Dow Jones Industrial
DJIND
Cotation du 24/02/2017 à 22h46
20 821,76 +0,05%
Ouverture : 20 751,91
Clôture veille : 20 810,32
+Haut : 20 821,76
+Bas : 20 733,95

Mon compteJe suis déjà client

DécouvrirJe souhaite recevoir une documentation gratuite

Clôture de Wall Street : attentisme avant la conférence de Donald Trump

US2605661048

(Boursier.com) — La Bourse de New York a fini une nouvelle fois sur une note mitigée, mardi, à la veille de la première conférence de presse du président élu Donald Trump, et avant le coup d'envoi de la saison des résultats de sociétés du 4ème trimestre 2016. Les banques JP Morgan Chase et Bank of America, notamment, donneront vendredi le coup d'envoi de la saison des comptes du T4. Le pétrole a poursuivi sa dégringolade, tandis que l'or est resté ferme.

Mardi, le Dow Jones a reculé de 0,16% à 19.855 points en clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a terminé stable à 2.269 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeur technos et biotechs, a signé un nouveau record historique, gagnant 0,36% à 5.552 pts.

La conférence de presse de Donald Trump très attendue, mercredi

En l'absence de publications notables sur le plan macro et micro-économiques, les investisseurs ont privilégié l'attentisme avant la conférence de Donald Trump, prévue mercredi à partir de 11H00 à New York (17H00 à Paris). Cette conférence pourrait être l'occasion pour le président élu de préciser les contours de sa politique économique, dont le caractère expansionniste a déclenché l'euphorie des marchés boursiers depuis l'élection du magnat de l'immobilier, le 8 novembre dernier comme 45ème président des Etats-Unis.

Pendant sa campagne, Donald Trump s'était engagé à baisser les impôts des sociétés et des particuliers, à lancer un programme de grands travaux et à alléger les réglementations, notamment pour les banques. En outre, il a menacé de prendre des mesures protectionnistes pour favoriser la création d'emplois aux Etats-Unis. Il a notamment attaqué les constructeurs automobiles, qui pourraient se voir imposer une lourde taxe lorsqu'ils importeront des véhicules produits dans leurs usines implantées au Mexique voisin...

De nombreux analystes estiment cependant peu probable que M. Trump donne des détails sur sa politique économique dès mercredi. Il devrait être interrogé sur de nombreux thèmes de politique générale, et est attendu sur les mesures qu'il compte prendre pour éviter les conflits d'intérêts entre son empire immobilier et ses fonctions de président...

L'or recherché en ce début d'année, mais le pétrole est plombé

Mardi, sur le marché des changes, le dollar a regagné un peu de terrain mardi, notamment face à l'euro, qui a cédé 0,2% à 1,0559$ sur les marchés interbancaires à New York. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans a regagné 1 point de base, à 2,38%.

L'or a confirmé sa fermeté, finissant en hausse de 0,1% à 1.186$ l'once, au plus haut depuis la fin novembre. Le mois de janvier est traditionnellement favorable au cours du métal jaune en raison de l'approche du Nouvel An chinois, mais de nombreux analystes sont optimistes pour l'ensemble de 2017, compte-tenu des incertitudes mondiales, notamment liées aux mesures que pourrait prendre l'imprévisible Donald Trump.

Le pétrole a continué de subir de lourds dégagements. Le cours du baril de pétrole brut WTI (contrat à terme de février sur le Nymex) a cédé mardi 2,2%, à 50,82 dollars le baril, ce qui porte sa chute à près de 6% en deux séances... Après avoir salué les accords de l'Opep et de ses alliés pour réduire la production mondiale et faire remonter durablement les cours du brut, les investisseurs commencent à douter de la faisabilité de ces projets... La hausse des exportations irakiennes à un niveau record, et l'augmentation de la production américaine pourraient contrecarrer les efforts de l'Opep...

Ainsi, l'agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) a jugé mardi que le déclin de la production américaine de pétrole, qui a duré près de deux ans sous l'effet des prix déprimés, était sur le point de prendre fin. Dans son dernier rapport mensuel, l'EIA a relevé ses prévisions de production pour 2017, à 9 millions de barils par jour, contre 8,78 mbj prévus en décembre. La production repartirait donc à la hausse cette année, après avoir atteint environ 8,89 mbj en 2016. En 2018, la production de brut américain monterait à 9,3 mbj.

L'automobile en forme grâce aux prévisions optimistes de General Motors

Du côté des valeurs, le secteur automobile est resté en vue, à commencer par le titre General Motors, qui a bondi de 3,7%. Le premier constructeur automobile américain vient de relever ses prévisions de résultats pour 2017, et a annoncé un nouveau plan d'économies d'un milliard de dollars. GM prévoit aussi de racheter cette année pour 5 Mds$ de ses propres actions.

