Michelin reste confiant pour 2016, malgré un recul de ventes

PARIS (Reuters) - Michelin a fait état mercredi d'une baisse de ses ventes au troisième trimestre, imputable notamment à un marché atone et très concurrentiel en Europe, mais confirmé ses objectifs 2016 grâce à plusieurs vents arrières plus vigoureux que prévu.

Le fabricant de pneumatiques a réalisé des ventes nettes de 5,179 milliards d'euros (-2,5%), sur les trois derniers mois, un chiffre supérieur au consensus Inquiry Financial réalisé pour Reuters (5,115 milliards).

"La croissance de 1,4% des volumes à fin septembre, supérieure à l'évolution des marchés, intègre un troisième trimestre moins allant en Europe face à un environnement de prix extrêmement concurrentiel", a souligné le groupe dans un communiqué.

Le marché des pneus de voitures et camionnettes première monte - qui équipent les véhicules neufs dès leur sortie d'usine - a ainsi marqué un coup d'arrêt en septembre, selon le dernier point mensuel de Michelin sur le marché.

Le groupe a ajusté ses prévisions de marché pour l'année, attendant une croissance de 2% pour les voitures - le milieu de la fourchette précédente - mais une baisse de 2% pour les poids lourds et un recul de 4 à 5% pour les pneus de spécialité (mine et agriculture notamment), dans les deux cas le bas de la fourchette communiquée fin juillet.

Michelin a néanmoins confirmé ses objectifs 2016, des volumes supérieurs à la croissance du marché, une hausse du bénéfice opérationnel courant à taux de changes constants et un cash flow libre structurel supérieur à 800 millions d'euros.

Il est aidé en cela par un effet matières premières plus positif que prévu (550 millions d'euros contre +450 millions estimés trois mois plus tôt), par une amélioration du prix-mix, qui se traduira par un effet prix mix/matières premières positif de plus de 150 millions d'euros, alors qu'il était attendu seulement positif, et par un effet de change négatif de seulement 160 millions d'euros, contre -200 millions anticipés jusqu'à présent.

Dans un secteur où la demande en remplacement se porte de plus en plus sur des pneus d'entrée de gamme, Michelin est parvenu à améliorer le prix-mix de sa gamme, dont le positionnement est plus premium. Au troisième trimestre, le prix-mix du groupe est ressorti à -1,0%, contre -2,7% au deuxième trimestre et -1,3% au premier trimestre.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2017 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Artprice.comAcitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 7
  • GenfitAcitivité: 5
  • EDFAcitivité: 4
  • Erytech PharmaAcitivité: 4
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 4
  • Solocal GroupAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Présidentielle : Le plan secret à droite qui secoue le microcosme politique 21
  • La Russie s'implique dans l'élection française, dit un sénateur américain 26
  • Fillon prêt à parler avec Valls au nom du redressement du pays 78
  • Macron juge Fillon incapable de mener son projet économique 10
  • Tous les forums
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • BINCK.FR - Broker bourse en ligne
Bourse Direct
Partenaires