CAC 40
PX1 - FR0003500008
Cotation du 23/07/2014 à 09h23
4 372,16 +0,06%
Ouverture : 4 360,20
Clôture veille : 4 369,52
+Haut : 4 372,43
+Bas : 4 356,30

Améliorez vos rendements avec :

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Préouverture Paris : séances de transition

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après deux séances baissières dans des volumes modestes, le CAC40 pourrait repartir de l'avant ce matin, même si la tendance est encore incertaine à une demi-heure de l'ouverture. Si la contraction enregistrée hier à Wall Street est de mauvais augure, la bonne tenue des marchés asiatiques pourrait contribuer à soutenir les cours, d'autant que Tokyo a signé une nouvelle hausse, qui ramène le Nikkei 225 sur des niveaux antérieurs au tremblement de terre et au tsunami de mars 2011. Les marchés restent cependant toujours dans l'attente d'un accord sur le "mur fiscal" aux Etats-Unis, nécessaire avant le 31 décembre. Barack Obama devrait reprendre aujourd'hui les négociations en vue d'obtenir un accord des républicains.

La cote pourrait être animée par un agenda relativement chargé sur le front macroéconomique, avec en particulier les données hebdomadaires sur le marché de l'emploi américain, ou les ventes de logements neufs outre-Atlantique.

WALL STREET

Wall Street, fermé mardi pour Noël après une demi-séance lundi, a repris dans des volumes réduits mercredi. L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Richmond a quelque peu déçu. Une étude incite par ailleurs à la prudence concernant la consommation aux États-Unis pour les fêtes. Le DJIA perdait finalement 0,19% à 13.115 pts, alors que le Nasdaq consolidait de 0,74% à 2.990 pts.

ECO ET DEVISES

En France, l'indice de confiance des consommateurs de décembre (08h45 : consensus 84) et les prix à la production de novembre (08h45 : consensus -0,2% m/m) seront suivis en fin d'après-midi par les chiffres de l'emploi de novembre (18h00 : consensus +25.000 chômeurs).

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30 : consensus 360.000 demandes nouvelles et 3,2 millions de demandes continues) précéderont l'indice de confiance des consommateurs de décembre (16h00 : consensus 70) et les ventes de logements neufs de novembre (16h00 : consensus 380.000 / +3,3%).

Sur le marché des changes, il faut 1,3232 dollar pour 1 euro. Le baril de Brent se négocie 110,90$ et son homologue WTI à 90,91$ (échéances février). L'once d'or s'affiche à 1.658$ (-0,08%).

VALEURS A SUIVRE

* EDF : plein feux sur un accord nucléaire passé entre EDF, Areva et le groupe chinois CGNPC... Le 'Canard Enchaîne' a ainsi révélé hier que l'inspection générale des Finances enquête sur les conditions dans lesquelles un accord de partenariat avait été signé en novembre 2011, puis abandonné après un veto de Bercy... Le PDG d'EDF, Henri Proglio, serait particulièrement visé par cette enquête, selon une source citée par l'hebdomadaire satirique, car il aurait prévu d'accorder des transferts de technologie bien trop importants aux ingénieurs chinois. L'accord controversé porte sur la construction d'un réacteur EPR de moyenne puissance en Chine. Conclu en novembre 2011, puis présenté au conseil d'administration d'EDF le 5 avril 2012, il aurait ensuite été abandonné quelques jours avant l'élection présidentielle sous la pression du ministre de l'Economie François Baroin. Au coeur de la polémique : le niveau de transfert de technologie, mais aussi le fait qu'Areva, concepteur du réacteur EPR, aurait été marginalisé par cet accord. Depuis, selon la presse du jour, EDF et Areva auraient cependant discrètement conclu en octobre dernier un partenariat avec CGNPC, mais son contenu est resté confidentiel. Le Comité de groupe européen (CGE) d'Areva, instance représentative des salariés du groupe, a demandé à consulter le texte le mois dernier, mais n'y a pas encore eu accès. Dans un entretien publié ce matin par 'Aujourd'hui en France/le Parisien', le directeur de la production d'EDF, Hervé Machenaud, affirme que les craintes concernant les transferts de technologies sont "infondées". Il affirme aussi qu'EDF avait bien reçu fin 2011 l'"accord explicite du gouvernement" de l'époque pour signer un accord avec la Chine sur le nucléaire. L'ensemble de ces révélations interviennent dans un contexte tendu au sein d'Areva. Le 17 décembre, une syndicaliste du groupe nucléaire public a été agressée à son domicile, et selon 'France Info' et 'Libération', cette agression serait liée à l'accord de coopération tripartite EDF-Areva-CGNPC. L'ex-présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, qui s'était opposée à l'accord, a été entendue jeudi dernier par les enquêteurs pour apporter son témoignage dans cette affaire.

* Suez Environnement : le groupe a signé un contrat de partenariat de 40 ans pour 195 millions d'euros avec la ville de Bayonne, dans le New Jersey aux Etats-Unis. S'appuyant sur un nouveau modèle de contrat destiné à répondre aux besoins des infrastructures d'eau, Suez Environnement, à travers sa filiale américaine United Water, et la société d'investissement KKR ont conclu un partenariat pour l'exploitation des systèmes d'eau et d'assainissement de cette ville. Les opérations ont débutées le 21 décembre 2012, le contrat ayant reçu l'aval de la Bayonne Municipal Utilities Authority (BMUA) et des administrations publiques. Ce modèle original de concession sépare la gestion des actifs des activités d'exploitation. Le contrat repose sur la concession des services d'eau et d'assainissement attribuée par la BMUA pour 40 ans à une entreprise dont le capital est détenu par les fonds d'infrastructures de KKR pour 90% et par United Water pour 10%.

* Unibail-Rodamco : la foncière a cédé la tour Oxygène de Lyon à un consortium de deux investisseurs français, l'un représenté par l'Asset Manager AEW Europe et l'autre par le Crédit Agricole Immobilier. L'ensemble s'étend sur 30.000m2 et 29 étages. La Tour Oxygène est certifiée BREEAM Very Good depuis 2010. Unibail était représentée par CBRE. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

* Interparfums : la filiale américaine a signé un accord mondial de 10 ans avec la marque Alfred Dunhill, pour créer, produire et distribuer des parfums et des produits cosmétiques à son nom. L'accord débutera le 3 avril prochain, et marque la fin des relations entre Dunhill et Procter & Gamble, qui assurait jusque-là la prestation. Le groupe français récupérera la production et la distribution des collections actuelles. Un premier parfum pour homme est attendu en 2014. Dunhill est une marque du portefeuille Richemont.

* En cessation de paiement, Groupe Jemini cherche à obtenir un redressement judiciaire. Le projet d'OPA attendu sur Aerowatt d'ici début février.

— ©2012-2014, Boursier.com

FR0003500008

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités CAC 40

Forums
Valeurs les plus actives
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 10
  • ArchosAcitivité: 10
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 8
  • Dow Jones IndustrialAcitivité: 8
  • EDFAcitivité: 8
  • GaussinAcitivité: 8
  • SoitecAcitivité: 8
Sujets à la une
  • Fiscalité : le gouvernement tente de relancer l'emploi à domicile 15
  • François Hollande exclut plus d'économies pour arriver à 3% de déficit 20
  • Russie : Cambadélis tacle les "faux-culs" dans le dossier des Mistral 16
  • BioAlliance Pharma : le titre flambe 6
  • Tous les forums
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Fortuneo : Banque en ligne moins chère
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
Cortal Consors
Partenaires