CAC 40
PX1 - FR0003500008
Cotation du 09/12/2016 à 18h05
4 764,07 +0,60%
Ouverture : 4 741,10
Clôture veille : 4 735,48
+Haut : 4 780,52
+Bas : 4 737,38

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Clôture Paris : le CAC40 remonte de 0,9%

FR0003500008

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Au lendemain d'une baisse de 0,88%, le CAC40 a repris 0,91% ce mardi, à 4.551 pts en clôture, sur des achats à bons comptes, en l'absence de mauvaise nouvelle. Les investisseurs attendent désormais la réunion de l'Opep demain, visiblement sans grandes espérances comme le prouve la nette baisse des prix du pétrole actuellement. Les marchés se focaliseront par la suite sur les chiffres de l'emploi américain vendredi et surtout sur le référendum italien de ce week end... Outre-Atlantique, Wall Street regagne pour le moment un peu de terrain après une révision en hausse du PIB du troisième trimestre, et un indice de confiance des consommateurs plus solide que prévu aux Etats-Unis.

ECO/DEVISES

Selon la deuxième estimation de l'Insee, le PIB hexagonal a progressé de 0,2% sur les trois mois clos fin septembre après +0,1% au trimestre précédent. Une évolution en ligne avec les attentes du marché. La demande intérieure finale (hors stocks) est quasi stable. Elle contribue à la croissance du PIB pour +0,1 point sur la période, comme au trimestre précédent. A l'inverse, le solde extérieur contribue négativement à la croissance (-0,6 point, après +0,5 point), précise l'Insee. Enfin, la contribution des variations de stocks est positive (+0,7 point après -0,7 point).

L'inflation annuelle allemande a atteint 0,8% en novembre, selon les données préliminaires de l'Office fédéral de la statistique. En séquentiel, les prix à la consommation affichent une hausse de 0,1%. Une évolution en ligne avec les attentes. En données harmonisées, l'inflation annuelle ressort à 0,7%, comme au mois précédent.

L'indicateur du climat économique de la zone euro ressort à 106,5 en novembre contre 106,4 le mois précédent et 107 de consensus.

D'après le rapport gouvernemental publié aux aujourd'hui aux Etats-Unis, le PIB du troisième trimestre a progressé sur un rythme annualisé de 3,2% en seconde lecture, contre 3,1% de consensus et 2,9% en lecture avancée. Rappelons que la dernière lecture de la croissance du PIB pour le second trimestre 2016 était de +1,4%. Le rapport du jour confirme donc une accélération de la croissance outre-Atlantique. L'indice des prix rattaché au PIB a augmenté sur un rythme de 1,4%, contre +1,5% de consensus, et +1,5% en première lecture.

L'indice S&P Case-Shiller "20-City" des prix américains de l'immobilier, ajusté des variations saisonnières, pour le mois de septembre 2016 ressort en hausse de 0,4 en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus et +0,3% un mois avant. Hors ajustements saisonniers, ce même indice augmente de 0,1%, contre +0,6% de consensus. Sur un an et hors ajustements saisonniers, l'indice 20-City grimpe de 5,1%.

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois de novembre 2016 est ressorti à 107,1, contre 101 de consensus de place et 100,8 pour la lecture révisée du mois antérieur (contre 98,6 en première lecture).

Le baril de pétrole creuse ses pertes en milieu d'après-midi alors que l'Iran refuserait de réduire sa production. Une mauvaise nouvelle à la veille de la réunion officielle de l'Opep demain à Vienne. Les membres du cartel doivent se retrouver demain en Autriche pour mettre en oeuvre la baisse de la production (à environ 33 millions de barils par jour) décidée en septembre à Alger. Mais les investisseurs doutent de plus en plus de la conclusion d'un accord tant le point de vue des grands producteurs semble diverger.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0612$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 45,3$ et le Brent s'affiche à 46,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* A contre-courant de la tendance pétrolière, CGG se permet un rebond de 4,5% après le massacre des dernières semaines.

* LVMH grimpe de 2,8% avec Kering (+2,5%). Selon Mario Ortelli, analyste chez Bernstein, bien que les valorisations de ces derniers soient élevées, ces valeurs "devraient être soutenues par l'amélioration séquentielle des résultats trimestriels". Le spécialiste a un objectif de cours de 195 euros sur LVMH ('surperformance'), et de 230 euros sur Kering ('surperformance').

* Vivendi remonte aussi de 2,1% après avoir aligné plusieurs séances de recul.

* BNP Paribas monte de 1,7% avec Société Générale (+2,1%).

* Neopost (+1,6%) publiera ses revenus du troisième trimestre jeudi.

* Sanofi s'adjuge 1,5%, soutenu par une note de Morgan Stanley. La banque d'affaires a rehaussé de "pondération en ligne" à "surpondérer" son opinion sur la valeur tout en relevant son objectif de 77 à 91 Euros.

* Essilor (+1,4%). Société Générale passe de conserver à acheter sur en visant 115 Euros contre 118 précédemment.

* Carrefour (+0,1%). L'introduction en bourse de Carmila, la foncière du distributeur, pourrait intervenir au printemps ou à la fin de l'été, selon les informations obtenues par le quotidien 'Les Echos'. Des sources évoquent soit la période allant d'avril à juin, soit le mois de septembre 2017. Le distributeur n'a jamais caché son intention de faire coter une partie du capital de sa filiale dès l'année prochaine. Pour le journal financier, il pourrait s'agir d'environ 25% tour de table.

VALEURS EN BAISSE

* Alstom perd 1,5%. Le dossier est chahuté par l'abaissement de la recommandation d'Exane BNP Paribas de neutre à "sousperformance", pour un objectif de cours inchangé de 24 Euros. Le bureau d'études affiche la valorisation la plus basse de tous les professionnels qui suivent le dossier. L'analyste dont les recommandations sont les plus justes sur Alstom depuis un an, Morgan Stanley, est à "pondération en ligne" avec un objectif à 25,40 Euros.

* Technip perd 1,5% dans le sillage de la correction des prix du baril de pétrole. Vallourec recule aussi de 2%.

* Total cède 0,2%. De nombreux prétendants vont ferrailler pour décrocher des permis dans l'offshore profond mexicain. En amont des enchères programmées le 5 décembre, la Commission nationale des hydrocarbures mexicaine a dévoilé les noms de 17 compagnies ou consortiums autorisés à participer. Parmi eux, le français Total, qui a prévu d'enchérir en solo mais via deux consortiums, l'un avec BP et l'autre avec ExxonMobil.

— ©2016, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités CAC 40

Forums
Valeurs les plus actives
  • SoitecAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 8
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 6
  • AxaAcitivité: 4
  • Credit AgricoleAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Valls proposera un "revenu décent" à partir de 18 ans 35
  • Front contre la purge des dépenses publiques 56
  • Cazeneuve veut en faire autant en cinq mois qu'en cinq ans 17
  • Notre-Dame-des-Landes : la faisabilité d'une évacuation à l'étude ? 15
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires