Dow Jones Industrial
DJIND
Cotation du 17/01/2017 à 15h52
19 820,08 -0,33%
Ouverture : 19 848,82
Clôture veille : 19 885,73
+Haut : 19 850,85
+Bas : 19 812,69

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Clôture de Wall Street : nouvelle avancée avec l'automobile et la Fed

US2605661048

(Boursier.com) — La Bourse de New York a inscrit une deuxième séance de hausse consécutive, mercredi, sur fond d'optimisme pour les ventes automobiles, qui ont franchi un nouveau record en 2016 aux Etats-Unis. Par ailleurs, les Minutes de la Fed ont révélé que la banque centrale américaine envisage de relever ses taux plus vite que prévu si la politique expansionniste de Donald Trump se traduit par une poussée d'inflation. Un peu paradoxalement, les marchés ont interprété positivement ces informations, considérées comme l'espoir d'une accélération de la croissance économique américaine sous l'administration Trump...

Mercredi, pour la deuxième séance de 2017, l'indice Dow Jones a progressé de 0,3% à 19.942 points, finissant à seulement 0,3% de la barre symbolique des 20.000 points encore jamais franchie... L'indice large S&P 500 a pris 0,57% à 2.271 pts, à un point seulement de son record historique, et le Nasdaq composite, riche en valeurs "technos" et en "biotechs", a gagné 0,88% à 5.477 pts, à 10 points de son dernier record.

En 2016, les trois principaux indices boursiers américains ont affiché des hausses confortables de 13,4% pour le Dow Jones, 9,5% pour le S&P 500 et de 7,5% pour le Nasdaq.

L'effet Trump se prolonge en attendant l'investiture du 20 janvier ...

Sur le marché des changes, le dollar a rendu mercredi un peu du terrain gagné ces derniers temps : l'euro a repris 0,5% à 1,0468$ sur les marchés interbancaires à New York. Le marché des taux est resté calme, le rendement du T-Bond à 10 ans finissant stable à 2,45%. Le cours du pétrole brut WTI, qui avait chuté de 2,6% mardi, a repris 1,8% à 53,26$ mercredi soir sur le Nymex (contrat à terme de février).

La séance a été marquée par l'annonce des ventes automobiles en décembre, qui sont ressorties supérieures aux attentes, notamment pour les deux leaders du secteur, General Motors et Ford Motor.

En outre, la Fed a publié le compte-rendu ("Minutes") de sa dernière réunion des 13 et 14 décembre. La banque centrale américaine s'est montrée préoccupée par les effets inflationnistes de la future politique économique de Donald Trump. De nombreux membres ont estimé que la Fed pourrait être amenée à relever ses taux plus vite que prévu pour contrer une accélération de l'inflation induite par les mesures promises par Trump (relance budgétaire, baisse d'impôts, protectionnisme...)

Les investisseurs ne se sont cependant pas souciés de cette perspective de hausse des taux, préférant se focaliser sur les espoirs d'accélération de la croissance américaine, même si les projets de Donald Trump restent encore peu détaillés. En attendant sa prise de fonction, le 20 janvier prochain, les marchés prolongent l'effet Trump qui a caractérisé la fin de l'année 2016... A noter que le magnat de l'immobilier a annoncé mercredi qu'il donnerait le 11 janvier prochain sa première conférence de presse en tant que président élu des Etats-Unis.

Le secteur automobile à la fête en décembre, nouvelle année record en 2016

Du côté des valeurs, le secteur automobile a démarré sur les chapeaux de roue, malgré les menaces de Donald Trump de taxer les importations d'automobiles produites au Mexique, notamment celles de General Motors et de Ford Motor. Les ventes automobiles aux Etats-Unis en décembre, publiées mercredi, ont été meilleures que prévu pour les grands constructeurs.

Sur l'ensemble de l'année, les ventes automobiles aux Etats-Unis devraient atteindre, voire dépasser, les 17,5 millions de véhicules en données corrigées des variations saisonnières, selon les consultants J.D. Power et LMC Automotive. Il s'agirait d'un nouveau record, après des ventes de 17,39 millions de véhicules en 2015.

