Paris renoncerait à ses droits de vote sur 3% du capital d'EADS

PARIS (Reuters) - La France pourrait ramener sa participation dans EADS de 15% à 12%, arrivant ainsi à parité avec l'Allemagne, dans le cadre d'un nouveau pacte entre Paris, Berlin et Madrid, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Les 3% restants seraient placés dans une fondation aux Pays-Bas, ont précisé les sources.

La France, l'Allemagne et l'Espagne détiendraient ainsi 29,5% du capital du groupe d'aérospatiale et de défense, se maintenant en dessous du seuil de 30% qui nécessiterait le lancement d'une offre sur l'ensemble du groupe selon la législation néerlandaise.

Selon des experts juridiques, loger une participation de 3% dans une structure spécifique permettrait d'éviter une cession politiquement délicate vis-à-vis de l'Allemagne.

EADS s'est refusé à tout commentaire.

En Bourse à Paris, l'action EADS a accru ses gains après ces informations. Elle gagnait 1,56% à 25,69 euros à 15h11.

Tim Hepher et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez


click here for restriction
©2015 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • BelvedereAcitivité: 10
  • GenfitAcitivité: 8
  • Alcatel-LucentAcitivité: 7
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 7
  • GROUPE PARTOUCHE REGROUPEESAcitivité: 5
  • Credit AgricoleAcitivité: 5
  • EuropaCorpAcitivité: 5
Sujets à la une
  • Jacques Audiard et les acteurs français sacrés à Cannes 64
  • Impôts : le prélèvement à la source se précise 37
  • L'UMP peut adopter le nom "Les Républicains" 15
  • Le FMI remet la pression sur la Grèce ! 50
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires