CAC 40
PX1 - FR0003500008  | 
Cotation du 22/10/2014 à 18h05
4 105,09 +0,58%
Ouverture : 4 090,94
Clôture veille : 4 081,24
+Haut : 4 110,48
+Bas : 4 064,08

Améliorez vos rendements avec :

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Clôture Paris : le CAC40 perd 0,3%

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après trois séances consécutives de progression, le CAC40 a fini sa course en baisse de 0,33% à 3.557 pts ce vendredi, dans un marché calme et des volumes faibles. Alors que les nouvelles en provenance d'Europe restent toujours sans relief, les investisseurs suivent avec attention l'évolution des discussions outre-Atlantique relatives au "fiscal cliff". Wall Street s'affiche également dans le rouge actuellement, après des nouvelles macroéconomiques décevantes...

ECO/DEVISES

D'après le gouvernement américain ce vendredi, les revenus personnels des ménages aux États-Unis pour le mois d'octobre 2012 sont stables en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus. Les dépenses de consommation de ces ménages ont baissé de 0,2%, contre un consensus de +0,1%. L'indice de prix "core-PCE" rattaché aux dépenses monte de son côté de 0,1% par rapport à septembre, contre +0,2% de consensus.

L'indice d'activité manufacturière régionale dit PMI de Chicago s'est établi à 50,4 en novembre, contre 50,3 de consensus. L'indicateur, au-dessus des 50, traduit donc une progression de l'activité manufacturière dans la région.

Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières dans la zone euro (ZE17) s'est élevé à 11,7% en octobre, contre 11,6% un moins plus tôt. Un chiffre en ligne avec les attentes. Dans l'UE27, le taux de chômage s'est établi à 10,7% en octobre, contre 10,6% en septembre, précise Eurostat. Dans les deux zones, les taux ont augmenté de façon significative par rapport à octobre 2011, où ils étaient respectivement de 10,4% et 9,9%.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 2,2% en novembre 2012, en baisse par rapport au mois d'octobre, où il était de 2,5%, annonce Eurostat. Le consensus tablait sur une inflation à 2,4%.

Les ventes au détail allemandes ont fortement reculé en octobre, affichant une baisse de 2,8% contre un repli de seulement 0,2% anticipé par le consensus. La progression du mois de septembre a par ailleurs été revue en nette baisse, à +0,5% contre +1,5% initialement estimé. Sur un an, les ventes au détail de la première économie européenne reculent de 0,8% contre une hausse de 1,2% anticipée par le consensus.

Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi ne prévoit pas de reprise de la croissance économique en zone euro avant la deuxième partie de l'année prochaine. "Nous ne sommes pas encore sortis de la crise, nous n'avons pas ce pouvoir, même si l'environnement s'apaise sur les marchés financiers", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1 ce vendredi matin. "La reprise pour l'ensemble de la zone euro démarrera sans doute au second semestre 2013", a-t-il ajouté.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,3007$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 88,9$ et le Brent vaut 110,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* Club Med, qui n'avait guère brillé dernièrement, opère un rattrapage ce vendredi, en hausse de 5,8%.

* EADS monte de 2,3%. Cassidian, le pôle défense et sécurité du groupeEADS, annonce poursuivre "la mise en oeuvre rigoureuse de son plan d'amélioration de la compétitivité durable". Pour cela, la société indique alléger ses structures dans le but de générer au moins 200 Millions d'euros d'économies par an d'ici à 2014. Ces mesures d'économies incluent la suppression d'environ 850 postes, essentiellement dans les fonctions managériales et administratives. Par ailleurs, US Airways annonce son intention d'acheter 11 appareils Airbus ('EADS). La livraison de ces avions est prévue entre mai 2013 et octobre 2013, précise la compagnie américaine sans donner davantage de détails.

* STM gagne aussi 1,9%. STMicroelectronics annonce qu'il présentera son nouveau plan stratégique lundi le 10 décembre 2012 avant l'ouverture des bourses de valeurs européennes. Depuis plusieurs semaines des rumeurs sur une éventuelle scission du groupe circulent sur le marché. Le management en profitera donc certainement pour revenir sur cette piste...

