Cotation du 22/09/2017 à 22h41 Dow Jones Industrial -0,04% 22 349,59
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : la distribution casse l'ambiance...

Wall Street : la distribution casse l'ambiance...

(Boursier.com) — Wall Street s'affiche dans le rouge ce jeudi soir à trois heures de la clôture, après un nombre de créations de postes sous les attentes selon ADP, à la veille de la publication du rapport officiel de l'emploi US du mois de décembre. Les indices PMI et ISM des services ressortent quant à eux supérieurs aux attentes. Le secteur américain de la distribution plombe par ailleurs quelque peu l'ambiance de ce début d'année, après l'annonce, par certains détaillants, de ventes décevantes sur la période des fêtes... Le DJIA consolide actuellement de 0,46% à 19.850 pts, le Nasdaq perd 0,02% à 5.476 pts, et le S&P500 fléchit de 0,28% à 2.264 pts.

Selon le dernier rapport d'ADP concernant l'emploi privé non-agricole américain, pour le mois de décembre 2016, les créations de postes sont ressorties au nombre de 153.000, contre un consensus plus proche de 170.000. Les créations d'emplois dans le privé en novembre ont été révisées en légère baisse à 215.000, contre 216.000 précédemment estimé.

D'après la dernière étude de la firme Challenger concernant les destructions de postes annoncées par les entreprises aux États-Unis, pour le mois de décembre 2016, les annonces de licenciements ont concerné 33.627 emplois, contre 26.936 au mois de novembre 2016.

Selon le Département américain au travail ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 31 décembre 2016 sont ressorties au nombre de 235.000, contre un consensus de 260.000 et un niveau révisé à 263.000 pour la semaine antérieure. Ainsi, les inscriptions nouvelles ressortent en baisse de 28.000 en comparaison de la semaine précédente.

L'indice Markit PMI final des services américains pour le mois de décembre 2016 est ressorti à 53,9 selon le rapport du jour, contre 53,4 de consensus de place et 53,4, également, pour la lecture 'flash' initiale.

L'indice ISM national américain des services pour le mois de décembre 2016 est ressorti à 57,2, contre 56,6 de consensus de place et 57,2 un mois auparavant. Stable, cet indice signale le maintien d'une forte expansion dans les services aux États-Unis.

D'après le dernier rapport hebdomadaire du Département à l'énergie pour la semaine close au 30 décembre 2016, les stocks de brut hors réserve stratégique se sont établis en baisse de 7,1 millions de barils en comparaison de la semaine antérieure, contre une hausse de 10,1 millions pour les stocks de distillés et une progression de 8,3 millions de barils pour l'essence.

VALEURS DU JOUR

Macy's (-14%) a annoncé des ventes de novembre et décembre 2016, à magasins comparables, en baisse de 2,1% par rapport à la même période de l'année 2015. Sur l'exercice 2016, le détaillant vise toujours une baisse de 2,5 à 3% de ses ventes à magasins comparables. Le bénéfice par action est en revanche désormais attendu entre 2,95 et 3,10$ sur l'exercice, contre une précédente fourchette de 3,15/3,40$. Le groupe annonce par ailleurs la mise en place d'un plan de réduction des coûts, comprenant la fermeture de dizaines de magasins et la suppression de plusieurs milliers de postes.

Kohl's (-20%) a dévoilé des ventes de novembre et décembre 2016, à magasins comparables, en baisse de 2,1% par rapport à la même période de l'année 2015. Les ventes totales sur la période reculent de 2,7%. Sur l'exercice 2016, le bénéfice par action est désormais attendu entre 3,60 et 3,65$, contre une précédente fourchette de 3,80/4$.

L Brands (-8%) a annoncé des ventes de 2,438 Mds$ sur le mois de décembre, contre 2,415 Mds$ un an avant. A magasins comparables, les ventes mensuelles du groupe baissent de 1% en glissement annuel. Le détaillant vise désormais un bénéfice par action trimestriel proche de la borne basse de la précédente fourchette d'anticipations qui allait de 1,85 à 2$ pour le quatrième trimestre.

Costco Wholesale (+2%) annonce des ventes de 13,07 Mds$ en décembre, contre 12,4 Mds$ un an avant, sur la même période. A magasins comparables, les ventes mensuelles du détaillant progressent de 3% en glissement annuel.

Barnes & Noble (-6%) annonce que ses ventes à magasins comparables, sur la période de cinq semaines se terminant le 31 décembre 2016, sont en baisse de 9,1% en glissement annuel. Ses ventes "online" sont quant à elles en croissance de 2% sur la période. Sur l'exercice fiscal 2017, le groupe vise des ventes "comparables" en baisse d'environ 6%.

American Eagle Outfitters (-4%) annonce que ses ventes du quatrième trimestre, à magasins comparables, sont presque stables. Le détaillant continue ainsi d'anticiper un bénéfice par action compris entre 0,37 et 0,39$, sur la période.

