Cotation du 23/05/2017 à 18h05 CAC 40 +0,48% 5 348,16
  • PX1 - FR0003500008
  • + Ajouter à : Mes Listes

Ouverture Paris : le CAC40 consolide

Ouverture Paris : le CAC40 consolide
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après la séance de vive hausse d'hier, le CAC40 consolide à la veille du week-end du premier tour de la Présidentielle en France et au lendemain d'une nouvelle attaque terroriste sur les Champs Elysées à Paris... L'indice parisien cède 0,50% à 5.050 points à l'approche de 9h30. En raison de l'attaque, les candidats Fillon et Le Pen ont annulé leur programme du jour, tandis que le président américain Trump a présenté ses condoléances à la France... Aux Etats-Unis, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a relancé l'espoir de boucler la réforme fiscale tant attendue avant la fin de cette année.

WALL STREET

L'indice Dow Jones a repris à 0,85% à 20.578 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,76% à 2.356 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technos et biotechs, a progressé de 0,92% à 5.917 pts, ce qui représente un nouveau record historique !

Le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, a créé jeudi la surprise en affirmant que la Maison Blanche dévoilerait "très bientôt" son projet de réforme fiscale, qui prévoit des baisses d'impôts pour les entreprises et les particuliers. Le même Steven Mnuchin avait pourtant indiqué lundi dans un entretien au 'Financial Times' que l'adoption de la réforme avait pris du retard, et qu'elle ne serait sans doute pas bouclée avant les vacances d'été du Congrès, début août... Jeudi, dans un discours prononcé à Washington, il a affirmé qu'il espérait que la réforme serait réalisée "avant la fin de l'année" et a assuré qu'il s'agirait bien d'une "réforme fiscale majeure", telle que l'avait promis Donald Trump pendant sa campagne.

ECO ET DEVISES

Le dollar a encore fait du yo-yo, entamant la séance en nette baisse avant de se reprendre après les propos de M. Mnuchin. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 monnaies, a fini stable à 99,71, après être tombé à 99,33 en début de séance. L'euro, qui avait commencé la journée en nette hausse, a fini proche de l'équilibre (+0,04% à 1,0716$). Sur les marchés obligataires américains, le rendement du T-Bond à 10 ans a gagné 2 points de base à 2,24%.

Le cours du pétrole s'est stabilisé après son plongeon de près de 4% subi la veille. Le baril de brut léger américain WTI a fini jeudi en recul de 0,34% à 50,27$ le baril, pour le contrat à terme de mai sur le Nymex. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de Mer du Nord reprenait 0,1% à 52,99$.
Sur le plan macro-économique, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 10.000 la semaine passée aux Etats-Unis, à 244.000. Un chiffre moins bon qu'attendu puisque le consensus tablait sur 242.000. Par ailleurs, l'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie est retombé à 22 en avril, un chiffre inférieur aux attentes du consensus (25,5) et après 32,8 en mars. L'indicateur reste toutefois très nettement positif, indiquant une expansion de l'activité.

Du côté de la Fed, Robert Kaplan, le dirigeant de l'antenne de Dallas, a estimé jeudi que trois hausses des taux restaient possibles cette année, y compris celle déjà réalisée le 15 mars. Il a cependant ajouté que la Fed se montrerait assez flexible et tiendrait compte des futurs développements économiques. Mercredi, le Livre Beige de la Fed avait évoqué une croissance économique "modeste à modérée" ces dernières semaines, ainsi que des tensions inflationnistes "modestes", une position confirmant son approche prudente en matière de politique monétaire. De leur côté, les marchés n'anticipent plus désormais qu'une seule hausse des taux cette année (après celle du 15 mars), alors qu'ils tablaient sur 2 tours de vis supplémentaires, voire trois, il y a à peine un mois, selon l'outil FedWatch publié par le CME Group. Ce matin l'euro pointe à 1,0720/$. Le Brent cote 53$ et le WTI 50,80$. L'once d'or est stable à 1280$.

VALEURS EN HAUSSE

* Manitou (+3% à 25,56 Euros) : Le chiffre d'affaires du T1 17 de Manitou est de 380 ME +22% vs. T1 16. Avec un chiffre d'affaires trimestriel de 260 ME, la division Manutention et Nacelles enregistre une croissance de +20% par rapport au T1 2016. La Division Compact Equipment Products affiche un chiffre d'affaires de 57 ME, en progression de 40% par rapport au T1 2016. L'activité nord-américaine a connu une accélération soudaine, avec le retour rapide des loueurs. Les sites industriels s'adaptent pour répondre à la demande. La Division Services et Solutions affiche une progression de +17% de son chiffre d'affaires par rapport au T1 2016 à 63 ME. La division connaît la plus forte croissance de son activité depuis sa création. Le bon démarrage de l'année ainsi que l'importance du carnet de commandes conduisent la société à relever ses prévisions. Pour 2017, elle prévoit désormais une croissance du chiffre d'affaires de 7 à 10% et une progression du pourcentage de résultat opérationnel courant de 50 à 70 points de base par rapport à 2016.

* Lanson-BCC (+0,03% à 30 Euros) : la société a enregistré pour le 1er trimestre 2017 un chiffre d'affaires consolidé de 40,69 ME, soit -9,7% par rapport au 1er trimestre 2016 dont le dynamisme avait été important. En faisant abstraction de la filiale de courtage, dont l'activité est traditionnellement fluctuante, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 39,42 ME, soit -8,6%. Compte tenu du poids du dernier trimestre de l'année civile, la société ne publie pas d'objectif chiffré pour l'exercice 2017.

* Michelin (+0,65% à 114 Euros) : le groupe annonce des ventes nettes de 5,6 Milliards d'euros, en hausse de 10%, avec une croissance des volumes de 7,3% tirée par les achats anticipés de la distribution et la reprise de l'activité minière. Sur l'ensemble de l'année 2017, l'évolution des marchés de pneumatiques devrait rester voisine des tendances observées sur la fin de 2016, en particulier avec la reprise des ventes de pneumatiques pour les compagnies minières. Pour Michelin, le premier semestre devrait concentrer l'essentiel de la croissance du fait des achats d'anticipation déjà constatés en amont des hausses de prix, tandis que le second semestre bénéficiera de l'amélioration de rentabilité issue de ces hausses. Michelin poursuivra le pilotage agile de ses prix qui a pour objectif d'assurer des marges unitaires constantes pour ses activités non indexées, compte tenu d'un impact de la hausse des matières premières, estimé à ce stade à environ -900 millions d'euros sur l'année. De nouvelles augmentations de tarifs ont ainsi été annoncées sur certains marchés.
Pour l'ensemble de l'année 2017, Michelin confirme ses objectifs de croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur ou égal à celui de 2016, hors effet de change, et de génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 900 millions d'euros...

* Cegereal (+1,60% à 37,24 Euros) : la société annonce des Loyers bruts (IFRS) en hausse de 6,7% à 13 ME au T1. Le Résultat Net EPRA grimpe de 10,6% à 7,5 ME. Huawei a choisi d'asseoir son implantation à Arcs en Seine, en doublant ses surfaces occupées pour une durée minimum de 6 ans. L'entreprise qui figure parmi les leaders mondiaux des télécoms, occupera désormais 11.700 m2 au sein du campus. Idéalement situé à Boulogne Billancourt au coeur de la "TMT Valley", l'ensemble de bureaux bénéficie d'une situation et d'une visibilité exceptionnelles sur les bords de la Seine et offre des services de haut standing. Le taux d'occupation global de Cegereal au 31 mars 2017 s'élève à 91,5%.
A l'occasion de l'assemblée générale du 20 avril 2017, les actionnaires de Cegereal ont approuvé les comptes annuels et une distribution de 2,10 euros par action en 2017. Le paiement interviendra le 13 juillet 2017.

* AccorHotels (+0,70% à 39,82 Euros) : Le chiffre d'affaires du Groupe AccorHotels au premier trimestre 2017 atteint 425 millions d'euros, en progression de 35,4% en données publiées et de 7,4% en données comparables. Les effets de périmètre (acquisitions et cessions) contribuent favorablement pour 82 millions d'euros (+26%), grâce notamment aux apports de Raffles, Fairmont, Swissotel, onefinestay et JohnPaul. Les effets de change ont eu un impact positif de 6 millions d'euros, principalement dû au réal brésilien (+8,2 ME) et au dollar australien (+4,3 ME). Au cours du premier trimestre, AccorHotels a développé 35 hôtels et plus de 7.000 chambres. A fin mars 2017, le pipeline du Groupe représente 951 hôtels et 176.000 chambres.

VALEURS EN BAISSE

Danone (-2,25% à 62,28 Euros) : Le chiffre d'affaires consolidé de Danone s'est établi à 5,46 milliards d'euros au 1er trimestre 2017, soit une progression de +0,7% en données comparables. Cette croissance reflète une baisse des volumes de -2,6% et une hausse en valeur de +3,3%. En données historiques, le chiffre d'affaires a progressé de +3%, intégrant notamment une variation des taux de change de +2,8% et du périmètre de consolidation de -0,5%. Les effets de change traduisent l'impact favorable de certaines devises, notamment le rouble russe, le real brésilien et le dollar américain. Les effets de variation du périmètre de consolidation résultent essentiellement de la déconsolidation de Dumex Chine depuis le 31 mai 2016. Le métier des Produits Laitiers Frais a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de -2,3% en données comparables, intégrant une baisse de -5,3% des volumes et une croissance de +3% en valeur. Le chiffre d'affaires du métier des Eaux a progressé de +1,7% en données comparables, intégrant une baisse de -1,3% des volumes et une progression de +3% en valeur. Le chiffre d'affaires du métier de la Nutrition Infantile a augmenté de +4,1% en données comparables, intégrant une progression des volumes de +0,1% et une amélioration du mix-prix de +4%.
Le chiffre d'affaires du métier de la Nutrition Médicale a enregistré une croissance forte de +8,8% en données comparables, reflétant une progression des volumes et du mix-prix respectivement de +4,8% et +4%.

* Memscap (-4% à 1,68 Euro) : Le chiffre d'affaires consolidé de Memscap, pour le 1er trimestre 2017, s'établit à 2,9 millions d'euros (3,1 millions de dollars américains) légèrement supérieur à celui du 1er trimestre 2016 à 2,8 millions d'euros (3,1 millions de dollars américains).
Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2017 bénéficie de la solidité du segment avionique ainsi que de la reprise des ventes sur le secteur médical amorcée sur le précédent trimestre. Le montant des charges opérationnelles à 1,1 million d'euros demeure sensiblement en ligne avec les montants observés sur les précédents trimestres. En conséquence, la perte opérationnelle et nette s'établit à -0,3 million d'euros sur le 1er trimestre 2017 contre un résultat opérationnel et net à l'équilibre pour le 1er trimestre 2016.

©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Ouverture Paris : le CAC40 consolide