Un foyer de grippe aviaire s'étend dans le Sud-Ouest de la France

TOULOUSE (Reuters) - Un premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 confirmé jeudi dans le Tarn s'est propagé dans le Gers, les Hautes-Pyrénées et le Lot-et-Garonne, a-t-on appris vendredi auprès des préfectures et du ministère de l'Agriculture.

Le même virus avait été détecté pour la première fois en France le 26 novembre sur des canards sauvages dans le Pas-de-Calais.

"Tout est parti du Tarn et est lié à des mouvements et des livraisons d'animaux, qui ont des mortalités rapides, dans d'autres départements", a-t-on indiqué au ministère de l'Agriculture.

Ces nouveaux cas constituent une mauvaise nouvelle pour les producteurs de foie gras français, qui ne pourront pas exporter de nouveau leur production hors d'Europe dès ce mois de décembre, comme cela était prévu.

De nombreux cas ont été déclarés en Europe ces dernières semaines sur des oiseaux migrateurs mais également en élevage de volailles, a indiqué le ministère de l'Agriculture.

La préfecture du Gers a confirmé la découverte de trois foyers d'influenza aviaire H5N8 hautement pathogène dans le département. Un autre a été détecté dans les Hautes-Pyrénées.

Tous sont issus du même foyer primaire confirmé le 1er décembre dans un élevage de canards situé à Almayrac, commune du Tarn, où 2.000 volailles sur 5.000 sont mortes de maladie ces derniers jours.

Deux autres foyers ont été contaminés dans le Tarn, dont un avait livré la veille de l'alerte des canards dans les départements du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées, d'où le début d'épidémie.

Au total, trois foyers ont été détectés dans le Tarn, où quelque 7.500 canards auront été abattus dans la journée.

Ces nouveaux cas ne présentent aucun lien avec l'épisode survenu l'an dernier dans le sud-ouest de la France, précise le ministère de l'Agriculture, selon lequel les exportations des produits de l'aviculture française doivent néanmoins se poursuivre.

Mais ces nouveaux cas "ne permettront pas à la France de recouvrer le 3 décembre, comme envisagé, son statut indemne d'IAHP (influenza aviaire hautement pathogène-NDLR)", souligne-t-il.

Or, ce statut, perdu par la France il y a un an à la suite d'un précédent épisode de grippe aviaire, est indispensable pour pouvoir exporter volailles et foie gras dans de nombreux pays hors d'Europe.

(Johanna Decorse, avec Valérie Parent à Paris, édité par Sophie Louet)


click here for restriction
©2016 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • SoitecAcitivité: 8
  • Solocal GroupAcitivité: 8
  • Marie Brizard Wine and Spirits (ex-Belvedere)Acitivité: 6
  • AxaAcitivité: 4
  • Credit AgricoleAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Démonstration de force de Macron, "candidat du travail" 10
  • Valls proposera un "revenu décent" à partir de 18 ans 48
  • Pas de coup de pouce pour le Smic au 1er janvier 2017 18
  • Cazeneuve veut en faire autant en cinq mois qu'en cinq ans 24
  • Tous les forums
  • Alvexo – L’excellence du trading en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
Alvexo
Partenaires