En décembre, le leader du marché, General Motors, a vendu 319.108 véhicules, en hausse de 10%, alors que les analystes s'attendaient à une progression de 4,4%...

De son côté, Ford Motor a enregistré une hausse de 0,3% de ses ventes totales en décembre aux Etats-Unis, alors que les analystes attendaient une baisse de 2,1%.

Fiat Chrysler Automobiles a en revanche vu ses ventes reculer de 10% le mois dernier sur un an, à 192.529 véhicules, mais les marchés s'attendaient à pire (-14%). A noter que les trois principaux producteurs japonais, Toyota, Honda et Nissan, ont tous trois fait mieux que prévu sur le dernier mois de l'année.

Les titres de General Motors, Ford Motor et Fiat Chrysler Automobiles ont progressé respectivement mercredi de 5,5%, 4,6% et 1,3%. Mardi, ils avaient déjà grimpé respectivement de 0,9%, 3,8% et 4,7%. Ce début d'année en fanfare contraste avec les performances médiocres réalisées en 2016 par les valeurs automobiles. L'action General Motors avait progressé de 2,4%, mais Ford avait reculé de 14% et Fiat Chrysler Automobiles avait cédé 0,2%, alors que l'indice S&P 500 s'est adjugé l'an dernier 9,5% et que le Dow Jones a bondi de 13,4%...

Toujours dans l'automobile, Tesla Motors a bondi de 4,6%. Le constructeur de voitures électriques a pourtant annoncé mardi soir une contraction de 9,4% de ses livraisons de véhicules au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent. Cette baisse s'explique par des retards de production liés à la transition vers un nouveau logiciel de pilotage automatique. Ainsi, un report d'environ 6.450 livraisons sera comptabilisé au premier trimestre 2017. Le groupe a livré environ 22.200 véhicules au T4 (12.700 Model S et 9.500 Model X), contre 24.500 sur le T3. Le nombre total de livraisons sur 2016 s'élève à 76.230, contre une anticipation d'environ 80.000 unités, et 50.580 en 2015.

Weight Watchers prend plus de 20% pour commencer 2017 !

Le titre du maroquinier Coach a pris 2%. Le groupe de luxe a annoncé la nomination, effective en mars 2017, de Kevin G. Wills au poste de CFO du groupe. Kevin G. Wills était précédemment CFO et Managing Director chez AlixPartners LLP. Il remplace ainsi Jane Nielsen qui a quitté Coach en août 2016. Andrea Shaw Resnick est actuellement CFO par intérim.

Le titre d'ExxonMobil a cédé 1,1% après l'annonce d'un accord entre le groupe et son ex-patron, Rex Tillerson, qui vient d'être nommé secrétaire d'Etat américain. L'accord stipule que tout lien sera coupé entre les deux parties afin d'éviter d'éventuels conflits d'intérêt. Par ailleurs, un début de polémique est né au sujet de l'indemnité de retraite de 180 M$ que devrait toucher M. Tillerson en quittant le géant pétrolier américain.

Enfin, le spécialiste des régimes alimentaires Weight Watchers International a flambé de 21%. Le groupe a annoncé avoir été classé numéro un dans plusieurs catégories du classement très respecté des régimes établi par le magazine 'U.S. News & World Report'.

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Dow Jones Industrial

Forums
Valeurs les plus actives
  • Catana GroupAcitivité: 10
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 10
  • RenaultAcitivité: 10
  • Air LiquideAcitivité: 7
  • Engie (EX GDF SUEZ)Acitivité: 7
  • ParrotAcitivité: 7
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 5
Sujets à la une
  • Vague de froid : les particuliers appelés à maîtriser leur consommation 24
  • Proposition de loi pour une légalisation contrôlée du cannabis 44
  • Henri de Castries soutient officiellement Fillon 20
  • Les professionnels de l'immobilier et du tourisme attaquent Airbnb 2
  • Tous les forums
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
Alvexo
Partenaires