0,23% à 2.208 pts.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Dallas pour le mois de novembre 2016 est ressorti à 10,2, contre 2 de consensus et -1,5 un mois plus tôt.

La semaine qui s'ouvre sera marquée mercredi par la réunion très attendue de l'Opep, qui pourrait s'accorder sur une baisse de sa production, une stratégie destinée à soutenir les cours du pétrole, tombés sous le seuil des 50$ le baril depuis près de deux ans. Les négociations entre experts, menées à l'approche de la réunion du 30 novembre, ont été difficiles. Il n'est pas garanti que les membres du cartel parviennent à un accord, en raison de la réticence de l'Iran et de l'Irak de limiter leurs productions. Vendredi, le cours du brut léger américain WTI a chuté de près de 4% à 46$ (contrat à terme de janvier), après l'annonce de l'annulation d'une réunion prévue lundi entre l'Opep et les autres pays producteurs. L'Arabie saoudite s'est retirée de cette réunion, estimant qu'il fallait d'abord trouver un accord au sein du cartel avant de discuter avec les pays non-membres de l'Opep, dont la Russie.

L'OCDE relève ses prévisions de croissance mondiale. L'organisation table désormais sur une croissance de 2,9% cette année puis de 3,3% en 2017 contre 3,2% anticipé en septembre. Le PIB progresserait ensuite de 3,6% en 2018, soit le rythme le plus rapide depuis 2011. La politique de relance envisagée aux Etats-Unis devrait notamment permettre à la première économie mondiale de progresser de 1,5% cette année (contre 1,4% précédemment) et de 2,3% en 2017 soit 0,2 point de plus qu'anticipé auparavant. Dans ses prévisions d'automne, l'OCDE estime même que la croissance américaine devrait augmenter de 3% en 2018. Fort ce de cette croissance les Etats-Unis verraient leur taux de chômage reculer de 4,9% cette année à 4,5% en 2018, tandis que l'inflation remonterait de 1,2% en 2016 à 2,2% en 2018, permettant à la Réserve fédérale de relever progressivement ses taux, qui pourraient atteindre 2,0% en 2018.

VALEURS A SUIVRE

Amazon.com (-2%). Après le "Black Friday", place au "Cyber Monday"...! Ce terme marketing, né en 2005 outre-Atlantique désigne le lundi qui suit la fête de Thanksgiving et est apparu avec la montée du e-commerce. Amazon est l'un des pionniers en la matière.

Boeing (stable). La Norvège va commander cinq P-8 Poseidon auprès de Boeing. Des avions de patrouille maritime qui doivent permettre au pays scandinave de maintenir ses capacités de surveillance et de relever les défis futurs en matière de sécurité, selon le ministère de la Défense norvégien. Le contrat est évalué à 1,15 milliard de dollars.

Par ailleurs, deux mois après s'en être prise à Airbus, l'Organisation mondiale du commerce s'attaque à Boeing. L'OMC estime qu'un avantage fiscal accordé au constructeur américain par l'Etat de Washington pour le développement de son modèle 777X constituait une aide illégale. L'OMC, qui a par ailleurs rejeté une plainte de l'Union européenne visant six autres mesures fiscales, ne donne aucune estimation des sommes concernées mais l'UE les a chiffrées à 5,7 milliards de dollars. Boeing a argué pour sa part du fait que l'aide en question ne serait effective qu'en 2020 et ne représenterait que 50 millions de dollars par an. Boeing et ses défenseurs se sont dits confiants dans leur capacité à faire annuler en appel la décision de l'OMC, en soulignant que l'aide visée ne représentait qu'une fraction des 22 milliards de dollars de prêts bonifiés accordés selon eux à Airbus par des Etats européens. De son côté, Airbus a appelé à la conclusion d'un accord global fixant une fois pour toutes des règles applicables à l'ensemble du secteur aéronautique, son président exécutif, Tom Enders, parlant de différends "ridicules".

Autodesk (-1%). Le groupe californien actif dans les logiciels de design publiera demain ses résultats trimestriels. Les analystes anticipent en moyenne une perte par action de 0,24$, pour des revenus de 477 M$.

Tiffany (stable). Le joaillier new-yorkais dévoilera demain ses résultats trimestriels. Les analystes anticipent en moyenne des revenus de 927 M$.

Macy's (-2%) / L Brands (+1%) / Target (-1%) / Kohl's (-2%) / Best Buy (-2%) / JC Penney (-4%) / Gap (stable)... Les valeurs liées à la distribution restent sous surveillance à Wall Street alors que la saison commerciale des fêtes de fin d'année vient de débuter aux Etats-Unis.

Time Inc (+17%). D'après les informations du New York Post, le groupe de presse américain a rejeté une offre d'achat de l'homme d'affaires Edgar Bronfman Jr. d'un montant de 18$ par action, soit une valorisation de 1,78 Md$ et une prime de 30% par rapport au cours de clôture du titre de vendredi dernier.

Cognizant (+8%). Le fournisseur de services technologiques aux effectifs essentiellement indiens voit son titre grimper de 9% actuellement à Wall Street, à 57,9$, dopé par les propos d'Elliott Management Corp. Le fonds d'investissement activiste, qui détient désormais plus de 4% du capital du groupe, appelle la direction, dans une lettre envoyée au conseil d'administration, à un changement de stratégie pour permettre une hausse de la rentabilité et une plus importante distribution d'argent aux actionnaires.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Dow Jones Industrial

Forums
Valeurs les plus actives
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • SoitecAcitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 8
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 6
  • AxaAcitivité: 4
  • Credit AgricoleAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Cazeneuve veut en faire autant en cinq mois qu'en cinq ans 22
  • Front contre la purge des dépenses publiques 67
  • Valls proposera un "revenu décent" à partir de 18 ans 42
  • Notre-Dame-des-Landes : la faisabilité d'une évacuation à l'étude ? 15
  • Tous les forums
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Alvexo
Partenaires