TF1 prévoit un CA consolidé 2013 en baisse de 3%

PARIS (Reuters) - Le groupe TF1 a annoncé mardi s'attendre à une baisse de 3% de son chiffre d'affaire en 2013, citant un "contexte économique fortement perturbé", après avoir dégagé un chiffre d'affaires stable au titre de l'exercice 2012.

Anticipant une année difficile, la filiale de Bouygues a donc décidé d'accélérer son plan d'optimisation "afin de poursuivre l'adaptation de son modèle économique", apprend-on dans un communiqué.

Après avoir déjà réduit ses coûts de 155 millions d'euros entre 2008 et 2011, le groupe avait annoncé en novembre 85 millions d'économies supplémentaires d'ici la fin 2014 afin de faire face à la dégradation marquée du marché publicitaire.

Le groupe TF1 avait notamment décidé un gel des recrutements non-essentiels et un non-remplacement des départs, comptant sur le "turn over" naturel de ses salariés, qui sont entre 250 et 300 à quitter la société chaque année, pour réduire sa masse salariale.

"Nous avons déjà réalisé 15 millions d'économies récurrentes sur la seule année 2012", a souligné lors d'une conférence téléphonique Philippe Denery, directeur financier du groupe, qui n'a pas souhaité détailler la répartition des efforts de réduction de coûts restant à réaliser sur les années 2013 et 2014.

Dans ce contexte difficile, TF1 veut par ailleurs réduire le coût de la grille à "900 millions d'euros maximum" en 2013 contre 935,5 millions l'année précédente, ce qui représente une baisse d'au moins 3,8%, soit davantage que la baisse attendue du chiffre d'affaires.

Pour l'année 2013, le groupe prévoit en effet un recul de 3% de ses revenus. "Cette guidance repose sur les premiers éléments observés en ce début d'année", a précisé Philippe Denery, soulignant toutefois que la conjoncture actuelle rendait particulièrement difficile de livrer une prévision précise sur l'année.

LA STRATÉGIE DE DIVERSIFICATION SAUVE LA MISE

Sur l'exercice 2012, la stratégie de diversification des activités du groupe menée depuis 2007 s'est avérée payante, a souligné le PDG Nonce Paolini.

La contre-performance de la chaîne amirale, dont la part d'audience a atteint 22,7% en 2012 mais qui a vu ses recettes publicitaires baisser de 6,7%, a ainsi été compensée par la progression de 9,2% des revenus dégagés par la diversification.

"Le développement de ces activités ont permis de trouver des relais de croissance pour le groupe, qui ont compensé la baisse du chiffre d'affaires de la chaîne TF1", a précisé Nonce Paolini, qui a souligné "une forte pression sur les prix" dans un contexte "très concurrentiel" entre les 25 chaînes du paysage télévisuel français.

Les chaînes de la TNT, Eurosport International, ainsi que la monétisation croissante de la vidéo en ligne et l'intégration de la publicité de Metro France, ont par ailleurs permis de soutenir le chiffre d'affaires publicitaire du groupe.

Au total, le chiffre d'affaires consolidé est stable pour 2012 à 2,621 milliards d'euros, conforme à la guidance du groupe et comme attendu par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Il a reculé de 1,7% au quatrième trimestre pour atteindre 781 millions d'euros.

Egalement touchée par un recul en volume des investissements publicitaires, la chaîne concurrente M6 a annoncé mardi un recul de ses recettes publicitaires de 2,4%.

Le résultat net de TF1, premier groupe de télévision privé en France, a atteint 136 millions d'euros, accusant une baisse de 25,6% et le dividende proposé sera de 0,55 euro par action, comme pour l'exercice 2011.

Contrairement aux attentes de certains analystes, le groupe n'a pas distribué de dividende exceptionnel lié à la cession de ses parts dans Eurosport.

En décembre, TF1 avait finalisé avec Discovery un accord en vertu duquel le groupe américain a acquis une participation de 20% dans la chaîne Eurosport pour 170 millions d'euros.

Avant la publication des résultats, l'action a terminé en hausse de 0,74% à 9,47 euros, faisant ressortir une capitalisation de près de deux milliards. Depuis le début de l'année, elle perd 7% alors que l'indice paneuropéen des médias a reculé 4,66% dans le même temps.

Catherine Monin, édité par Jean-Michel Bélot


click here for restriction
©2014 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Alcatel-LucentAcitivité: 10
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • ArchosAcitivité: 6
  • GaussinAcitivité: 6
  • Groupe PartoucheAcitivité: 6
  • LVMHAcitivité: 6
Sujets à la une
  • Chômage : nouvelle hausse du nombre de demandeurs d'emploi en juin 94
  • France : trois régions captent la moitié des dépenses touristiques 6
  • Paris privilégie l'accident pour l'avion d'Air Algérie 9
  • BNP Paribas condamnée par la justice américaine pour fraude aux aides 5
  • Tous les forums
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Fortuneo : Banque en ligne moins chère
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
BNP Paribas
Partenaires