Dow Jones Industrial
DJIND
Cotation du 05/12/2016 à 22h38
19 216,24 +0,24%
Ouverture : 19 244,35
Clôture veille : 19 216,24
+Haut : 19 274,85
+Bas : 19 186,73

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Wall Street : léger repli, avant les résultats d'IBM et Netflix

US2605661048

(Boursier.com) — Wall Street consolide marginalement ce lundi, prudent avant une nouvelle salve de publications outre-Atlantique. Les opérateurs prennent déjà connaissance, sur le front économique, d'un mauvais indicateur manufacturier dans la région de New York, ainsi que de chiffres contrastés concernant la production industrielle... Le DJIA régresse de 0,25% à 18.093 pts, alors que le Nasdaq cède 0,10% à 5.209 pts. Le S&P500 perd 0,19% à 2.129 pts.

L'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois d'octobre 2016 est ressorti négatif de 6,8 points, alors que le consensus était quant à lui positif d'environ 1 point. Ainsi, cet indicateur négatif signale une contraction significative et inattendue de l'activité manufacturière dans la région de New York. L'indice ressortait négatif d'environ 2 points en septembre.

D'après la Fed ce lundi, la production industrielle américaine pour le mois de septembre 2016 a augmenté de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,2% de consensus de place et -0,5% pour la lecture révisée du mois antérieur. La production manufacturière, quant à elle, est ressortie en augmentation de 0,2% en septembre, en comparaison du mois d'août, contre +0,1% de consensus et -0,5% un mois avant. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 75,4%, contre 75,6% de consensus et 75,3% un mois avant.

Stanley Fischer, le vice-président de la Fed, s'exprimera par ailleurs dans la soirée, devant l'Economic Club new-yorkais.

Les publications trimestrielles se poursuivent par ailleurs à Wall Street. Bank of America et Hasbro ont annoncé avant bourse. IBM sera de la partie après bourse, tout comme Netflix et United Continental Holdings.

VALEURS DU JOUR

Bank of America (stable), le numéro deux américain du compartiment bancaire par les actifs, a annoncé pour le troisième trimestre fiscal clos fin septembre 2016 un bénéfice net, attribuable aux actionnaires, en croissance de 7% en glissement annuel à 4,5 Mds$, contre 4,2 Mds$ un an plus tôt. Le bpa est ressorti à 41 cents, contre 38 cents un an auparavant et 34 cents de consensus de place. Le groupe a notamment bénéficié de la progression des revenus de trading. Les revenus totaux ont atteint 21,6 Mds$ sur le trimestre clos, contre 21 Mds$ un an avant.

Hasbro (+7%), l'un des géants américains du jouet, a annoncé pour son troisième trimestre fiscal clos fin septembre 2016 un bénéfice net, part du groupe, logé à 258 M$ soit 2,03$ par action, contre 208 M$ et 1,64$ par titre un an auparavant. Le groupe de Pawtucket fait nettement mieux que prévu, puisque le consensus de bpa était de 1,74$. Les revenus se sont appréciés quant à eux de 14% en glissement annuel pour ressortir à 1,68 Md$, contre 1,47 Md$ un an avant et 1,57 Md$ de consensus de place.

IBM (+0,3%) dévoilera ce soir, après bourse à Wall Street, ses résultats pour le troisième trimestre. Au T2, le bénéfice par action était ressorti à 2,61$, en chute de 27% en glissement annuel. Le bpa non-GAAP était quant à lui de 2,95$, en baisse de 23%. Les revenus des opérations poursuivies s'élevaient à 20,2 Mds$, en recul de 3%. IBM confirmait alors son objectif annuel de bénéfice d'exploitation par action, d'au moins 13,5$. Pour le troisième trimestre fiscal, le consensus est logé à 3,24$ de bpa ajusté, contre 3,34$ un an avant. Le consensus de revenus se situe à 19 Mds$, contre environ 19,3 Mds$ un an plus tôt.

Coty (+0,2%), le concepteur américain de produits de beauté, a annoncé son intention de racheter le Londonien ghd, acteur des appareils et produits capillaires, auprès de la firme de private equity Lion Capital LLP, pour un montant représentant environ 520 M$. L'opération en cash devrait être finalisée cette année. Coty anticipe un impact immédiatement relutif sur le bénéfice.

Supervalu (+5,2%) a annoncé son intention de vendre son activité Save-A-Lot à la firme canadienne de private equity Onex, pour 1,37 milliard de dollars. Le groupe américain de distribution avait déjà fait état de sa volonté de se séparer de cette activité. Supervalu entend se concentrer sur ses opérations les plus performantes. Dans le cadre de l'accord avec Onex, Supervalu a accepté de fournir à Save-A-Lot, durant cinq ans, des services et des fonctions de support. La finalisation du 'deal' est attendue au plus tard fin janvier 2017.

Tesla (-2%) devrait collaborer avec Panasonic dans la production de systèmes photovoltaïques. L'accord qui reste soumis au rachat de SolarCity par Tesla doit permettre au groupe nippon de fabriquer des panneaux photovoltaïques dans l'usine de Buffalo de Tesla à partir de 2018. En échange, la firme américaine s'engagerait à acheter des modules solaires pendant une longue période. Les deux acteurs travaillent déjà ensemble dans la voiture électrique. Par ailleurs, Tesla a indiqué reporter à mercredi la présentation d'un nouveau produit, toujours mystérieux à ce jour.

Netflix (-1,6%) fléchit à Wall Street, à quelques heures de l'annonce des résultats trimestriels du géant américain de la vidéo en streaming par Internet. Le 'Wall Street Journal' craint une déception concernant les abonnements de Netflix, et ne semble pas être le seul. Le site financier 'TheStreet' est également prudent, rappelant que lors des publications du second trimestre en juillet, Netflix avait raté le consensus sur toutes les 'métriques' domestiques et internationales en matière d'abonnés.

Les comptes du 3ème trimestre seront donc connus ce soir après bourse. Nomura considère pour sa part que les rumeurs négatives entourant le dossier avant les comptes perdent de vue les perspectives de long terme, qui seraient quant à elles 'bullish'. Le broker constate notamment que les millions d'abonnés mondiaux de Netflix permettent au groupe de répartir ses coûts de contenus sur une base élargie. En outre, le spécialiste de la firme constate la transition mondiale vers la vidéo par Internet... Le consensus T3 est logé à 2,28 Mds$ de revenus totaux, pour 6 cents de bénéfice par titre, contre 1,74 Md$ de revenus et 7 cents de bpa un an avant.

Caterpillar (-0,6%). Après plus de 41 ans de service chez Caterpillar, Doug Oberhelman, PDG du géant américain des engins de chantier, va prendre sa retraite fin mars 2017, a annoncé le groupe. Caterpillar rappelle que Doug Oberhelman a permis au groupe de réaliser en 2012 les revenus les plus élevés de ses 91 ans d'histoire. Depuis 2012, le PDG a piloté Caterpillar à travers une crise sans précédent affectant ses industries. Jim Umpleby a été élu en tant que nouveau CEO. Dave Calhoun deviendra quant à lui président non-exécutif du conseil d'administration. Umpleby, qui dirige actuellement les opérations dans l'énergie et le transport, a déjà officié 35 années durant au sein du groupe.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Dow Jones Industrial

Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • AlstomAcitivité: 7
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 7
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 5
  • CarmatAcitivité: 5
  • Eos imagingAcitivité: 5
Sujets à la une
  • Forte remontée de Hollande depuis l'annonce de sa sortie 16
  • Retraites : l'OCDE prône une fusion des régimes public et privé 21
  • Valls annonce sa candidature à la présidentielle 20
  • Gaz : un 3ème mois consécutif de hausse des prix en janvier ? 14
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
Bourse Direct
Partenaires