Dow Jones Industrial
DJIND
Cotation du 02/12/2016 à 22h54
19 170,42 -0,11%
Ouverture : 19 161,25
Clôture veille : 19 191,93
+Haut : 19 196,14
+Bas : 19 141,18

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Pré-ouverture Wall Street : Netflix fait le show

US2605661048

(Boursier.com) — Wall Street est attendu en progression avant bourse ce mardi, après une nouvelle série de publications trimestrielles outre-Atlantique. Les comptes annoncés depuis hier soir par les entreprises américaines ressortent assez solides, avec en particulier de bonnes performances de Netflix ou encore Goldman Sachs.

L'indice des prix à la consommation aux États-Unis pour le mois de septembre 2016 est ressorti en progression de 0,3% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place, soit une augmentation de 1,5% en glissement annuel. Le 'CPI' hors alimentaire et énergie a augmenté de 0,1% par rapport au mois précédent, contre +0,2% de consensus. Le CPI hors alimentaire et énergie grimpe ainsi de 2,2% en comparaison de l'an dernier.

L'indice du marché immobilier américain mesuré par la National Association of Home Builders pour le mois d'octobre 2016 sera quant à lui communiqué à 16 heures (consensus 63).

Hier soir, Stanley Fischer, le vice-président de la Fed, a livré des commentaires prudents concernant la politique monétaire américaine, devant l'Economic Club new-yorkais. Selon lui, les taux bas pourraient donc menacer la stabilité économique et financière, même si aucun élément ne montre pour l'heure que cela soit le cas. Le durcissement monétaire ne serait "pas si simple" à mettre en oeuvre pour la Fed. La Banque centrale américaine ne dispose selon lui que d'une capacité limitée pour combattre les récessions, car elle ne contrôle pas tous les facteurs. D'après Fischer, les autres phénomènes conduisant à une faible croissance sont à chercher du côté de la productivité, de la force de travail, du vieillissement de la population, de la faiblesse de l'investissement, ou encore de la faiblesse de la croissance à l'étranger...

BlackRock, Comerica, Goldman Sachs, Harley-Davidson, Johnson & Johnson, Omnicom, Philip Morris et UnitedHealth, ont publié avant bourse à Wall Street. Netflix et IBM avaient annoncé hier soir. Yahoo, Linear Tech ou Intel, seront de la partie après la clôture de la place américaine ce mardi.

VALEURS DU JOUR

Netflix a reculé de 1,6% lundi, à la clôture de Wall Street, mais il s'est ensuite envolé de près de 20% après la publication des résultats du groupe au 3ème trimestre ! Le leader mondial de la vidéo en streaming a créé la sensation en annonçant des chiffres très supérieurs aux attentes. Netflix a ainsi acquis 370.000 nouveaux abonnés en streaming aux Etats-Unis contre 304.000 attendus au 3ème trimestre. A l'international, le groupe a aussi fait bien mieux que prévu avec 3,2 millions d'abonnés supplémentaires contre +2 millions attendus ! Le bénéfice net par action a atteint 0,12$ contre 0,06$ de consensus, et le chiffre d'affaires a atteint 2,29 Mds$, en hausse de 31,7% sur un an, contre 2,28 Mds$ de consensus.

IBM. Le géant américain de l'informatique a également publié hier soir ses résultats, qui sont ressortis supérieurs aux attentes au troisième trimestre 2016. Pour le trimestre juillet-septembre, le groupe de services high tech a annoncé un bénéfice net ajusté par action de 3,29$ pour un chiffre d'affaires de 19,29 Mds$, presque stable (-0,3%) par rapport à la même période de 2015. Les analystes attendaient un bpa ajusté de 3,23$ et 19 Mds$ de revenus. C'est la première fois depuis plus de 4 ans (18 trimestres exactement) qu'IBM affiche un revenu presque stable après avoir subi une longue série de baisses, liée à la grande mutation du marché vers l'informatique dématérialisée ('cloud computing'). Le groupe a lourdement investi pour compenser le recul de ses activités historiques de services informatiques par la croissance de nouveaux métiers comme le 'cloud', les services d'analyse et de sécurité et l'intelligence artificielle.

Ces activités nouvelles, réunies dans une division baptisée 'Strategic Imperative operations' constituent désormais plus de 40% du chiffre d'affaires et elles ont progressé de 16% au 3ème trimestre pour atteindre 8 Mds$, a précisé le groupe.

United Continental a vu ses résultats reculer au troisième trimestre et estime que sa recette unitaire devrait rester sous pression au cours des trois derniers mois de l'année. Le transporteur de Chicago a enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 965 millions de dollars ou 3,01$ par action contre un profit de 4,8 Mds$ un an plus tôt. Les résultats du troisième trimestre 2015 avaient toutefois été gonflés par des gains fiscaux. Le bpa ajusté ressort à 3,11$ contre 3,05$ de consensus. Les revenus ont reculé de 3,8% à 9,99 Mds$ (soit un huitième trimestre consécutif de baisse) alors que la recette unitaire a baissé de 5,8%. Cette dernière est attendue en repli de 4 à 6% au quatrième trimestre alors que la progression des capacités sera limitée à un maximum de 2%.

Le management estime que la hausse des salaires et la faiblesse des tarifs devraient peser sur ses résultats dans les mois à venir.

UnitedHealth, l'assureur-santé américain, a annoncé pour son troisième trimestre fiscal clos fin septembre 2016 un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 1,97 Md$ soit 2,03$ par titre, contre 1,60 Md$ et 1,65$ par action un an avant. Les revenus ont totalisé 46,3 Mds$, contre 41,5 Mds$ un an plus tôt. Le bpa ajusté trimestriel s'est élevé à 2,17$, contre 2,08$ de consensus. Les revenus sont également supérieurs aux attentes de marché. Le groupe table par ailleurs sur un bpa annuel de 8$ par titre.

BlackRock, le géant new-yorkais de la gestion d'actifs, a annoncé pour son troisième trimestre fiscal 2016 un bénéfice net de 875 M$ soit 5,26$ par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 5,14$ à comparer à un consensus de place de 5,05$. Les revenus trimestriels ont totalisé 2,84 Mds$, légèrement inférieurs au consensus. Sur la même période, un an avant, le bénéfice net s'élevait à 843 M$ soit 5$ par action.

Johnson & Johnson, le géant médical et pharmaceutique américain, a annoncé pour son troisième trimestre 2016 des revenus de 17,8 Mds$, en augmentation de 4% en glissement annuel. Les ventes domestiques ont progressé de 7%, alors que l'international a affiché une croissance d'un peu plus de 1%. Le bénéfice net trimestriel est ressorti à 4,3 Mds$, soit 1,53$ par titre sur une base diluée. Le bénéfice net ajusté trimestriel est ressorti à 4,7 Mds$ (+12%) soit 1,68$ par action. J&J maintient ses prévisions de ventes allant de 71,5 à 72,2 Mds$ pour l'exercice 2016, et rehausse sa guidance de bpa ajusté entre 6,68 et 6,73$ par titre.

Omnicom, le groupe publicitaire américain, a dévoilé pour son troisième trimestre 2016 un bénéfice net de 253 M$ (+6%) soit 1,06$ par titre (+9%), contre un consensus de place logé à 1,03$ par action et un bpa de 97 cents un an auparavant. Les revenus trimestriels ont totalisé quant à eux 3,8 Mds$, très légèrement supérieurs au consensus. La croissance mondiale du groupe atteint ainsi un peu plus de 2% en glissement annuel. La croissance organique dépasse toutefois les 3%. Le bénéfice opérationnel augmente de 6% à 453 M$, pour une marge de 12%. Le bénéfice net à neuf mois progresse de 5% à 798 M$.

Harley-Davidson a annoncé pour son troisième trimestre 2016 un bpa dilué en déclin de 7% à 64 cents par titre, contre 69 cents un an avant. Le bénéfice net est ressorti à 114 M$, pour des revenus consolidés de 1,27 Md$. Un an avant, le bénéfice net s'établissait à 140 M$ pour 1,32 Md$ de revenus. Le consensus était de 64 cents de bpa. Les revenus ont dépassé les attentes. A neuf mois, Harley affiche un bénéfice net de 645 M$ et des revenus consolidés de 4,9 Mds$, pour un bpa dilué de 3,55$ par titre. Le groupe continue d'attendre des livraisons unitaires allant de 264.000 à 269.000 en 2016, ce qui fait ressortir une variation de +/-1% en comparaison de 2015. La marge opérationnelle annuelle est toujours attendue entre 15 et 16% sur le segment 'motos'. Les dépenses de capitaux sont confirmées entre 255 et 275 M$.

Philip Morris International a annoncé pour son troisième trimestre 2016 un bpa dilué de 1,25$, stable en glissement annuel. Le bpa ajusté s'est également élevé à 1,25$, en hausse de 1%. Les volumes de livraisons de cigarettes ont pourtant baissé de 5% en comparaison de l'an dernier. Les revenus hors droits d'accises ont été de 7 Mds$, en croissance de 1%. Le consensus était de 1,24$ de bpa pour 6,97 Mds$ de revenus hors droits. Le bénéfice opérationnel a grimpé de 1% à 3 Mds$... PMI a confirmé par ailleurs ses estimations 2016 de bpa dilué, dans une fourchette allant de 4,53$ à 4,58$, contre 4,42$ en 2015.

Goldman Sachs, le colosse américain de la banque d'affaires, a annoncé pour son troisième trimestre 2016 un bénéfice par action de 4,88$, à comparer à un consensus de 3,82$ seulement et à un niveau de 2,90$ un an avant. Les revenus ont progressé de 19% en glissement annuel pour atteindre 8,2 Mds$, ce qui ressort également très nettement au-dessus des attentes. Le bénéfice net trimestriel se monte à 2,1 Mds$ sur ce trimestre clos fin septembre. Le ROE ressort à 11,2% sur le trimestre clos contre 8,7% un an plus tôt. Le groupe précise s'être placé en première position à ce stade de l'année dans les fusions et acquisitions. Les actifs sous supervision ont atteint un record d'environ 1.350 Mds$. La firme souligne qu'elle a également maintenu des ratios solides de capitaux et liquidité.

Visa recule légèrement avant bourse à Wall Street. Charles Scharf, le directeur général (CEO) de la firme, va quitter le groupe. Il sera remplacé par Alfred Kelly, ancien dirigeant d'American Express, qui siégeait déjà au conseil d'administration de Visa. La démission de Scharf prendra effet au 1er décembre 2016. Kelly a promis une continuité dans son mode de management. Scharf, quant à lui, entend passer plus de temps avec sa famille.

Sprint, l'opérateur wireless américain, a annoncé anticiper une progression de 3% des revenus opérationnels pour son second trimestre fiscal, avec l'aide de promotions efficaces. Le groupe évalue ses revenus trimestriels à 8,25 Mds$ sur ce trimestre clos fin septembre 2016, contre 7,9 Mds$ un an plus tôt. La perte nette est estimée à 142 M$, contre 585 M$ un an plus tôt.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Dow Jones Industrial

Forums
Valeurs les plus actives
  • Solocal GroupAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • AlstomAcitivité: 6
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 4
  • CarmatAcitivité: 4
  • Eos imagingAcitivité: 4
Sujets à la une
  • US / Eco : 178.000 créations de postes en novembre 28
  • La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo 25
  • Présidentielle 2017 : les Français approuvent la décision de François Hollande 24
  • Les Français divisés sur le programme économique de François Fillon 46
  • Tous les forums
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Alvexo
Partenaires