Marine Le Pen veut couper "les branches mortes" de la politique

par Gérard Bon

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen appelle les Français à profiter du chaos à l'UMP et des difficultés du pouvoir socialiste pour couper les "branches mortes" de la politique française et ouvrir une "nouvelle ère" en se tournant vers le Front national.

La présidente du FN, qui espère récolter les fruits de la crise du principal parti d'opposition aux municipales de 2014, estime qu'il ne se remettra pas de la guerre entre François Fillon et Jean-François Copé avant des mois ou des années.

"Tout ceci, paradoxalement, qui pourrait jeter les Français dans la désespérance, doit être un motif d'espoir, parce qu'il y a là les moyens de préparer une nouvelle ère", dit-elle dans un entretien à Reuters.

"En chinois, l'idéogramme de la crise, ça veut dire en même temps catastrophe et en même temps opportunité. Nous vivons une catastrophe politique, une catastrophe économique, à charge pour les Français de la transformer en opportunité", ajoute-t-elle.

Pour Marine Le Pen, qui prédisait depuis la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle l'implosion de son parti, la crise de l'UMP n'est qu'un symptôme de la déliquescence" de la vie politique dont elle rend également responsable le PS.

"Si cette tempête peut débarrasser la classe politique de ses branches mortes, l'arbre ne pourra que croître et grandir", dit-elle, jugeant que la vitalité se trouve "dans des mouvements comme le Front national".

"Ce sont des mouvements portés par une dynamique, qui ont une ligne politique absolument cohérente, qui ont une fidélité à leurs engagements, qui ont un leader incontesté et tout à fait légitime", insiste-t-elle.

La présidente du FN a affirmé que son parti avait "multiplié par cinq" depuis une semaine le nombre d'adhésions quotidiennes, mais le profit électoral qu'il peut tirer de la guerre à l'UMP reste difficile à apprécier.

"UNE CLASSE POLITIQUE QUI TITUBE"

Le FN lui-même, ébranlé en 1999 par la scission de Bruno Mégret et de ses proches, avait chuté à 5,7% des voix aux européennes. Mais trois ans plus tard, Jean-Marie Le Pen s'était qualifié pour le second tour de la présidentielle avec 16,86%.

Trois élections législatives partielles organisées les 9 et 16 décembre dans l'Hérault, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne représenteront une indication de la capacité du FN à profiter des difficultés de l'UMP.

Marine Le Pen veut croire que les électeurs de droite "se rendent compte que cette crise est allée tellement loin qu'il n'y a plus aucune légitimité pour quiconque à l'UMP, pour de nombreux mois et peut-être de nombreuses années."

Priée de dire si elle ne redoute pas un ralliement des électeurs UMP à l'UDI du centriste Jean-Louis Borloo, elle répond : "Ce sera une recomposition de la vie politique, après tout je l'appelle de mes voeux. Peut-être assisterons-nous à un renouveau de cohérence de la vie politique française".

Selon elle, les Français vont finir par s'apercevoir que le Parti socialiste est "un mouvement ultra-libéral qui fonctionne main dans la main avec le Medef" et que l'UDI "prendra la place d'une partie l'UMP dans le cadre d'un mouvement totalement favorable à une Europe fédéraliste".

"Est-ce qu'on continue dans ce marais d'une classe politique qui titube, ou est-ce que les Français font le choix d'aller à l'efficacité, à la clarté, à la transparence ?".

Marine Le Pen rêve d'une partielle à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), scrutin pour lequel, battue aux dernières législatives par le socialiste Philippe Kemel par seulement 118 voix d'écart, elle a déposé un recours.

Mais elle a dit craindre cette semaine que la crise à l'UMP ne conduise le Conseil constitutionnel, où siègent trois anciens présidents de droite, à rejeter sa demande pour des raisons purement politiques.

Edité par Yves Clarisse


click here for restriction
©2014 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit? Connectez-vous!

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes!

 
Forums
Valeurs les plus actives
  • Sequana (regroupées)Acitivité: 10
  • CAC 40Acitivité: 8
  • CGG (ex-CGGVeritas)Acitivité: 7
  • Cibox InteractiveAcitivité: 5
  • StentysAcitivité: 5
  • ArchosAcitivité: 4
  • TotalAcitivité: 4
Sujets à la une
  • Le chômage est reparti en hausse en septembre 71
  • GDF Suez : pour la CGT, G. Mestrallet doit renoncer à sa retraite "chapeau" 27
  • Les cigares bientôt soumis aux mêmes taxes que les cigarettes 20
  • Bruxelles demande à Paris de respecter ses objectifs budgétaires 25
  • Tous les forums
  • Hiscox, expert de l’assurance professionnelle
  • Fortuneo : la Bourse à des tarifs avantageux.
  • Abonnez-vous gratuitement aux publications et services BNP Paribas Produits de Bourse !
  • Bourse Direct - Le leader de la bourse en ligne
  • Cortal Consors, pionnier de la Bourse en ligne
  • BINCK.FR - Expert de la bourse en ligne
Hiscox