Le groupe, qui anticipe de solides ventes aux Etats-Unis et en Chine, table désormais sur un bénéfice par action ajusté compris entre 6 et 6,50$ en 2017, contre 5,50 à 6 dollars$ auparavant, a-t-il indiqué en marge du salon automobile de Detroit.
La patronne de GM, Mary Barra a indiqué dans un communiqué que "nous avons vécu une très bonne année 2016 sur tous les plans. Notre prévision pour 2017 est basée sur nos fortes performances en Amérique du Nord et en Chine, ainsi que sur de bonnes perspectives pour GM Financial, la poursuite de la réduction des coûts et des améliorations en Amérique du Sud".

Les titres Ford Motor (+1,7%) et Fiat Chrysler Automobiles (+2,3%) ont aussi profité indirectement des annonces de GM.

Comme la veille, les valeurs pétrolières ont cédé du terrain dans le sillage du baril de brut : -1,3% pour ExxonMobil, -0,7% pour Chevron, -1% pour Transocean et -2,5% pour Halliburton.

Le cours de Yahoo a gagné 2,3%. Le groupe a fait savoir qu'il se rebaptisera Altaba une fois que Verizon Communications (+0,1%) aura finalisé le rachat des activités internet du portail américain. La CEO du groupe, Marissa Mayer, quittera de son côté le conseil d'administration.

Valeant vend trois marques de soins à L'Oréal

Valeant a rebondi de 6,8% après l'annonce de plusieurs cessions pour un total de 2,1 Mds$. Le groupe pharmaceutique canadien, contraint de réduire son endettement, va vendre trois marques de produits de soins (CeraVe, AcneFree et Ambi) au groupe français L'Oréal pour 1,3 MdE. Les trois marques en question affichent des ventes annuelles combinées de 168 M$ et seront intégrées au sein de la division Cosmétique Active de L'Oréal.

Valeant a également annoncé la cession de Dendreon Pharmaceuticals au conglomérat chinois Sanpower Group pour 820 M$ en cash. Dendreon commercialise Provenge, produit de thérapie cellulaire autologue pour le traitement du cancer de la prostate, approuvé en 2010 par la FDA.

Le titre d'Illumina (+16,6%) s'est envolé. L'acteur du séquençage d'ADN a fourni lundi soir des prévisions de ventes solides, dévoilant par ailleurs une nouvelle plateforme prometteuse (NovaSeq). A l'occasion de la conférence JP Morgan Healthcare, référence de la spécialité, Illumina a annoncé tabler sur des revenus de 619 M$ pour le quatrième trimestre, contre seulement 613 M$ de consensus. Par ailleurs, Illumina prévoit une croissance des revenus 2017 allant de 10 à 12%, contre 10% de consensus.

Enfin, Chipotle Mexican Grill a bondi de 5% malgré des annonces plutôt moroses... Les ventes à restaurants comparables sont estimées en déclin de 4,8% au quatrième trimestre 2016. Par ailleurs, le groupe précise que ses dépenses ont été plus élevées que prévu, du fait de l'activité promotionnelle et des coûts publicitaires. Le groupe a en effet accentué ses dépenses afin de redorer son image de marque, image écornée par l'épidémie survenue fin 2015, liée à la bactérie E.coli. Enfin, les coûts alimentaires ont été plus élevés que prévu, du fait notamment du prix des avocats. Sur le trimestre de décembre, les ventes totales sont estimées à environ 1,04 Md$.

Les résultats d'entreprises attendus en hausse de 3% au 4ème trimestre 2017

Du côté des résultats de sociétés pour le 4ème trimestre, la première salve d'importance viendra de plusieurs grandes banques, qui seront particulièrement sous les feux des projecteurs en cette période de remontée des taux d'intérêts, un facteur qui devrait profiter au secteur financier. JP Morgan Chase, Wells Fargo et Bank of America publieront tous trois leurs comptes vendredi, ainsi que le groupe de capital investissement Blackrock. La veille, Delta Air Lines fera état de ses résultats du 4ème trimestre.

Selon le cabinet d'études Factset, les résultats des sociétés du S&P 500 devraient progresser globalement de 3% au 4ème trimestre par rapport à la même période de 2015. Cette hausse serait du même ordre que celle réalisée au 3ème trimestre (+3,1%), qui avait marqué la fin d'une série noire de 5 trimestres consécutifs de recul des bénéfices des sociétés du S&P 500. Cette saison des résultats sera donc particulièrement importante, en particulier le volet des prévisions 2017, alors que les analystes tablent sur une accélération de la hausse des bénéfices dans les prochains trimestres.

— ©2017, Boursier.com

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 

Actualités Dow Jones Industrial

Forums
Valeurs les plus actives
  • Air France KLMAcitivité: 10
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 6
  • AccorHotelsAcitivité: 6
  • CAC 40Acitivité: 6
  • DiaxonhitAcitivité: 6
  • OL GroupeAcitivité: 6
Sujets à la une
  • Chômage: Macron prône la radiation, après deux refus d'offre d'emploi 54
  • Enquête financière sur la famille de Théo 97
  • Economies, investissements, impôts : Macron détaille ses projets ! 48
  • Fillon révise le cadrage financier de son programme 15
  • Tous les forums
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Fortuneo
Partenaires