Walgreens Boots Alliance (-1%), la chaîne pharmaceutique américaine leader, a annoncé pour le 1er trimestre fiscal, clos fin novembre 2016, un bénéfice net part du groupe de 1,05 Md$ soit 97 cents par action, contre 1,11 Md$ et 1,01$ par titre un an auparavant. Les revenus du groupe ont décliné à 28,5 Mds$, contre 29 Mds$ un an plus tôt. Le bpa ajusté est ressorti à 1,10$. Le consensus de place était logé à 1,09$ de bpa ajusté pour 29,2 Mds$ de revenus. Rappelons que le groupe attend l'autorisation des régulateurs pour l'acquisition du concurrent Rite Aid. Walgreens table, pour l'exercice en cours, sur un bpa allant de 4,90 à 5,20$.

Constellation Brands (-6%), le spécialiste des boissons alcoolisées, a publié ses résultats du troisième trimestre fiscal 2017. Les ventes progressent de 10% en glissement annuel, à 1,81 Md$. Les bénéfices progressent de 50% à 406 M$. Le bénéfice par action augmente ainsi de 49% à 1,98$. Le bpa ajusté ressort quant à lui à 1,96$, en croissance de 38%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,71$, pour des revenus de 1,8 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa compris entre 6,55 et 6,65$, contre une précédente fourchette de 6,30/6,45$.

Monsanto (+1%), le colosse de l'agrochimie, a publié pour son 1er trimestre fiscal 2017 des ventes totales de 2,65 Mds$ (+19%), contre 2,22 Mds$ un an avant. La marge brute s'est redressée à 1,26 Md$, contre 901 M$ un an auparavant. Le bpa dilué est ressorti positif de 7 cents, contre -56 cents un an plus tôt. Le bpa ajusté s'est élevé à 21 cents, dépassant les attentes de marché. Les estimations de brokers allaient de -11 cents à +26 cents de bpa pour 2,28 Mds$ de recettes. Le bénéfice par action 2017 est anticipé entre 3,97 et 4,45$, pour un cash flow opérationnel allant de 2,4 à 2,8 Mds$ et un free cash flow allant de 1,4 à 1,6 Md$. Le bpa des opérations continues est attendu entre 4,50 et 4,90$ par titre.

Apple (stable). Les développeurs de l'App Store ont encaissé 20 Mds$ en 2016, ce qui correspond à une croissance de 40% en comparaison de l'année 2015. Philip Schiller, le responsable du marketing mondial du groupe à la pomme, estime ainsi qu'il s'agit d'une année extraordinaire pour l'App Store. Il constate également que le catalogue des applications s'est étoffé de 20% à 2,2 millions. 'Pokemon Go' a été l'application la plus téléchargée l'an dernier, 'Super Mario' ayant pour sa part dominé la saison des fêtes de fin d'année.

Gartner (-7%), acteur de la recherche et du conseil dans le domaine des technologies, a annoncé son intention de racheter la firme CEB Inc., active dans les domaines de l'analyse et de la recherche, dans le cadre d'une opération en cash et actions d'un montant de 2,6 Mds$. Gartner propose 54$ en cash et 0,2284 titre par action CEB, soit une prime d'environ 25% sur les cours de la veille à Wall Street.

Stanley Black & Decker (+2%) a annoncé un accord avec Sears pour le rachat de la marque d'outillage Craftsman. Stanley Black & Decker acquiert ainsi le droit de développer, de fabriquer et de vendre des produits Craftsman via des canaux de ventes n'appartenant pas à Sears. Ce dernier garde de son côté la possibilité de vendre des produits Craftsman via un accord de licence avec Stanley Black & Decker. Le prix de la transaction s'élève au total à environ 900 M$. L'opération, qui a déjà été approuvée par les conseils d'administration des deux groupes, devrait être finalisée cette année.

Sony (stable). Sony Interactive Entertainment (SIE) annonce que la PS4 s'est vendue à plus de 6,2 millions d'exemplaires pendant les fêtes de fin d'année 2016. Les ventes cumulées de la PS4 s'élèvent à plus de 53,4 millions d'unités dans le monde au 1er janvier 2017. Les ventes de jeux PS4 sont également restées soutenues durant les fêtes de fin d'année 2016 et ont dépassé la barre des 50,4 millions d'exemplaires. Ces chiffres incluent les ventes au détail du monde entier, ainsi que les téléchargements numériques sur PlayStationStore au 1er janvier 2017. Les ventes cumulées d'Uncharted 4 : A Thief's End s'élèvent à plus de 8,7 millions d'exemplaires dans le monde au 21 décembre 2016.

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Wall Street : la distribution casse l'ambiance...

Partenaires de Boursier.com