Dow Jones Industrial
DJIND
Cotation du 17/02/2017 à 22h34
20 624,05 +0,02%
Ouverture : 20 564,13
Clôture veille : 20 624,05
+Haut : 20 624,05
+Bas : 20 532,61

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé, nouveau record pour le Nasdaq

US2605661048

(Boursier.com) — La Bourse américaine a fini jeudi en ordre dispersé, les investisseurs et la Réserve Fédérale s'interrogeant sur les effets de la future politique économique de Donald Trump. Le président américain élu s'en est pris jeudi au constructeur automobile Toyota au sujet d'un projet d'usine au Mexique, tandis que Pékin a mis en garde Washington contre une guerre commerciale... Les secteurs de la distribution et de l'automobile ont bu la tasse, mais malgré les doutes, le Nasdaq Composite s'est hissé à un nouveau record historique en clôture.

Jeudi, l'indice Dow Jones a fini en recul de 0,22% à 19.899 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,08% à 2.269 pts. Mais le Nasdaq composite, riche en valeurs "technos" et en "biotechs", a gagné 0,2% à 5.488 pts inscrivant, à un demi-point près, un nouveau record historique, grâce notamment à un gain de 3% de l'action Amazon.

Les prises de bénéfices s'accentuent sur le dollar après les Minutes de la Fed

Sur le marché des changes, le dollar a subi des prises de bénéfices prononcées : l'euro a repris plus de 1% à 1,0596$ sur les marchés interbancaires à New York. Sur le marché des taux, le rendement du T-Bond à 10 ans s'est fortement détendu, de 9 points de base, revenant à 2,35% contre 2,44% la veille. Les investisseurs ont pris comme prétexte la publication des Minutes de la Fed, mercredi, pour vendre le dollar, qui avait nettement progressé depuis l'élection de Donald Trump le 8 novembre dernier.

Le compte-rendu de la réunion de la Fed des 13 et 14 décembre a envoyé des signaux un peu contradictoires. D'un côté, la Fed a estimé que la future politique expansionniste et inflationniste de Donald Trump pourrait entraîner une hausse des taux plus rapide que prévu, mais un peu plus loin, la Fed a souligné que la majorité de ses membres table toujours sur une hausse "graduelle" des taux directeurs de la Fed, ce qui fait penser que le calendrier de hausse des taux sera peut-être moins rapide que redouté ces dernières semaines...

L'or retrouve des couleurs en ce début 2017

L'or a inscrit une nouvelle séance de hausse, finissant en progression de 1,4% à 1.181,80$ sur le Comex (contrat à terme de février), remontant au plus haut depuis un mois. Selon un sondage de l'agence 'Bloomberg', les analystes et traders sont majoritaires à prévoir une année positive pour le métal jaune, avec un objectif moyen de 1.291$ l'once fin 2017, ce qui représenterait une progression d'environ 10% par rapport à son niveau actuel. L'or devrait être soutenu cette année par les incertitudes importantes qui pèsent encore sur l'économie mondiale : risques politiques en Europe avec des élections en vue en France et en Allemagne, risques liés à la politique de Donald Trump (hausse de l'inflation, guerre commerciale possible avec la Chine...) Les risques géopolitiques liés à la Russie et la situation au Moyen-Orient pourraient aussi conduire les investisseurs à rechercher le métal jaune. En outre, la demande physique d'or venue d'Inde et de Chine devrait rester solide cette année.

Le cours du pétrole brut WTI, qui avait repris mercredi 1,8%, a encore gagné 0,7% à 53,64$ jeudi soir sur le Nymex (contrat à terme de février), alors que les stocks de pétrole hebdomadaires ont baissé de 7,1 millions de barils aux Etats-Unis. En outre, selon une enquête de 'Reuters', la production pétrolière de l'Opep, qui avait atteint un record en novembre, a diminué en décembre de 200.000 barils par jour (bpj) à 34,18 millions de bpj. Ce recul, qui intervient avant l'entrée en vigueur de l'accord de réduction des extractions de brut, est lié à une chute de la production du Nigéria, pays en proie à des grèves et à des arrêts pour maintenance.

Statistiques encourageantes, mais mise en garde de Pékin sur une guerre commerciale

Sur le plan macro-économique, les indices PMI et ISM des services sont ressortis supérieurs aux attentes pour décembre aux Etats-Unis. Sur le marché de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont été moins nombreuses que prévu pour la semaine close au 31 décembre, à 235.000, contre un consensus de 260.000.

En revanche, selon le dernier rapport d'ADP concernant l'emploi privé non-agricole américain, les créations de postes ont été moins nombreuses en décembre à 153.000, contre un consensus plus proche de 170.000. Les chiffres gouvernementaux de l'emploi en décembre sont attendus vendredi.

Sur le plan géopolitique, la journée de jeudi a été marquée par une mise en garde de la Chine face aux décisions de Donald Trump de s'entourer d'une équipe commerciale très protectionniste. La presse officielle chinoise a ainsi averti jeudi que le prochain président des Etats-Unis, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, se trouvera face à de "gros bâtons" s'il tente d'imposer unilatéralement des taxes aux produits chinois importés aux Etats-Unis...

"Il y a des fleurs autour du portail du ministère chinois du Commerce", écrit ainsi le 'Global Times', l'organe officiel du PC. "Mais il y a également des gros bâtons cachés derrière la porte... Tous deux attendent les Américains", poursuit le journal.

Des ventes de fin d'année décevantes pour Macy's, Kohl's et L Brands

Du côté des valeurs, le secteur de la distribution a été plombé après l'annonce, par certains détaillants, de ventes décevantes sur la période des fêtes... Ainsi, le titre des grands magasins Macy's a plongé de 14% après l'annonce d'une baisse de 2,1% des ventes de novembre et décembre 2016, à magasins comparables. Sur l'exercice 2016, le détaillant vise toujours une baisse de 2,5 à 3% de ses ventes à magasins comparables. Le bénéfice par action est en revanche désormais attendu entre 2,95 et 3,10$ sur l'exercice, contre une précédente fourchette de 3,15/3,40$. Le groupe annonce par ailleurs la mise en place d'un plan de réduction des coûts, comprenant la fermeture de dizaines de magasins et la suppression de plusieurs milliers de postes.

Le distributeur Kohl's a abandonné 19% après l'annonce d'une baisse de 2,1% de ses ventes de novembre-décembre sur un an. Sur l'exercice 2016, le bénéfice par action est désormais attendu entre 3,60 et 3,65$, contre une précédente fourchette de 3,80/4$.

L Brands, la maison mère des sous-vêtements Victoria's Secret a perdu 8%. Les ventes ont atteint 2,438 Mds$ sur le mois de décembre, contre 2,415 Mds$ un an avant. A magasins comparables, les ventes mensuelles du groupe ont toutefois baissé de 1% en glissement annuel. Le détaillant vise désormais un bénéfice par action trimestriel proche de la borne basse de la précédente fourchette d'anticipations qui allait de 1,85 à 2$ pour le quatrième trimestre.

L'automobile et Time Warner soumis aux critiques de Donald Trump

Le secteur automobile, qui avait flambé depuis deux jours grâce à des ventes record aux Etats-Unis en 2016, a subi des prises de bénéfices. General Motors a cédé 1,9%, Ford Motor a perdu -3%, mais Fiat Chrysler Automobiles a encore gagné 1,3%.

Jeudi, le président élu Donald Trump s'en est une nouvelle fois pris au secteur automobile, en menaçant cette fois, via un nouveau "Tweet", le japonais Toyota de lourdes taxes s'il décide d'assembler au Mexique des berlines Corolla destinées au marché américain. Donald Trump avait déjà émis les mêmes menaces vis-à-vis de GM, et mercredi c'est Ford Motor qui a annoncé avoir annulé un projet de construction d'usine au Mexique, et promis de créer emplois sur son site du Michigan.

Enfin, le titre de Time Warner a cédé 1,6%. Selon l'agence 'Bloomberg', Donald Trump reste opposé au projet d'acquisition du groupe de médias par l'opérateur télécoms AT&T­ (-0,4%), annoncé à l'automne dernier pour un montant de 85,4 Mds$. 'Bloomberg' cite des sources proches du président élu, qui ont répété que M. Trump considère toujours cette fusion comme une mauvaise opération, qui entraînerait une trop grande concentration de pouvoir dans les médias.

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Dow Jones Industrial

Forums
Valeurs les plus actives
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • Air France KLMAcitivité: 6
  • Artprice.comAcitivité: 5
  • EDFAcitivité: 5
  • Kaufman and BroadAcitivité: 5
  • Solocal GroupAcitivité: 5
  • ArchosAcitivité: 3
Sujets à la une
  • Merkel reconnaît que la valeur de l'euro est un "problème" 51
  • Mélenchon prévoit 273 milliards d'euros de dépenses dans son programme 29
  • Macron, bousculé sur la colonisation, persiste et signe 30
  • Emploi: Amazon promet de créer 1.500 CDI en France cette année 12
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires