Groupe Eurotunnel / Gounon envisage de refinancer 1 milliard de dette

Messages

Répondre
+ Signaler un abus
Le 07/09/2009 à 11h58 / message No.81 Par Gilles-Sun Tzu

Jacques Gounon a déclaré « l’arrivée prévue de longue date de GSIP est une excellente nouvelle

Communiqué d'Eurotunnel
En mars 2008, deux fonds d’infrastructure de Goldman Sachs (GS Global Infrastructure Partners I, L.P., et GS International Infrastructure Partners I, L.P., ensemble GSIP (1)) ont souscrit 657 840 des 800 000 Titres Subordonnés Remboursables en Actions (TSRA)
émis par Groupe Eurotunnel SA. Les fonds levés avaient alors permis de rembourser
une première partie des ORA II et d’alléger les frais financiers du Groupe.

Les TSRA sont remboursables en actions ordinaires Groupe Eurotunnel SA à partir du
7 septembre 2009, à l’initiative du porteur, pendant une durée de 12 mois.
La date ultime de remboursement est le 6 septembre 2010.

GSIP vient de faire connaitre à GET son intention de demander le remboursement en
actions de ses TSRA. A l’issue de celui-ci, GSIP détiendra environ 21,21 % du capital
de GET (2), et sera ainsi le premier actionnaire du Groupe.

Jacques Gounon Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel SA a déclaré :
« l’arrivée prévue de longue date de GSIP, spécialiste des infrastructures, est
une excellente nouvelle pour le Groupe. Au delà de la manifestation forte d’une
confiance renouvelée dans l’entreprise, c’est un atout solide pour la poursuite des développements stratégiques à venir ».

A suivre


 
Le 10/09/2009 à 20h13 / message No.82 Par Gilles-Sun Tzu

Re: Groupe Eurotunnel / Lettre aux actionnaires

Cher(e)s actionnaires,
Tout d’abord, je voudrais remercier les actionnaires, qu’ils soient nouveaux ou qu’ils se soient
renforcés, qui ont répondu massivement à l’Offre d’Echange simplifiée des BSA que nous avons
lancée du 25 juin au 15 juillet dernier.
Avec 76 % d’apport de BSA, cette OPE et la relution qu’elle induit sont un réel succès.
Le retour à meilleure fortune annoncé en 2007 a joué à plein avec deux ans d’avance.
Cette étape est parachevée avec la conversion en actions des TSRA émis en mars 2008.
Pendant un an, à compter du 7 septembre 2009, les détenteurs de TSRA peuvent demander le remboursement de leurs TSRA en actions. Les deux fonds d’infrastructure de Goldman Sachs qui
avaient souscrit 81 % des TSRA, ont exercé le remboursement, ce qui les conduit à devenir notre
premier actionnaire de référence avec momentanément environ 21 % du capital. Le pourcentage redescendra mécaniquement à près de 15 % lorsque les derniers ORA et BSA seront convertis.
Notre 2ème actionnaire est la filiale d’investissement M&G du puissant groupe d’assurance britannique Prudential. Suivent ensuite des grands noms d’investisseurs institutionnels. Avec une structure de capital simplifiée et renforcée, des actionnaires ayant une vision à long terme, nous sommes bien positionnés et mieux à même de conduire des projets de développement d’envergure. Groupe Eurotunnel s’est vu
décerner fin juin par l’AGEFI, le 3ème prix «Qualité et transparence de l’information et de la communication» derrière deux des plus prestigieuses sociétés du CAC 40 : GDF-SUEZ et BNP
Paribas. C’est un point essentiel, au moment où notrecapitalisation boursière s’élève à 1,4 milliard d’euros, pourattirer de nouveaux investisseurs.La période d’été est toujours une période très active pour
votre entreprise. Cette année n’a pas dérogé à la règle.
Après des résultats semestriels pénalisés par lesconséquences de l’incendie du 11 septembre 2008, noséquipes se sont attachées à offrir le meilleur servicepossible à nos clients. Nous avons vu avec
satisfaction nos trafics légèrement progresser en ce début de second semestre et Eurostar a fêté, le 28
août 2009, son 100 millionième passager.
Pour soutenir ce retour de nos clients, nous allons lancer une importante campagne publicitaire pour rappeler que nous sommes, sans conteste, le moyen de transportTransmanche le plus respectueux de l’environnement. La célébration, le 25 juillet 2009, du centenaire de la Traversée de la Manche par
Louis Blériot nous a aussipermis de rappeler que nos navettes font la traversée en 35 heures.
Rapidité, fiabilité, respect de l’environnement restent clairement des atouts essentiels vis-à-vis de notre
concurrence. Sur le plan de la sécurité des infrastructures, nous sommes en avance sur notre plan de marche : nous procédons à la sélection de l’entreprise qui se verra confier la réalisation des zones spécifiques (dites SAFE = Section d’Attaque du Feu) à l’intérieur du Tunnel.
Couplé avec un changement de notre courtier d’assurance (nous faisons maintenant appel à Marsh), nous allons toutfaire pour que nos primes d’assurances, qui ont explosécette année, reviennent à des niveaux plus normaux.Enfin, nous avons lancé un important programmed’économies. Par exemple, poursuivant notre politique d’alignement de l’offre à la demande, nous allons expérimenter la circulation de ½ navettes camions avec la même fréquence imbattable des départs (toutes les 10 à 15 minutes), mais avec moins d’usure, de maintenance et de dépense d’énergie… L’innovation au service de la gestion.
Mais au-delà du quotidien, l’actualité estivale a aussi été très chargée, avec notre candidature à l’acquisition des branches françaises de Veolia Cargo, la filiale spécialisée de fret ferroviaire du Groupe Veolia. Cette
acquisition, qui sera concrétisée à la fin de cette année, a été réalisée conjointement avec la SNCF qui, de son côté, a repris les activités internationales (essentiellement l’Allemagne et le Bénélux) de cette même entité Cargo. Cette formule de rachat conjointe s’imposait naturellementpour ne pas nous engager sur un périmètre trop vaste et complexe. Avec les seules activités françaises, nous intégrons environ 50 millions d’euros de chiffre d’affaires et 600 personnes avec une excellente couverture géographique et des clients de premier rang. Vous trouverez au verso une présentation schématique de ce qu’est Veolia Cargo France. Cette opération nous fait gagner 5 ans dans le développement de notre filiale fret Europorte 2. Elle représente un pas stratégique majeur en dehors du Tunnel dans l’un de nos coeurs de
métier. Ce secteur, même s’il est aujourd’hui durement frappé par la crise, est, à terme, un moteur de croissance du fait des contraintes environnementales. Je peux vous assurer que préparer l’avenir tout en
optimisant toujours mieux l’exploitation au quotidien sont les deux grands axes sur lesquels le Conseil et les équipes sont mobilisés.
Fidèlement,


 
Le 11/09/2009 à 17h26 / message No.83 Par Gilles-Sun Tzu

Re: Groupe Eurotunnel / Goldman Sachs n'a pas l'intention de prendre le contrôle du concessionnaire du tunnel

Goldman Sachs, premier actionnaire d'Eurotunnel indique vendredi qu'il n'a pas
l'intention de prendre le contrôle du concessionnaire du tunnel sous la Manche et
qu'il va demander un ou deux sièges au conseil d'administration de la société,
dans une déclaration d'intention faite auprès de l'Autorité des marchés financiers.
La banque d'investissement américaine affirme également ne pas être impliquée
dans une action de concert dans le cadre de sa prise de participation dans Eurotunnel, annoncée mardi, après conversion en actions de titres de dette subordonnée.
Goldman Sachs ajoute ne pas avoir l'intention d'acquérir d'autres actions Eurotunnel,
à l'exception d'actions résultant de la conversion des divers instruments financiers émis
par le concessionnaire du tunnel sous la Manche dans le cadre de la restructuration de
sa dette.
Goldman Sachs et son véhicule d'investissement, Aero 1 Global International, ont
franchi en hausse mardi le seuil de 20% du capital d'Eurotunnel et détiennent à ce
jour 20,72% du capital et 19,87% des droits de vote d'Eurotunnel, selon l'avis publié
par l'AMF.
"En lien avec (sa) philosophie d'investissement de long terme, Aero envisage de
demander sa représentation (1 ou 2 sièges) au conseil d'administration de Groupe Eurotunnel", a déclaré Goldman Sachs à l'AMF.

Aero détient ses actions Eurotunnel pour le compte de deux fonds d'investissement de Goldman Sachs spécialisés dans les infrastructures, a précisé le groupe.
A suivre


 
Le 13/10/2009 à 17h56 / message No.84 Par Gilles-Sun Tzu

Eurotunnel est candidat au rachat de High Speed One

Eurotunnel est candidat au rachat de High Speed One, la ligne à grande vitesse
(LGV) reliant le tunnel à Londres que le gouvernement britannique entend privatiser,
a indiqué mardi un porte-parole.
"Nous sommes candidats, évidemment, au rachat de High Speed One, d'abord
parce que c'est le prolongement du tunnel, et parce que nous sommes des
spécialistes du ferroviaire, Eurotunnel étant la voie la plus chargée au monde.


Le gouvernement britannique n'a pas indiqué ni quand, ni pour combien, il comptait
vendre High Speed One, dont il a annoncé la prochaine privatisation lundi.
"Nous ne savons pas du tout ce que cela va représenter", a reconnu le porte-parole d'Eurotunnel.

La ligne à grande vitesse, ouverte en deux étapes en 2003 et 2007, a coûté 5,8 milliards
de livres (6,2 milliards d'euros au cours actuel). Le gouvernement britannique pourrait la céder pour 3 à 4 milliards de livres (3,2 à 4,3 milliards d'euros) selon le quotidien
britannique Daily Mail, qui précise que la période ne se prête pas à de telles cessions d'infrastructures.

"Il est probable que nous n'irons pas seuls" dans l'aventure, a noté le porte-parole.
Le Daily Mail cite un possible partenariat avec la banque d'affaires Goldman Sachs,
premier actionnaire d'Eurotunnel.

Aucun autre acheteur potentiel ne s'est encore fait connaître.
A suivre


 
Le 19/01/2011 à 18h26 / message No.85 Par Gilles-Sun Tzu

Gounon envisage de refinancer 1 milliard de dette

Eurotunnel envisage de refinancer près d'un tiers de sa dette pour profiter de la baisse des taux d'intérêt, mais attendra d'obtenir des conditions plus favorables que celles offertes actuellement par les marchés, a déclaré mercredi son président-directeur général Jacques Gounon lors d'un entretien accordé à Dow Jones Newswires.

"Eurotunnel n'a pas de problème de dette mais dans l'idée de tirer partie de taux plus bas, j'aimerais refinancer 1 milliard à 1,2 milliard d'euros de dette", a déclaré Jacques Gounon. "Aux conditions actuelles de marché, cela ne devrait toutefois pas se faire tout de suite", a-t-il ajouté.

Le dirigeant s'est dit ouvert à tous les modes de refinancements possibles, bancaires comme obligataires.

Le groupe n'a pas refinancé sa dette depuis qu'il est sorti en 2007 de la procédure de sauvegarde qui lui a permis de tirer un trait sur une décennie de problèmes financiers liés à sa dette.

La dette financière d'Eurotunnel, entièrement bancaire, était de 3,8 milliards d'euros fin juin 2010.

Les conditions de financement offertes actuellement par le marché ne sont pas intéressantes pour Eurotunnel, a souligné son dirigeant. L'appel d'offres pour la privatisation de la ligne ferroviaire britannique High Speed One "a montré que pour de tels montants, les conditions n'étaient pas meilleures que celles obtenues par Eurotunnel en 2007", a-t-il affirmé.

En 2010, Eurotunnel s'est porté candidat, sans succès, au rachat de la ligne HS1 au sein d'un consortium d'investisseurs emmené par son principal actionnaire, la banque américaine Goldman Sachs (GS).

En novembre dernier, le gouvernement britannique a attribué la concession de cette ligne à grande vitesse à un consortium de fonds de pension canadiens pour 2,1 milliards de livres sterling.

Eurotunnel a publié mardi un chiffre d'affaires annuel en hausse de 29% en 2010, à 737 millions d'euros, grâce à la croissance du trafic de ses navettes et des trains Eurostar. L'activité a également été soutenue par les acquisitions réalisées récemment dans le domaine du fret ferroviaire.

Eurotunnel souhaiterait par ailleurs voir apparaître des lignes régionales entre la France et l'Angleterre aux côtés des lignes internationales existantes, a déclaré mardi son PDG.

L'ouverture de nouvelles lignes permettrait d'alimenter le trafic ferroviaire au sein du tunnel, actuellement utilisé seulement à 52% de ses capacités selon Eurotunnel.

Le dirigeant a évoqué la possibilité de créer "des lignes régionales comme Lille/Ashford" pour les trains de passagers. "Sur le projet d'ouverture de lignes régionales, il y a un manque de volonté commerciale et politique, alors même que les rames sont équipées pour le passage dans le Tunnel", a toutefois déploré Jacques Gounon.


 
Répondre
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
Forums
Valeurs les plus actives
  • Artprice.comAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 10
  • EDFAcitivité: 10
  • Zodiac AerospaceAcitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 6
  • Air France KLMAcitivité: 4
  • Essilor InternationalAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Fillon ou le desastre ? 68
  • Accuser Hollande, une "manoeuvre désespérée" de Fillon, dénonce Le Drian 28
  • Fillon n'est victime d'aucune machination, estime Hamon 35
  • Le Drian va annoncer son soutien à Macron, selon le quotidien Ouest-France 66
  • Tous les forums
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Alvexo – L’excellence de la bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Binck
Partenaires