* Renault remonte de 1,4%. Renault organisait hier une troisième réunion entre la direction et les organisations syndicales sur la compétitivité de ses sites industriels en France. La première partie de la réunion a été consacrée à l'étude des modalités d'application du dispositif de détachement temporaire entre usines, proposé par la direction lors de la précédente réunion. Ensuite, des mesures concernant l'ensemble des collaborateurs en matière de formation et d'organisation du travail ont été étudiées. En cas de baisse d'activité sur un site ou de fort besoin sur un autre, le volontariat resterait le premier mode d'identification de candidats pour des détachements. Si l'appel au volontariat ne suffisait pas à répondre aux besoins d'équilibrage intersites, tout salarié auquel serait proposé un détachement devrait l'accepter dans la mesure où le détachement de proximité répondrait à des critères négociés. La prochaine réunion de négociation se tiendra le 11 décembre. Renault avait soumis son engagement à ne pas fermer d'usine en France à un accord global sur l'ensemble des mesures proposées au cours du cycle de ces négociations débutées le 6 novembre.

* LVMH grimpe de 1,3%. Après Nomura repassé hier à l'achat sur LVMH (contre un avis neutre auparavant) avec un objectif de cours majoré de 147 à 165 Euros, voilà Goldman Sachs qui remonte de 'neutre' à 'achat' sa recommandation sur le dossier sur la base du caractère incontournable du groupe.

* Schneider Electric monte de 1,3%. Il s'agit de la 4ème séance consécutive de hausse pour le titre en Bourse de Paris... HSBC conseille ce matin de "surpondérer" le dossier en visant un cours de 62 euros, alors que les objectifs ont été confirmés, tant pour le chiffre d'affaires que pour les marges bénéficiaires. Hier CA Cheuvreux avait déjà confirmé sa recommandation de "surpondérer" le titre après le "roadshow" réalisé autour du dossier... Ce dernier a toutefois ajusté de manière marginale son objectif de cours de 56 à 55 Euros.

VALEURS EN BAISSE

* Alcatel-Lucent rechute de 7,5%, après un rebond de 2,7% hier.

* Air France KLM redonne 2,7%. Le broker Kepler a dégradé son avis de "achat" à "réduire" après le parcours récent du titre particulièrement favorable. L'analyste vise un cours de 7 Euros qui a donc été dépassé par le titre...

* Vivendi cède 2,2% après avoir bondi de 2,9% hier. SFR a inauguré hier matin ses services 4G à Lyon, en avance sur le déploiement initialement prévu début 2013.

* Alstom recule de 2,2% après avoir enregistré 3 séances consécutives de progression.

* Solvay redonne aussi 2% après plusieurs séances de hausse.

* France Telecom reperd aussi 1,8%.

* GDF Suez perd 0,5%. Pour la 3ème fois en quelques semaines, le Conseil d'Etat a désavoué l'Etat en matière de prix de l'énergie... La plus haute juridiction administrative vient ainsi d'invalider la hausse de 2% des prix du gaz intervenue le 1er octobre dernier. Cette hausse était en effet trop faible au regard de la formule légale de calcul qu'aurait dû appliquer le gouvernement, a estimé le Conseil d'Etat, qui agissait à la suite d'un recours des producteurs de gaz indépendants. Conséquence : les industriels, qui réclamaient une hausse de 6%, pourront refacturer le manque à gagner sur leurs clients ! Selon GDF Suez, le groupe et ses concurrents devraient réclamer 200 à 250 Millions d'Euros supplémentaires à leurs 10 millions de clients...

* En nette baisse hier, EDF recule encore de 0,1%. Le Conseil d'Etat a aussi sévi sur les prix de l'électricité ces dernières semaines. Hier, il a jeté un pavé dans la mare en annulant le contrat d'acheminement d'électricité d'ERDF (filiale d'EDF) pour 2009-2013, qui représenterait un trop-perçu de 8,8 MdsE par ERDF, selon 'Le Parisien'. EDF a répliqué que cette décision ne portait pas sur les tarifs réglementés de vente, et a estimé qu'elle n'entraînerait aucun remboursement de sa part à ses clients... En attendant, EDF devra appliquer une autre décision du Conseil d'Etat, qui a annulé il y a quelques semaines sa grille de tarifs 2009/2010. Ces tarifs devront être entièrement recalculés avec à la clé des remboursements ou des réclamations d'arriérés, selon les clients ! Un vrai casse-tête en perspective...

— ©2012-2014, Boursier.com

FR0003500008

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités CAC 40

Forums
Valeurs les plus actives
  • CAC 40Acitivité: 10
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 6
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 4
  • ArchosAcitivité: 3
  • GaussinAcitivité: 3
  • GenfitAcitivité: 3
  • SoitecAcitivité: 3
Sujets à la une
  • Livret A et LDD : courage fuyons ! 20
  • La majorité étrille les ex-ministres devenus "frondeurs" 31
  • Une soixantaine de députés et sénateurs dans le collimateur du fisc' ? 28
  • Budget 2015 : l'abstention d'A.Filippetti et de B.Hamon critiquée au PS 12
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Hiscox, expert de l’assurance professionnelle
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
Binck