CAC 40
PX1 - FR0003500008
Cotation du 08/12/2016 à 18h05
4 735,48 +0,87%
Ouverture : 4 709,89
Clôture veille : 4 694,72
+Haut : 4 748,51
+Bas : 4 688,58

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Mi-séance Paris : toujours aussi dur de franchir les 4.500 points

FR0003500008

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a encore tenté de s'installer au-dessus des 4.500 points ce matin mais ce cap semble toujours aussi difficile à franchir. L'indice parisien n'est ainsi pas allé plus haut que 4.514 points ce matin et cède désormais 0,2%, pile sur les 4.500. Le début de saison des publications trimestrielles est pourtant rassurant, en particulier aux Etats-Unis où le consensus est la plupart du temps dépassé. En bourse de Partis, la plus forte hausse du jour est par exemple pour AccorHotels après ses revenus trimestriels. Sur le front macroéconomique, la Chine a publié une croissance de 6,7% au 3ème trimestre, conformément aux attentes. A noter aussi, la bonne tenue du baril de pétrole avec un WTI à 51 dollars.

VALEURS EN HAUSSE

* AccorHotels s'adjuge 4,5% à 34,5 Euros. Le groupe a dégagé 1,54 MdE de chiffre d'affaires au troisième trimestre 2016, en croissance de 1,8% à périmètre et change constants (+3% en données publiées). Ce chiffre d'passes les attentes et la prévision de résultat d'exploitation 2016 est affinée entre 670 et 690 ME, soit la partie basse de la fourchette initiale qui allait jusqu'à 720 millions. Cet ajustement était largement attendu et s'avère plutôt rassurant.

* Thales (+0,90% à 84,38 Euros) : le groupe a publié un solide 3ème trimestre, composé d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes et de prises de commandes dopées par le contrat Rafale avec l'Inde. L'objectif de chiffre d'affaires a été relevé.

* Carrefour gagne 2,5% à 24 Euros. Les ventes du 3ème trimestre n'ont pas révélé de surprises majeures, avec la poursuite des tendances observées précédemment. Le groupe a légèrement dépassé les attentes grâce à une solide dynamique de ses supermarchés français. Le management juge toujours que le consensus de résultat opérationnel 2016, soit 2,45 MdsE, est à portée.

* TF1 reprend 5% à 8,5 Euros. Natixis est à l'origine de cette flambée puisque le broker a rehaussé de "neutre" à "acheter" sa recommandation tout en ajustant son cours cible de 10 à 10,5 Euros.

* Edenred bondit de 9% à 22,2 Euros. "Fast Forward", c'est le nom du plan stratégique à trois ans dévoilé ce matin. Sur les trois prochains exercices, le management vise une croissance organique annuelle de son chiffre d'affaires opérationnel supérieure à 7%, mais également une croissance organique annuelle de son résultat d'exploitation courant opérationnel supérieur à 9%. Enfin, la progression organique de la marge brute d'autofinancement avant éléments non récurrents devrait dépasser 10%. Edenred promet en outre à ses actionnaires de leur distribuer 80% de son bénéfice net part du groupe.

VALEURS EN BAISSE

* Axa perd 1,6% à 20,3 Euros. BNP Paribas pourrait remplacer Axa par la Matmut comme partenaire en assurance dommage, révélait ce matin 'Les Echos', qui ont appris que des discussions exclusives avaient démarré. "La Lettre de l'Expansion" avait précédemment fait état de discussions en vue de la création d'une entreprise commune.

* EDF cède 1,5% à 10,28 Euros. L'ASN a confirmé mardi avoir demandé l'arrêt "sous trois mois" de 5 réacteurs nucléaires supplémentaires. EDF a cependant confirmé ses objectifs 2016 de production d'électricité d'origine nucléaire. Les nouvelles analyses demandées par l'ASN concernent, comme les précédentes, les fonds des générateurs de vapeur. Ces derniers présentent des zones de concentration importante en carbone, un facteur qui pourrait fragiliser l'acier des générateurs. Ces opérations de vérification ont été lancées dans le cadre de l'enquête sur des anomalies similaires détectées sur la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche), produite par l'usine d'Areva au Creusot (Saône-et-Loire).

* Société Générale cède 0,6% à 33,8 Euros. L'exécutif renâclerait à remettre en cause le crédit d'impôts dont a bénéficié la banque dans le cadre de l'affaire Kerviel, parce que le dossier est particulièrement complexe et que son issue est loin d'être évidente en cas de contentieux, indiquent 'Les Echos' ce matin. La décision devrait être prise dans les prochaines semaines et appartiendra à l'administration fiscale.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités CAC 40

Forums
Valeurs les plus actives
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • SoitecAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 7
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 7
  • Solocal GroupAcitivité: 7
  • Veolia EnvironnementAcitivité: 7
  • AxaAcitivité: 5
Sujets à la une
  • Macron propose de financer chômage et maladie par la CSG 19
  • Valls présentera son programme en janvier 9
  • Fraude fiscale: Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme 38
  • Un bénéfice pour Soitec au premier semestre 23
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires