Un soldat français tué au Nord-Mali dans un accrochage

ATHENES/PARIS (Reuters) - Un soldat français a été tué mardi dans le massif des Ifoghas, dans le nord du Mali, au cours d'un accrochage qui a permis de neutraliser plus de 20 djihadistes, ont annoncé les autorités françaises.

Le sergent-chef Harold Vormezeele est le deuxième militaire français tué dans le cadre de l'opération française au Mali, lancée le 11 janvier dernier pour repousser les extrémistes islamistes qui menaçaient la capitale malienne, Bamako.

"En ce moment nous avons des forces spéciales (...) qui interviennent dans une zone particulièrement délicate, qui est le massif des Ifoghas, là où des groupes terroristes se sont retranchés", a expliqué François Hollande.

"Il y a eu un accrochage sérieux avec plusieurs morts du côté des terroristes mais un mort aussi du côté français", a-t-il ajouté, lors de la visite du lycée français d'Athènes.

A Paris, le ministère français de la Défense a déclaré que plus de 20 rebelles islamistes avaient été abattus au cours de l'accrochage dans lequel le soldat français a été tué.

Près de 150 soldats français et maliens ont lancé lundi une opération dans le massif montagneux de l'Adrar des Ifoghas qui a permis selon Paris de détruire deux dépôts de munitions.

"Cette action des forces françaises a permis de localiser des éléments terroristes dans leur sanctuaire, de les poursuivre et de neutraliser plus d'une vingtaine d'entre eux", ajoute le ministère de la Défense sur son site internet.

Une section de commandos parachutistes appuyée par une patrouille blindée a été attaquée mardi par des "groupes terroristes" dans le massif et une patrouille composée de deux Mirage est intervenue, détruisant deux nids de mitrailleuses lourdes, ajoute le ministère.

"JUSQU'AU BOUT"

Le soldat tué était le chef d'un groupe commando, un légionnaire du deuxième régiment étranger parachutiste (2e REP) de Calvi, en Corse. Un pilote d'hélicoptère avait péri dès le premier jour de l'intervention Française au Mali.

Quelques 4.000 soldats français participent à la sécurisation du territoire malien en attendant qu'une force africaine, la Misma, prenne le relais.

François Hollande a assuré qu'il n'y avait pas de risque d'enlisement des forces françaises au Mali.

"Nous sommes maintenant dans la dernière phase de l'opération au Mali", a expliqué le président français. "Nous avons été très vite par rapport aux objectifs que nous nous étions fixé (...) La sécurisation du pays est globalement assurée, aucun risque d'enlisement."

La France souhaite cependant aller "jusqu'au bout, c'est-à-dire l'arrestation des derniers chefs ou groupes terroristes qui demeurent à l'extrême-nord du Mali", a-t-il ajouté. "C'est dans le cadre de cette opération qu'il y a eu cet accrochage."

Il a confirmé qu'une partie au moins des sept otages retenus par des groupes islamistes au Sahel pouvaient actuellement être détenus dans le massif de Ifoghas, au nord-est de la ville de Kidal - une des agglomérations maliennes libérées de l'emprise des groupes djihadistes grâce à l'intervention française.

L'annonce de la mort d'un deuxième soldat français au Mali a coïncidé avec celle de l'enlèvement d'un collaborateur du groupe GDF-Suez et de sa famille - en tout trois adultes et quatre enfants - dans le nord du Cameroun, près du Nigéria.

François Hollande a refusé d'établir un lien entre cette nouvelle prise en otages de ressortissants français et l'opération Serval au Mali.

"Je pense qu'il y a un danger terroriste dans une grande partie de l'Afrique de l'Ouest, jusqu'au Cameroun", a-t-il dit.

"La lutte contre le terrorisme, ce n'est pas simplement le Mali, c'est l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest", a-t-il ajouté. "Et la responsabilité de la communauté internationale, c'est de combattre ce terrorisme."

Jean-Baptiste Vey, avec Emmanuel Jarry à Paris, édité par Yves Clarisse


click here for restriction
©2014 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Sur L'Argent & Vous
Forums
Valeurs les plus actives
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 6
  • Groupe PartoucheAcitivité: 6
  • Airbus Group (ex-EADS)Acitivité: 4
  • Delta DroneAcitivité: 3
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 3
  • AuplataAcitivité: 2
Sujets à la une
  • Wall Street : merci la Fed ! 3
  • Tollé contre des propos d'Eric Zemmour sur les musulmans 259
  • Autoroutes : le patron d'Eiffage est inquiet 29
  • Emploi à domicile : chute du nombre d'heures déclarées 37
  • Tous les forums
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
  • Hiscox, expert de l’assurance professionnelle
BNP Paribas
Partenaires