CAC 40
PX1 - FR0003500008
Cotation du 23/09/2016 à 18h05
4 488,69 -0,47%
Ouverture : 4 494,50
Clôture veille : 4 509,82
+Haut : 4 498,35
+Bas : 4 476,86

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Ouverture Paris : le CAC40 dans le sillage de Wall Street

FR0003500008

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Pas de hausse des taux de la Fed donc en septembre. Même si une majorité d'investisseurs s'attendait à ce dénouement, sa confirmation a permis de libérer les marchés américains hier soir et Nasdaq comme Dow Jones en ont profité. Dans leur sillage, le CAC40 s'octroie un gain de près de 1% ce matin après trente minutes de cotations, se positionnant à 4.450 points. On s'oriente donc vers une hausse de taux, attendue, d'ici la fin d'année 2016, soit le scénario privilégié par le Marché. Les observateurs auront malgré tout noté que trois des dix membres du comité de politique monétaire avaient prôné une hausse des taux, ce qui montre que le débat est intense au sein de l'organisation : une telle dissension ne s'est produite qu'à quatre reprises en 24 ans. Côté valeurs ce matin à Paris, EDF souffre après avoir révisé, dans le bas de la fourchette initiale, sa projection d'Ebitda.

WALL STREET

Les marchés boursiers américains ont poussé un "ouf" de soulagement, mercredi soir, en l'absence de hausse des taux directeurs de la Fed. La Banque centrale s'est une nouvelle fois donné du temps avant d'agir, même si trois membres votants sur 10 étaient en faveur d'un tour de vis dès ce mercredi... Les objectifs de taux à long terme ont été revus en légère baisse, ce qui suggère un mouvement de hausse plus progressif qu'attendu jusqu'ici...

A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé mercredi de 0,90% à 18.294 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 1,09% à 2.163 points et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs "technos" et "biotechs", a avancé de 1,03% à 5.295 points.

ECO ET DEVISES

Le climat des affaires dans l'industrie s'améliore en septembre. L'indicateur de l'Insee progresse de deux points sur la période, à 103. Un niveau supérieur à sa moyenne de long terme (100) et aux attentes du marché (103).

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), l'indice d'activité nationale américaine de la Fed de Chicago (14h30), l'indice FHFA des prix américains de l'immobilier (15h00), les reventes de logements existants (16h00) et l'indice des indicateurs avancés américains du Conference Board (16h00) sont attendus.

La parité euro / dollar atteint 1,1189 ce matin. Le baril de Brent se négocie 47,24$ et le WTI 45,75$ pour l'échéance d'octobre. L'once d'or se traite 1.332$ (-0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* Dassault Aviation (+0,80% à 1043 Euros) : après près d'un an et demi de négociations difficiles, l'Inde s'apprête enfin à signer le contrat d'achat de 36 avions de chasse Rafale à la France. Selon des sources de haut rang au sein du ministère indien de la Défense, cités par des agences de presse, le contrat a été approuvé par le gouvernement indien au cours d'une réunion mercredi soir, et sera formellement signé par le ministre français de la Défense et son homologue indien ce vendredi 23 septembre à New Delhi.

* Airbus (+0,95% à 53,14 Euros) : les Etats-Unis ont donné leur feu vert pour la vente d'avions civils à l'Iran.

* SFR (+1,55% à 27,23 Euros) : la société pourrait aller au-delà des 5.000 suppressions de postes qui ont été annoncées le mois dernier. C'est en tout cas ce qui se murmure, a appris Bloomberg. Jusque-là, l'opérateur a prévu de supprimer près du tiers de ses effectifs pour économiser 400 millions d'euros en année pleine. Une source au fait de la situation a indiqué à l'agence financière que le groupe viserait finalement 650 ME d'économies sur la masse salariale au-delà de 2019. Un porte-parole de SFR a fait savoir que les bruits sur les projets de l'entreprise au-delà de 2019 constituent de la spéculation infondée.

VALEURS EN BAISSE

* EDF (-3% à 10,49 Euros) : le groupe a revu en baisse pour la seconde fois en deux mois ses objectifs de production nucléaire pour l'année 2016. Et cette fois, la révision va avoir un impact sur les résultats annuels, puisque l'énergéticien a révisé dans le bas de la fourchette initiale sa projection d'Ebitda. Les ajustements des analystes ne seront pas forcément importants dans la mesure où ils nourrissaient déjà une certaine prudence.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités CAC 40

Forums
Valeurs les plus actives
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 10
  • Artprice.comAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 10
  • AmoebaAcitivité: 7
  • Air LiquideAcitivité: 5
  • Air France KLMAcitivité: 5
  • Dow Jones IndustrialAcitivité: 5
Sujets à la une
  • Jérôme Kerviel devra finalement verser un million d'euros à la SG 26
  • Juppé craint une guerre civile à cause de l'hystérie sur l'islam 48
  • Le Pen qualifiée pour le second tour dans tous les cas 34
  • Le "trou" de la Sécu sera résorbé en 2017, assure Marisol Touraine 21
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires