Cotation du 26/05/2017 à 22h44 Dow Jones Industrial -0,01% 21 080,28
  • DJIND - US2605661048
  • + Ajouter à : Mes Listes

Wall Street : en ordre dispersé, après le rapport sur l'emploi

Wall Street : en ordre dispersé, après le rapport sur l'emploi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street demeure relativement stable ce vendredi, après un rapport mitigé concernant la situation de l'emploi aux USA. Sur le Nymex, le baril de brut pour février consolide pour sa part sous les 54$... Le DJIA fléchit actuellement très légèrement, en retrait de 0,05% à 19.889 pts, alors que le Nasdaq prend 0,33% à 5.506 pts. Le S&P500 est presque inchangé à 2.269 pts.

Le rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi aux États-Unis a déçu. Pour le mois de décembre, les créations de postes non-agricoles sont ressorties à seulement 156.000, alors que le consensus était de 175.000.

Le taux de chômage est ressorti à 4,7%, en ligne avec le consensus, contre 4,6% rapporté un mois avant. Ce taux ressortait au plus bas de neuf ans en novembre 2016.

Les créations d'emplois pour le mois de novembre ont été révisées en hausse à 204.000, contre 178.000 précédemment estimé. Les créations d'octobre ont été revues à 135.000, contre 142.000 pour l'estimation antérieure. Le gain mensuel moyen sur les trois mois passés a atteint 165.000 postes.

Le taux de participation à la force de travail est ressorti à 62,7%, sans grande évolution en décembre et inchangé sur un an. En décembre, le ratio emploi sur population s'est établi à 59,7% pour le troisième mois consécutif.

D'après le Département américain au commerce ce vendredi, le déficit commercial du mois de novembre 2016 est ressorti à 45,2 Mds$, assez proche des attentes de marché, contre un niveau révisé à 42,4 Mds$ pour le mois antérieur.

D'après le rapport gouvernemental du jour ce vendredi, les commandes industrielles américaines du mois de novembre 2016 sont ressorties en repli de 2,4% en comparaison du mois antérieur, pratiquement en ligne avec les attentes des spécialistes, après une progression de 2,8% au mois d'octobre.

VALEURS DU JOUR

Tesla (stable). Le groupe d'Elon Musk fait l'objet de commentaires d'analystes assez positifs dans l'ensemble. Tesla a lancé la production de batteries sur le site de Reno, Nevada, la fameuse 'Gigafactory'. Morgan Stanley fait partie des optimistes, avec un objectif de cours de 242$ présentant encore un potentiel de hausse à court terme. Goldman Sachs est plus réservé, compte tenu du manque actuel de détails sur les plans du groupe en matière de production et les exigences de capitaux.

Gap (+2%) a annoncé des ventes en hausse de 2% à magasins comparables, sur la période de novembre/décembre par rapport à l'an dernier. Elles progressent de 1% en données publiées. Le détaillant vise désormais un bénéfice par action annuel légèrement au-dessus de 1,92$, contre une précédente fourchette de 1,87/1,92$. En décembre, les ventes du détaillant sont en croissance de 3% à 2,07 Mds$, et en hausse de 4% à magasins comparables.

JC Penney (-1%) a annoncé des ventes à magasins comparables, sur la période novembre/décembre, en baisse de 0,8% en glissement annuel. Le détaillant réaffirme par ailleurs son objectif 2016 d'Ebitda d'1 milliard de dollars. Le groupe publiera ses résultats du quatrième trimestre le 24 février.

Johnson & Johnson (-1%), le géant pharmaceutique et médical américain, et le Suisse Actelion, auraient interrogé l'autorité suisse à propos de la viabilité d'une opération complexe d'acquisition discutée par les deux groupes, croit savoir le 'Tages-Anzeiger', repris par l'agence Reuters. Les deux groupes étudieraient une transaction dans le cadre de laquelle J&J rachèterait Actelion, tout en séparant son portefeuille commercialisé de ses actifs en recherche et développement. Une telle structure d'opération avait déjà été évoquée il y a quelques jours par Reuters. La revue préliminaire du panel suisse serait encore en cours.

L'agence Reuters précise encore que la structure proposée du 'deal' permettrait à J&J d'acquérir Actelion par une opération en cash d'un prix voisin de 260$ par titre. La transaction permettrait par ailleurs aux actionnaires d'Actelion de bénéficier financièrement du 'pipeline' du groupe. Dans le cadre de cette transaction complexe, J&J investirait 1 à 2 Mds$ sur plusieurs années, dans les activités de recherche d'Actelion.

Amgen (+3%) grimpe à Wall Street, alors que Regeneron (-7%) cède du terrain. Un juge américain a en effet bloqué la vente du traitement du cholestérol de Sanofi et Regeneron, Amgen accusant ces derniers d'avoir violé ses brevets. Amgen a convaincu la justice américaine de faire interdire la vente de l'anticholestérol Praluent. La cour de district du Delaware a toutefois décalé de trente jours son injonction pour laisser le temps au duo de faire appel. Amgen rappelle avoir les capacités de produire Repatha, le concurrent de Praluent, en quantité suffisante pour satisfaire les besoins des patients qui souhaiteraient changer de traitement.

Teva Pharmaceutical (-5%), le géant des traitements génériques, a dévoilé ses objectifs 2017. En non-GAAP, les revenus sont attendus entre 23,8 et 24,5 Mds$, pour un bénéfice par action entre 4,90 et 5,30$. Le consensus de place était logé jusqu'ici à 24,9 Mds$ de revenus et 5,41$ de bénéfice par action.

AT&T (-2%) n'entend pas solliciter la FCC pour l'approbation de l'acquisition de Time Warner, qui se chiffre pourtant à plus de 85 Mds$. L'opérateur télécom de Dallas estime que Time Warner n'aura pas à transférer de licences FCC. De ce fait, l'opération ne nécessiterait que l'accord du Département américain de Justice.

©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Wall Street : en ordre dispersé, après le rapport sur l'emploi